tb - CHÉS MOTS D’ÉCH BAROUMOAITE - bt

le vocabulaire du webmestre – C –

cabéche   s.f. : cabèche.

cabèret   s.m. : cabaret ; os ons agincé un cabèret din chés caves (nous avons aménagé un cabaret dans les caves).

cabèretier, iére   s. : cabaretier.

cabotan   s.m. : marionnette d’Amiens.

cabotin   s.m. : marionnette à tige.

cacastrophe   s.f.fant. : catastrophe.

cache   s.f. : chasse.

cacher   v.t. : chasser ; chés cacheux i n’cache'té pu (les chasseurs ne chassent plus).

cacheu   s.m. : chasseur.

cachiner   v.i. :   brouillasser.

cachoére   s.f. : fouet.

cacouille   s.m. : individu incompétent.

cacouilles   s.f.pl. : plaisanterie.

cadave   s.m. : cadavre.

cade   s.m. : cadre.

cadenos   s.m. : cadenas.

cadoreu   s.m. : 1. chardonneret || 2. gendarme, gardien de la paix, policier en tenue.

cadot   s.m. : fauteuil ; atchun din un cadot, i sont au rados (chacun dans un fauteuil, ils sont à l’abri).

cadoter (s’–)   v.p. : se prélasser dans un fauteuil.

cafignon   s.m. : trognon ; histoére éd li don.ner tchéques cafignons d’pinmes (histoire de lui donner quelques trognons de pommes).

cafignons   s.m.pl. : petites pommes à cidre généralement délaissées ; os ons ramassé tout chés cafignons (nous avons ramassé toutes les petites pommes de rien du tout).

cafioter   v.i. : boire un ou plusieurs cafés ; i vnoait rédjuliéremint cafioter mon d’ém grand-mére (il venait régulièrement boire un café chez ma grand-mère).

cafougnettes   s.f.pl. : balivernes.

cagirotte   s.f. : petite voiturette ; in.ne cagirotte ch’est in.ne tchote carriole à deux reues, des reues d’vélo ou bin d’voéture d’éfant (une cagirotte c’est une petite carriole à deux roues, roues de vélo ou de voiture d’enfant).

caïelle   s.f. : chaise.

caïelle-prêchoére   s.f.c. : chaire [d’église].

cailleu   s.m. : caillou.

cailleu bis   loc. : silex.

caïoutchouc   s.m. : caoutchouc.

caler   v.i. :   mettre bas en parlant de chiennes, chattes, lapines etc.

calebasse   s.f. : grande quantité.

caleur   s.f. : chaleur ; i foaisoait in.ne caleur du diabe (il faisait une chaleur infernale).

calimichon   s.m. : escargot.

caliocher   v.i. : vaciller.

calipette   s.f. : bonnet de femme.

calmémint   adv. : calmement.

cambe   s.f. : chambre.

camberne   s.f. : cabane.

cambine   s.f. : cabine

camèrade   s. : camarade.

camonmille   s.f. : camomille.

camion.nette   s.f. : camionnette.

camion.neu   s.m. : camionneur.

camp   s.m. : champ.

campaingne   s.f. : campagne.

camp d’soéle   loc. : cimetière [lit. champ de seigle].

campemint   s.m. : campement.

camuche   s.f. : niche.

cancheler   v.i.  : chanceler.

canchon   s.f. : chanson ; un tchot bout d’canchon qu’i tient d’sin taïon (un petit bout de chanson qu’il a hérité de son arrière-grand-père).

canchon.nette   s.f. : chansonnette.

candeiller   s.m. : chandelier.

candelle   s.f. : chandelle.

caneçon   s.m. : caleçon.

canepin   s.m. : calepin.

canèrd   s.m. : canard.

cangemint   s.m. : changement.

canger   v.t. : changer ; j’ai cangé d’atrintchillage (j’ai changé de matériel).

