tb - CONJUGAISON DU VERBE PICARD - bt
verbes du premier groupe

1) verbes en "-er"
2) verbes en "-ier"
3) verbes en "-uer"
4) verbes en "-bler", "-brer" etc.
5) verbes en "-tcher"
6) verbes en "-djer"
7) verbes en "-yer"
8) verbes en "-eler", "-eter", "eper" etc.


verbe warder (garder) gérondif : in wardant infinitif passé : avoér wardé

indic. présentind. imparfaitindic. futur conditionnel   subjonctif  impératif
éj wardeéj wardoaiséj warderaiéj warderoaisqu’éj warde-
tu wardestu wardoaistu warderostu warderoaiséqu tu wardeswarde
i wardei wardoaiti warderoi warderoaitqu’i warde-
os wardonsos wardoèmeos warderonsos warderoèmequ’os wardonchewardons
os wardezos wardoèteos warderezos warderoètequ’os wardèchewardez
i warde'tei wardoai'tei warderonti warderoai'tequ’i warde'te-

Les temps composés de warder, construits avec l’auxiliaire avoér sont les suivants :
passé composé : j’ai wardé ;
plus-que-parfait : j’avoais wardé ;
futur antérieur : j’érai wardé ;
conditionnel passé : j’éroais wardé ;
subjonctif passé : qu’j’euche wardé.

De nombreux verbes se conjuguent comme warder, en particulier :
ainmer (aimer), arriver, baloncher (balancer), cmincher (commencer), déteuper (découvrir, trouver), dman.ner ou nman.ner (demander), don.ner (donner), épiner (énerver), érlacher (relacher), freumer (fermer), ranser (errer), taper et tchuisiner.

Pour les verbes se terminant par -cer ou par -ger, comme agincer et canger, on écrira (comme en français) :
éj cangeoais, il aginçoait

Pour les verbes se terminant par -ter, comme acater (acheter), acoufter (recouvrir), acouter, aflater, canter (chanter), on écrira, à la 3e personne du pluriel de l’indicatif présent : is acat'te plutôt que is acate'te qui pourrait faire croire qu’on prononce "izakatéte". Rappelons qu’en picard le "e" muet ne se prononce pas !
Rem. : Dans cette catégorie, arrêter est concurrencé par arter

Certains verbes comme :
aidier (aider), boaissier (baisser), cédier (céder), décidier (décider), graissier (graisser) , laissier (laisser), pissier (pisser)
font leurs participes présent et passé en "iant" et en "ié":
aidiant, boaissié etc.
Les autres temps se conjuguent comme warder en oubliant le "i" :
j’aidoais, tu boaisseros, i céderoait, os décidons, graissez, qu’i laisse'te
Cette situation, typique de l’Amiénois, est à rapprocher de l’ancien français où on rencontre :
baissier, aidier etc.

Pour les autres verbes en "ier", comme copier, crier, érmercier, escofier (tuer), marier, s’méfier, le subjonctif singulier en "iche" diffère de celui de warder :
Pour éq tu ll’escofiches, i feut point qu’i s’méfiche ni qu’i criche.
(Pour que tu le tues, il ne faut pas qu’il se méfie ni qu’il crie).

De même, les verbes en "uer" comme cleuer, dminuer, éffrouer (émietter), érmuer, escouer, juer (jouer), neuer (nouer), ruer, suer, tuer font leur subjonctif singulier en "uche" :
Pour qu’éj juche à bidet avuc Totor, i feudroait point qu’i ruche tout l’temps.
(Pour que je joue au cheval avec Totor, il ne faudrait pas qu’il rue tout le temps).

s’ramintuvoér (se souvenir) se conjugue comme warder, sauf au subjonctif singulier : qu’jé m’ramintuche etc. trouvoér se conjugue comme warder, (sauf l’infinitif !) toutefois le futur et le conditionnel sont légérement différents :
éj trouvarai, os trouvaroème…

