tb - CONJUGAISON DU VERBE PICARD - bt
verbes du premier groupe

1) verbes en "-er"
2) verbes en "-ier"
3) verbes en "-uer"
4) verbes en "-bler", "-brer" etc.
5) verbes en "-tcher"
6) verbes en "-djer"
7) verbes en "-yer"
8) verbes en "-eler", "-eter", "eper" etc.


verbe warder (garder) gérondif : in wardant infinitif passé : avoér wardé

indic. présentind. impar­faitindic. futur condi­tionnel   sub­jonctif  impé­ratif
éj war­deéj war­doaiséj war­deraiéj war­deroaisqu’éj war­de-
tu war­destu war­doaistu war­derostu war­deroaiséqu tu war­deswar­de
i war­dei war­doaiti war­deroi war­deroaitqu’i war­de-
os war­donsos war­doèmeos war­deronsos war­deroèmequ’os war­donchewar­dons
os war­dezos war­doèteos war­derezos war­deroètequ’os war­dèchewar­dez
i war­de'tei war­doai'tei war­deronti war­deroai'tequ’i war­de'te-

Les temps composés de warder, construits avec l’auxiliaire avoér sont les suivants :
passé composé : j’ai wardé ;
plus-que-parfait : j’avoais wardé ;
futur antérieur : j’érai wardé ;
conditionnel passé : j’éroais wardé ;
subjonctif passé : qu’j’euche wardé.

De nombreux verbes se conjuguent comme warder, en particulier :
ainmer (aimer), arriver, baloncher (balancer), cmincher (commencer), déteuper (découvrir, trouver), dman.ner ou nman.ner (demander), don.ner (donner), épiner (énerver), érlacher (relacher), freumer (fermer), ranser (errer), taper et tchuisiner.

Pour les verbes se terminant par -cer ou par -ger, comme agincer et canger, on écrira (comme en français) :
éj cangeoais, il aginçoait

Pour les verbes se terminant par -ter, comme acater (acheter), acoufter (recouvrir), acouter, aflater, canter (chanter), on écrira, à la 3e personne du pluriel de l’indicatif présent : is acat'te plutôt que is acate'te qui pourrait faire croire qu’on prononce "izakatéte". Rappelons qu’en picard le "e" muet ne se prononce pas !
Rem. : Dans cette catégorie, arrêter est concurrencé par arter

Certains verbes comme :
aidier (aider), boaissier (baisser), cédier (céder), décidier (décider), graissier (graisser) , laissier (laisser), pissier (pisser)
font leurs participes présent et passé en "iant" et en "ié":
aidiant, boaissié etc.
Les autres temps se conjuguent comme warder en oubliant le "i" :
j’aidoais, tu boaisseros, i céderoait, os décidons, graissez, qu’i laisse'te
Cette situation, typique de l’Amiénois, est à rapprocher de l’ancien français où on rencontre :
baissier, aidier etc.

Pour les autres verbes en "ier", comme copier, crier, érmercier, escofier (tuer), marier, s’méfier, le subjonctif singulier en "iche" diffère de celui de warder :
Pour éq tu ll’escofiches, i feut point qu’i s’méfiche ni qu’i criche.
(Pour que tu le tues, il ne faut pas qu’il se méfie ni qu’il crie).

De même, les verbes en "uer" comme cleuer, dminuer, éffrouer (émietter), érmuer, escouer, juer (jouer), neuer (nouer), ruer, suer, tuer font leur subjonctif singulier en "uche" :
Pour qu’éj juche à bidet avuc Totor, i feudroait point qu’i ruche tout l’temps.
(Pour que je joue au cheval avec Totor, il ne faudrait pas qu’il rue tout le temps).

s’ramintuvoér (se souvenir) se conjugue comme warder, sauf au subjonctif singulier : qu’jé m’ramintuche etc. trouvoér se conjugue comme warder, (sauf l’infinitif !) toutefois le futur et le conditionnel sont légérement différents :
éj trouvarai, os trouvaroème…