canitchules   s.f.pl. : canicule.

can.ne   s.f. : canne.

can.nette   s.f. : cannette.

canter   v.t. : chanter.

canter l’co   loc. : pour une poule, chanter comme un coq ; sens figuré, porter la culotte ; al cantoait le co din leu ménage (elle portait la culotte dans leur ménage).

canteries   s.f.pl. : chansons.

canteu   s.m. : chanteur.

canton.nemint   s.m. : cantonnement.

canton.nier   s.m. : cantonnier.

canve   s.m. : chanvre.

capabe   adj. : capable.

capelle   s.f.  : chapelle ; no tchote chinmetiére, avuc in face in.ne tchote capelle (notre petit cimetière avec en face une petite chapelle).

capernotes (dire ses –)   loc. : dire son chapelet, ses prières.

capieu   s.m. : chapeau ; un lampisse pour li foaire porter ch’capieu (un lampiste pour lui faire porter le chapeau).

capitain.ne   s.m. : capitaine

capleuse   s.f.  : chenille ; in.ne longue capleuse vert-dé-gris (une longue chenille vert de gris).

capron   s.m. : chaperon ; l’tchote capron rouge (la petite chaperon rouge).

carabistouilles   s.f.pl. : contes ineptes.

caraco   s.m. : corsage.

carbon   s.m. : charbon.

carbon.nade (ieu d’–)   loc.  : cristaux de soude dissous dans de l’eau.

carbon.ne   s.m. : carbone.

carbon.nique   adj. : carbonique.

carcaillou   s.m. : caille.

cardinote   s.f. : petit verre d’alcool.

cardon   s.m. : chardon.

cardon roulant   loc. : panicaut, chardon Roland.

caricaturluré   part.pas. : caricaturé [mot-valise formé à partir de caricaturé et peinturluré]

carimèro   s.m. : sorcier.

carité   s.f. : charité.

carmin.ne   s.f. : charogne, conc. carongne.

carnasse   s.f. : apocope de carnassiére ; jé l’voés coére, és carnasse din s’main (je le vois encore, son cartable à la main).

carnassiére   s.f. : carnassière, cartable.

carongne   s.f. : charogne, conc. carmin.ne.

carpinte   s.f. : charpente.

carpintier   s.m. : charpentier.

carrémint   adv. : carrément.

carrer (s’–)   v.p. : se pavaner.

carrette   s.f. : charrette.

carrier   v.t. : charrier ; il étoait in route à carrier fien (il était en train de charrier le fumier).

carrieu   s.m. : carreau [sauf la vitre] ; sin grand mouchoér à carrieux violets (son grand mouchoir à carreaux violets).

carron   s.m. : charron.

çartain, çartain.ne   adj. : certain

cartchul   s.m. : calcul.

cartchulette   s.f.néol. : calculette.

carté-postale   s.f.c. : carte postale.

carterie   s.f. : endroit couvert où sont garées les charrettes.

casatchin   s.m. : casaque ; ch’est chés moaîtes d‘éch casatchin rtorné (ce sont les maîtres du retournement de veste, mot à mot de la veste retournée).

cassemint   s.m. : cassement ; mes cassemints d’tête i n’étoai'te point finis (mes ennuis n’étaient pas terminés).

casseu   s.m. : casseur.

cassi   s.m. : chassis, fenêtre, plutôt utilisé au pluriel ; i mile toute pèr driére ses cassis (il surveille tout de derrière sa fenêtre).

cassigoutte   s.m. : mélange de cidre, cassis et eau-de-vie de cidre.

cassine   s.f : maison, bicoque ; in.ne tchote cassine couverte in glui (une petite bicoque couverte en chaume de seigle).

cassons (être à –)   loc. : être aggloméré en morceaux durs et informes.

castchette   s.f. : casquette.

castrole   s.f. : casserole.

casvel, velle   adj. : fragile.