Pour les verbes se terminant en -bler, -brer, -cler, -crer, -fler, -frer, -gler, -trer ou encore -vrer, la deuxième consonne ("l" ou "r") tombe devant un "e" muet final. Par contre le futur et le conditionnel se construisent avec un "é".
Exemples :
Changler : tu changues, os changlons, éj changlérai, is changléroai'te.
Chucrer : tu chuques, os chucrez, éj chucrérai, os chucréroème.
Dédoubler : éj dédoube, os dédoublons, is dédoube'te, tu dédoubléros, i dédoubléroait.
Démimbrer : i démimbe, os démimbrons, tu démimbréros, i démimbréroai'te.
Ouvrer : j’ouve, os ouvrez, il ouvréro, os ouvréroème.
Racler : tu raques, os raclons, éj raclérai, tu racléroais.
Rintrer : i rinte, os rintrons, i rintréro, tu rintréroais.
Ronfler : os ronflez, is ronfe'te, tu ronfléros, os ronfléroète.
Soufrer : éj soufe, os soufrez, i soufréro, os soufréroème.

Le verbe seutir se conjugue sur le modèle de warder, sauf à l’infinitif et au participe passé qui est seuti (un peu comme cueillir en français).


Les verbes en "-tcher" suivent l’une ou l’autre des deux conjugaisons suivantes (qui diffèrent par le futur et le conditionnel), sans qu’il soit possible de faire un choix systématique :

verbe coutcher (coucher) gérondif : in coutchant infinitif passé : avoér coutché

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
éj couque éj coutchoais éj couquerai éj couqueroais qu’éj couque -
tu couques tu coutchoais tu couqueros tu couqueroais éq tu couques couque
i couque i coutchoait i couquero i couqueroait qu’i couque -
os coutchons os coutchoème os couquerons os couqueroème qu’os coutchonche coutchons
os coutchez os coutchoète os couquerez os couqueroète qu’os coutchèche coutchez
i couque'te i coutchoai'te i couqueront i couqueroai'te qu’i couque'te -

— Comme en français, les temps composés de coutcher se construisent avec avoér. Par contre la construction avec le verbe éte "éj sus coutché" ne constitue pas un temps composé, le participe "coutché" est utilisé simplement comme un adjectif. Pour s’en convaincre, il suffit dans l’exemple ci-dessous de remplacer "coutché" par "din min lit", c’est acceptable pour la deuxième occurrence et pas pour la première (merci Julie !) :

J’ai coutché à l’hotel éd chés courants d’air. Edpu ch’temps-lo, éj sus coutché avuc in.ne fiève d’égvau.
J’ai couché à l’hotel des courants d’air. Depuis ce temps-là je suis couché avec une fièvre de cheval.

Remarque : la situation n’est d’ailleurs pas différente en français.


verbe clatcher (claquer) gérondif : in clatchant infinitif passé : avoér clatché

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
éj claque éj clatchoés éj clatcherai éj clatcheroés qu’éj claque -
tu claques tu clatchoés tu clatcheros tu clatcheroés éq tu claques claque
i claque i clatchoét i clatchero i clatcheroét qu’i claque -
os clatchons os clatchoème os clatcherons os clatcheroème qu’os clatchonche clatchons
os clatchez os clatchoète os clatcherez os clatcheroète qu’os clatchèche clatchez
i claque'te i clatchoai'te i clatcheront i clatcheroai'te qu’i claque'te -

Les temps composés de clatcher se construisent avec avoér.
Avec éte il s’agit comme ci-dessus pour coutcher d’une utilisation adjectivale du participe passé :

Il o clatché ses seuïers su ch’pos d’él porte pour észés décrotter.
Il est rintré in disant « éj sus clatché ».

Il a claqué ses souliers sur le pas de la porte pour les décrotter.
Il est entré en disant « je suis claqué ».