catalodjer   v.t.  : classer [sens péjoratif] ; al sro rondébilis catalodjée, et pi déméprisée (elle sera immédiatement cataloguée, et méprisée).

catéchisse   s.m. : catéchisme.

catelongne   s.f. : couverture ; o ll’o intorsillé din in.ne catelongne (on l’a enroulé dans une couverture).

catèraque   s.f.  : cataracte.

catiére   s.f. : chatière.

câtieu   s.m. : château ; l’construction d’éch câtieu d’chés fréres Saint (la construction du château des frères Saint).

câtrer   v.t. : châtrer.

câtreu   s.m. : châtreur.

catte rabeuse   loc. : chatte enragée [nom d’une auberge, V. Paule Roy, in Chronique des rues d’Amiens].

caufouré, ée   adj. et part.pas. : accablé de chaleur [un caufour est un four à chaux].

caufourier   s.m. : chaufournier, chaulier ; él moaison l’pu prés ch’est l’cassine d’éch caufourier (la maison la plus proche, c’est la baraque du chaufournier).

causant   adj. : loquace.

cavée     s.f. : chemin encaissé.

caveil ou cavet   s.m.  : chevet ; él lampe qu’al est à min cavet (la lampe qui est à mon chevet).

cavieu   s.m. : cheveu.

cawette   s.f. : tête, caboche.

cawin   s.m. : chat-huant ; o n’put point dman.ner à in.ne glain.ne éd ponde des us d’cawin (on ne peut pas demander à une poule de pondre des œufs de hibou).

cawite   s.m. : cochon d’Inde.

cayen   s.m. : coq de Cayenne ; sens figuré, individu petit et agressif ; al s’a achuchon.née avuc un tchot cayen (elle s’est mise en ménage avec un petit teigneux).

cédier   v.t. : céder.

célébe   adj. : célèbre.

certcheuil   s.m. : cercueil, conc. luiset.

cérusien   s.m. : chirurgien.

ceusses (les –)   pron. : ceux, conc. chetlò.

cha   pron.  : ça conc. cho.

chambèrdémint   s.m. : chambardement.

chamoéne   s.m. : chanoine.

champaingne   s.m. : champagne.

champeunoése   s.f. : champenoise.

champion.nat   s.m. : championnat.

champleuse   s.f. : chantepleure, robinet.

champoro   s.m. : café sucré mélangé d’alcool.

chapite   s.m. : chapitre.

chèriot   s.m.  : chariot.

chasube   s.f. : chasuble.

chatchun   pron. : chacun, conc. atchun.

chécher   s.m. : merisier ; chés chéchers i cminchoai'te à t-ête in fleurs (les cerisiers commençaient à être en fleurs).

chef-liu   s.m.c. : chef-lieu.

chelle   pron. : celle

chellòl   pron. : celle-là.

chèrcuitier, iére   s. : charcutier.

chèrcuiterie   s.f. : charcuterie.

cherise   s.f. : cerise.

cherisier   s.m. : cerisier.

chervelle   s.f. : cervelle ; ém chervelle al étoait trutée (ma cervelle était tourneboulée [lit. caillée]).

chés   art. : les ; chés peumiers à chide (les pommiers à cidre).

chetlò, chetlòl   pron. : celui, celle, ceux, celles [lit. celui-là etc.], cf. les ceusses.

chi   adv. : ci, seulement juxtaposé après un mot ; al édvient d’pu in pu durte à ch’momint-chi (elle devient de plus en plus dure à ce moment-ci).

chide   s.m. : cidre.

chiffe   s.m. : chiffre.

chimint   s.m. : ciment.

chimintier   s.m. : cimentier.

chindes   s.f.pl. : cendres.

chinmetiére   s.f. : cimetière ; no tchote chinmetiére al est pardue au mitan d’chés camps (notre petit cimetière est perdu au milieu des champs).

chinoér   s.m. : tablier.