Déclatcher (répliquer) et dessatcher (sortir) se conjuguent comme clatcher, auxiliaire avoér.


verbe bédjer (bégayer) gérondif : in bédjant infinitif passé : avoér bédjé

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
éj bégue éj bédjoais éj béguerai éj bégueroais qu’éj bégue -
tu bégues tu bédjoais tu bégueros tu bégueroais éq tu bégues bégue
i bégue i bédjoait i béguero i bégueroait qu’i bégue -
os bédjons os bédjoème os béguerons os bégueroème qu’os bédjonche bédjons
os bédjez os bédjoète os béguerez os bégueroète qu’os bédjèche bédjez
i bégue'te i bédjoai'te i bégueront i bégueroai'te qu’i bégue'te -

Se conjuguent comme bédjer, entre autres :
alédjer, déglindjer, fatidjer, valdindjer.


verbe rbéyer (regarder) gérondif : in rbéyant infinitif passé : avoér érbéyé

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
jé rbée jé rbéyoais jé rbérai jé rbéroais qu’jé rbéche -
tu rbées tu rbéyoais tu rbéros tu rbéroais éq tu rbéches rbée
i rbée i rbéyoait i rbéro i rbéroait qu’i rbéche -
os rbéyons os rbéyoème os rbérons os rbéroème qu’os rbéyonche rbéyons
os rbéyez os rbéyoète os rbérez os rbéroète qu’os rbéyèche rbéyez
i rbé'te i rbéyoai'te i rbéront i rbéroai'te qu’i rbéche'te -


Se conjuguent comme rbéyer (ou érbéyer), en particulier :
aboéyer, broéyer, déploéyer, dévoéyer, imploéyer, inroéyer, invoéyer, loéyer (lier), nettoéyer, noéyer, rinvoéyer, soéyer (scier).
Pour appuyer on a :
j’appuie, j’appuyoais, j’appuirai, j’appuiroais, qu’j’appuiche, appuie.
Même chose pour in.nuyer.


verbe assayer (essayer) gérondif : in assayant infinitif passé : avoér assayé

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
j’assaye j’assayoais j’assayerai j’assayeroais éq j’assaye -
t’assayes t’assayoais t’assayeros t’assayeroais éq t’assayes assaye
il assaye il assayoait il assayero il assayeroait qu’il assaye -
os assayons os assayoème os assayerons os assayeroème qu’os assayonche assayons
os assayez os assayoète os assayerez os assayeroète qu’os assayèche assayez
is assaye'te is assayoai'te is assayeront is assayeroai'te qu’is assaye'te -


Le radical assay se prononce asseille (comme en français). Peut-être eut-il mieux valu l'écrire assaiy ou asséy ?


Verbe : berdeler (bavarder) gérondif : in berdelant infinitif passé : avoér berdelé

indic. présent ind. imparfait indic. futur conditionnel subjonctif impératif
éj berdéle éj berdeloais éj berdélrai éj berdélroais qu’éj berdéle -
tu berdéles tu berdeloais tu berdélros tu berdélroais éq tu berdéles berdéle
i berdéle i berdeloait i berdélro i berdélroait qu’i berdéle -
os berdelons os berdeloème os berdélrons os berdélroème qu’os berdelonche berdelons
os berdelez os berdeloète os berdélrez os berdélroète qu’os berdelèche berdelez
i berdél'te i berdeloai'te i berdélront i berdélroai'te qu’i berdél'te -

Se conjuguent comme berdeler, en particulier :
acumoncheler (accumuler), apateler (nourrir, donner la pâtée),appeler, cancheler (chanceler),éberdeler (écraser), émormeler (écrabouiller), érnouveler, geler, indordeler (endormir), quarteler (fendre du bois), s’ramoncheler (se recroqueviller), trondeler (abattre, renverser).


On trouve dans le même genre :


Attention, le verbe créver se conjugue comme warder :
éj créve, os crévons.


les auxiliaires le 2e groupe