chinoés, oése   adj. : chinois.

chinquantain.ne   s.f. : cinquantaine.

chinquante   adj. : cinquante.

chint   adj. et s.m. : cent ; a coûte des milles et pi des chints (cela coûte très cher, lit. des mille et des cents).

chintain.ne   s.f. : centaine.

chinte   s.m. : centre ; i feut sz’infreumer din des chintes éd rétintion (il faut les enfermer dans des centres de rétention).

chintenaire   adj. et s. : centenaire.

chintienme   adj. et s. : centième.

chintime   s.m. : centime.

chintiméte   s.m. : centimètre.

chintral   adj. : central.

chinture   s.f. : ceinture ; i s’mettro in.ne chinture (il se mettra la ceinture) .

chinturon   s.m. : ceinturon.

chipouille   s.f. : discorde.

chipouiller (s’–)   v.p. : se chamailler.

chiquette   s.f. : lichette ; éj pux-ti coére éne avoér in.ne tchote chiquette ? (puis-je en avoir encore une petite lichette ?).

chirer   v.t. : cirer.

chirop   s.m. : sirop.

chiroter   v.t. : siroter

chitcher   v.t. : chiquer.

chl   art. : l’ article masculin élidé ; os ons yeu l’visite dé chl’inspecteur (nous avons eu la visite de l’inspecteur).

chni   s.m. : chenil.

cho   pron. : ça ; ch’est pour cho (c’est pour ça).

chol   art. : la, rarement utilisé, orig. Vimeu.

chômeu   s.m. : chômeur.

chonq   adj. : cinq ; durant chonq énnées (pendant cinq ans).

chonquienme   adj. et s. : cinquième.

choque   s.f. : souche, grosse bûche.

chorche   s.f. : sorcière.

chorche (sintir la –)   loc. : puer, sentir très mauvais.

chorchellerie   s.f. : sorcellerie.

choses (lçon d’–)   loc. : leçon de choses, désignait jadis la leçon d’histoire naturelle, matière qui deviendra les sciences de la vie.

chov   art. : la, [exceptionnel], cf. chol.

cht   adj. : dem. cet ; ch’étoait rapport à cht’honme (c’était à propos de cet homme).

chti   pron. : celui ; chti qu’il o foait cho (celui qui a fait ça).

chtichi, chti-chi   pron. : celui-ci.

chtilò, chtilòl   pron. : celui-là.

chu   art. : le ; utilisé à la place de ch’ pour faciliter la prononciation : os sonmes chu onze éd sectimbe (nous sommes le onze septembre).

chucher   v.t. : sucer.

chuchette   s.f. : sucette.

chucolat   s.m. : chocolat.

chucrates   s.m.pl. : sucreries, friandises.

chupiner   v.i. : aspirer de l’air en buvant.

chuque   s.m. : sucre.

churtchette   s.f. : souricière.

chvaïer   s.m. : chevalier.

cinse   s.f. : ferme.

cinsier   s.m. : fermier, cultivateur.

cintrifuge   adj. : centrifuge

cirtchulaire   adj. : circulaire ; in.ne vieille soée cirtchulaire (une vieille scie circulaire).

cirtchulation   s.f. : circulation.

cirtchuler   v.i. : circuler.

cisieu   s.m. : ciseau ; o prindoait in.ne poaire éd cisieux (on prenait une paire de cisaeux).

citoéyen   s.m. : citoyen.

clabeux, euse   adj.  : péteux.

clairon.ner   v.t. : claironner.

clatcher   v.t. : claquer, exploser ; i nn’o janmoais yeu in.ne qu’al o clatché (il n’y en a jamais eu une qui a explosé).

cleu   s.m. : clou.

clieint, te   s. : client.

clieintéle   s.f. : clientèle.

clincailler   v.i. : cliqueter ; j’intinds tchéque cose qu’i clincaille (j’entends quelque chose qui cliquète).

clincaillerie   s.f. : quincaillerie.

clincaillis   s.m. : cliquetis.

clitcher   v.i. : cliquer   .

clitché   s.m. : cliché.

clitchette   s.f. : loquet.

cloéson   s.f. : cloison.

clognon   s.m. : clin d’œil.

cloque   s.f. : cloche ; il o intindu son.ner chés cloques éd l’armistice (il a entendu sonner les cloches de l’armistice).

clotcher   s.m. : clocher.

cmander   v.t. : commander.

cmin   s.m. : chemin.

cmincher   v.t. : commencer.

cminchemint   s.m. : commencement ; du cminchemint, ch’est tours tout neu tout bieu (au commencement c’est toujours tout nouveau tout beau).

cmint   adv. : comment.

cmise   s.f. : chemise.

co   s.m. : coq.

coaille (tracher s’–)   loc. : mendier, lit. chercher sa nourriture.

cochonceté   s.f. : cochonnerie, conc. cochon.nerie.

cochon.naille   s.f. : cochonnaille, charcuterie.

cochon.nerie   s.f. : cochonnerie, conc. cochonceté, coéchon.nerie.

cocotte   s.f. : fièvre aphtreuse.

codin   s.m. : dindon.

coéchon, on.ne   adj. et s.m. : cochon.

coéchon.nerie   s.f. : cochonnerie, conc. cochonceté, cochon.nerie .

coéffer   v.t. : coiffer

coéffeur   s.m. : coiffeur.

coére   adv. : encore.

coésir   v.t. : choisir.

cœucher   v.t. : chausser ; ch’paure moénié l’o té invalé tout cœuché vêtu (le moineau a été avalé en une bouchée [lit. tout chaussé vêtu]).

cœuchemar   s.m. : cauchemar.

cœuches   s.f.pl. : chausses ; prinde ses bos pour ses cœuches (prendre ses bas pour ses chausses, se tromper).

cœuchette   s.f. : chaussette.

cœuchie   s.f. : chaussée ; él cœuchie al étoait glichante (la chaussée était glissante).

cœuchure   s.f. : chaussure.

cœucœu   s.m. : ongle du porc ; orteil.

cœud, de   adj. : chaud.

cœudiére   s.f. : chaudière, chaudron.

cœudron   s.m. : chaudron.

cœuffage   s.m. : chauffage.

cœuffer   v.t. : chauffer.

cœup   s.m. : coup.

cœuse (à –)   loc. : à cause, pourquoi ; à cœuse éq j’ai té tracher des mots picards (pourquoi j’ai été chercher des mots picards).

cœux   s.f. : chaux ; foait avuc d’él cœux pi des briques pilées (fait avec de la chaux et des briques pilées).

coffe   s.m. : coffre.

coi (au –)   loc. : à l’abri ; mi éj sus bien au coi dvant min Mac (moi je suis bien planqué devant mon Mac).

colidor   s.m. : corridor

collection.ner   v.t. : collectionner.

collée   s.f. : grande quantité.

colon.ne   s.f. : colonne.

colon.nial, ale   adj. : colonial.

combe   s.m. : cable, cordage.

combot   s.m. : combat.

compinsation   s.f. : compensation.

complitcher   v.t. : compliquer ; a n’est point bien complitché (ça n’est pas très compliqué).

complotisse   s. : complotiste

comprinde   v.t. : comprendre ; pour qu’al comprinche (pour qu’elle comprenne).

comprintis   s.m. : intelligence ; ch’étoait éch dégré zéro d’éch comprintis (c’était le degré zéro de l’intelligence).

comprinze   part.pas. : comprise .

comptabe   s.m. : comptable.

compteu   s.m. : compteur [individu].

comptoér   s.m. : comptoir.

concurrinche   s.f. : concurrence.

condan.nation   s.f. : condamnation.

condan.ner   v.t. : condamner.

conduiseu   s.m. : conducteur.

conférinche   s.f. : conférence.

confidintiel, elle   adj. : confidentiel.

confistcher   v.t. : confisquer.

confitébor   s.m. : deuxième chantre à l’église.

confonde   v.t. : confondre ; éne point confonde (ne pas confondre).

congé   s.m. : service militaire.

conjudjaison   s.f. : conjugaison.

conjudjer   v.t. : conjuguer.

conmandant   s.m. : commandant.

conmande   s.f. : commande.

conme   adv. : comme.

conmerçant   s.m. : commerçant ; os avoème conme pratique tous chés conmerçants d’éch canton (nous avions pour clientèle tous les commerçants du canton).

conmerce   s.m. : commerce.

conmintateur   s.m. : commentateur.

conmis   s.m. : commis ; don.ner un cœup d’main à sin conmis (donner un coup de main à son commis).

conmissariat   s.m. : commissariat.

conmission   s.f. : commission.

conmunautarisse   s. : communautariste.

conmun (in -)   loc : en commun

conmune   s.f. : commune.

conmunication   s.f. : communication.

conmunion   s.f. : communion.

conmunisse   adj. et s. : communiste.

con.naissanche   s.f. : connaissance.

con.naisse (la –)   loc. : sobriquet d’un individu pédant.

con.nexion   s.f. : connexion.

con.noaîte   v.t. : connaître ; i con.noaît bien chés loés (il connaît bien les lois).

conscieinche   s.f. : conscience

conséquent   adj. : important ; cho cminche à t-ête conséquent (ça commence à être considérable).

consine   s.f. : ici consigne [le sens habituel de consine est tisonnier]

consonmabe   adj. : consommable.

consonmateur   s.m. : consommateur.

consonmation   s.f. : consommation.

constitution.nel, lle   adj. : constitutionnel.

conteu   s.m. : conteur.

contint, te   adj. : content ; os n’êtes point contint (vous n’êtes pas content).

continter   v.t. : contenter ; li i s’contintoait d’appleudir (lui se contentait d’applaudir).

contnu   s.m. : contenu.

contraire (tout du –)   loc. : tout au contraire.

contrébinde   s.f. : contrebande.

contrédire   v.t. : contredire.

contrévint   s.m. : contrevent, volet.

controt   s.m. : contrat.

convintion   s.f. : convention.

convoé   s.m. : convoi.

convotcher   v.t. : convoquer.

cope   s.f. : paire, plus généralement plusieurs ; d’ichi in.ne cope éd jours (d’ici quelques jours).

coper   v.t. : couper.

copérative   s.f. : coopérative.

copeu   s.m. : coupeur ; chés copeux d’vlours (les coupeurs de velours).

copon   s.m. : coup.

copure   s.f. : coupure.

coquiaco   s.m. : cri du coq, le coq lui-même ; un coquiaco in blanc-fer (un coq en fer-blanc).

corbillèrd   s.f. : corbillard.

corbillon   s.m. :   accordéon ; i nous o jué du corbillon (il nous a joué de l’accordéon).

cordéïonneu   s.m. : accordéonniste.

cordieu   s.m. : cordeau ; chu gvau d’cordieu, ch’étoait chu gvau d’gueuche (le cheval de cordeau, c’était le cheval de gauche).

cornaille   s.f. : corbeau.

corporance   s.f. : corpulence.

corporé   adj. : robuste ; un grand gaillard, bien corporé (un grand gaillard bien bâti).

corti   s.m. : courtil, jardin planté d’arbres fruitiers.

cortison.ne   s.f. : cortisone.

cose   s.f. : chose ; vlò tchéque cose d’un molé puss interligint (voilà quelque chose d’un peu plus intelligent)   voir aussi cœuse.

cosso   s.m. : colza.

cot   s.m. : chat ; él tcheue d’no cot al est bien vnue ! (la queue de notre chat est bien venue ! [tout vient à temps]).

cotchin   s.m. : coquin.

cotchu, use   adj. et s. : cocu.

coterie (la –)   loc. : camarade, en apostrophe uniquement ; hé, la coterie, combien qu’tu gaingnes ? (hé, camarade, combien gagnes-tu ?).

cotret   s;m.  : petit fagot [l’expression picarde sec comme un cotret a été employée par Colette].

cotron   s.m. : jupon ; chés ptchots qu’i brai'té din chés cotrons d’leu mére (les petits qui pleurent dans les jupons de leur mère).

cou   s.m. : cou.

couloér   s.m. : couloir ; j’infile éch long couloér éd bistinbout. (j’enfile le long couloir d’un bout à l’autre).

coulotte   s.f. : goulotte.

coupabe   adj. et s. : coupable.

coupe   s.m. : couple ; o z-o installé un coupe d’érnèrds (on a introduit un couple de renards), cf cope.

courteu, se   adj. : court.

courtoés   adj. : courtois.

cousin.ne   s.f. : cousine.

coutchage   s.m. : couchage

coutcher   v.t. : coucher ; os nous értrouvons coutchés insen.ne din un grand lit (nous nous retrouvons couchés ensemble dans un grand lit).

coutieu   s.m. : couteau.

coutruyére   s.f. : couturière.

couvert   s.m. : couvercle, couverture d’un livre ; éch couvert il est in couleurs (la couverture est en couleur).

couverte   s.f. : couverture ; os ll’ons inrouler din in.ne couverte (nous l’avons roulé dans une couverture).

couvré-fu   s.m.c. : couvre-feu.

couvreu   s.m. : couvreur.

cowater   v.t. : dorloter.

cracher   v.i. : cracher [utilisé uniquement à propos du cidre, au moment de la fermentation primaire].

crachoér   s.m. : crachoir, ne sert plus, maintenant, qu’à être tenu.

crainde   v.t. : craindre.

crapé, ée   adj. : crasseux.

crapure   s.f. : ordure, salaud, ne s’applique qu’au genre humain.

crapurerie   s.f. : saloperie.

craques   s.f.pl. : mensonges.

cratcher   v.t. : craquer ; un bieu jour au vrépe, il o cratché (un beau soir, il a craqué).

cratcheu   s.m. : hableur.

cré !   interj. : par aphérèse de sacré.

créchet   s.m. : petite lampe à huile.

crématorier   v.t. : néol. incinérer.

crésson   s.m. : cresson.

creuchet   s.m. : crochet.

créve-tchœur   s.m.c. : crève-cœur.

créver   v.t. : crever.

crignons   s.m.pl. : soupçons, soucis.

crignu, use   adj. : acariâtre, hargneux ; ch’est un crignu, un mawais-la-gale (c’est un agressif, mauvais comme une teigne).

crinme   s.f. : crème.

crinmerie   s.f. : crémerie.

crititcher   v.t. : critiquer   .

croate   s.m. : cravate ; avuc sin col cassé pi sin croate (avec son col à coins cassés et sa cravate).

croère   v.t. : croire ; ch’est à n’point croère (c’est incroyable).

croésade   s.f. : croisade.

croéser   v.t. : croiser.

croésée   s.f. : croisée, fenêtre.

croésiére   s.f. : croisière.

croéssant   s.m. : croissant ; chés croéssants à Fernand Raynaud (les croissants de Fernand Raynaud).

croéx   s.f. : croix.

croéyabe   adj. : croyable.

cronque (in –)   loc. : en panne, conc. in raque.

crotcher   v.t. : croquer ; al o étramé et pi coére crotché pu des deux tiers éd sin pécaillon (elle a dispersé et encore croqué plus des deux tiers de son pécule).

cuincher   v.i. : coincher.

crystére   s.m. : clystère

cyclisse   s. : cycliste.


les mots commençant par B les mots commençant par D