Pour les verbes se terminant en -bler, -brer, -cler, -crer, -fler, -frer, -gler, -trer ou encore -vrer, la deuxième consonne ("l" ou "r") tombe devant un "e" muet final. Par contre le futur et le conditionnel se construisent avec un "é".
Exemples :
Changler : tu changues, os changlons, éj changlérai, is changléroai'te.
Chucrer : tu chuques, os chucrez, éj chucrérai, os chucréroème.
Dédoubler : éj dédoube, os dédoublons, is dédoube'te, tu dédoubléros, i dédoubléroait.
Démimbrer : i démimbe, os démimbrons, tu démimbréros, i démimbréroai'te.
Ouvrer : j’ouve, os ouvrez, il ouvréro, os ouvréroème.
Racler : tu raques, os raclons, éj raclérai, tu racléroais.
Rintrer : i rinte, os rintrons, i rintréro, tu rintréroais.
Ronfler : os ronflez, is ronfe'te, tu ronfléros, os ronfléroète.
Soufrer : éj soufe, os soufrez, i soufréro, os soufréroème.

Le verbe seutir se conjugue sur le modèle de warder, sauf à l’infinitif et au participe passé qui est seuti (un peu comme cueillir en français).


Les verbes en "-tcher" suivent l’une ou l’autre des deux conjugaisons suivantes (qui diffèrent par le futur et le conditionnel), sans qu’il soit possible de faire un choix systématique :

verbe coutcher (coucher) gérondif : in coutchant infinitif passé : avoér coutché

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj cou­que éj cou­tchoais éj cou­querai éj cou­queroais qu’éj cou­que -
tu cou­ques tu cou­tchoais tu cou­queros tu cou­queroais éq tu cou­ques cou­que
i cou­que i cou­tchoait i cou­quero i cou­queroait qu’i cou­que -
os cou­tchons os cou­tchoème os cou­querons os cou­queroème qu’os cou­tchonche cou­tchons
os cou­tchez os cou­tchoète os cou­querez os cou­queroète qu’os cou­tchèche cou­tchez
i cou­que'te i cou­tchoai'te i cou­queront i cou­queroai'te qu’i cou­que'te -

— Comme en français, les temps composés de coutcher se construisent avec avoér. Par contre la construction avec le verbe éte "éj sus coutché" ne constitue pas un temps composé, le participe "coutché" est utilisé simplement comme un adjectif. Pour s’en convaincre, il suffit dans l’exemple ci-dessous de remplacer "coutché" par "din min lit", c’est acceptable pour la deuxième occurrence et pas pour la première (merci Julie !) :

J’ai coutché à l’hotel éd chés courants d’air. Edpu ch’temps-lo, éj sus coutché avuc in.ne fiève d’égvau.
J’ai couché à l’hotel des courants d’air. Depuis ce temps-là je suis couché avec une fièvre de cheval.

Remarque : la situation n’est d’ailleurs pas différente en français.


verbe clatcher (claquer) gérondif : in clatchant infinitif passé : avoér clatché

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj claque éj clat­choés éj clat­cherai éj clat­cheroés qu’éj claque -
tu claques tu clat­choés tu clat­cheros tu clat­cheroés éq tu claques claque
i claque i clat­choét i clat­chero i clat­cheroét qu’i claque -
os clat­chons os clat­choème os clat­cherons os clat­cheroème qu’os clat­chonche clat­chons
os clat­chez os clat­choète os clat­cherez os clat­cheroète qu’os clat­chèche clat­chez
i claque'te i clat­choai'te i clat­cheront i clat­cheroai'te qu’i claque'te -

Les temps composés de clatcher se construisent avec avoér.
Avec éte il s’agit comme ci-dessus pour coutcher d’une utilisation adjectivale du participe passé :

Il o clatché ses seuïers su ch’pos d’él porte pour észés décrotter.
Il est rintré in disant « éj sus clatché ».

Il a claqué ses souliers sur le pas de la porte pour les décrotter.
Il est entré en disant « je suis claqué ».

Déclatcher (répliquer) et dessatcher (sortir) se conjuguent comme clatcher, auxiliaire avoér.


verbe bédjer (bégayer) gérondif : in bédjant infinitif passé : avoér bédjé

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj bé­gue éj bé­djoais éj bé­guerai éj bé­gueroais qu’éj bé­gue -
tu bé­gues tu bé­djoais tu bé­gueros tu bé­gueroais éq tu bé­gues bé­gue
i bé­gue i bé­djoait i bé­guero i bé­gueroait qu’i bé­gue -
os bé­djons os bé­djoème os bé­guerons os bé­gueroème qu’os bé­djonche bé­djons
os bé­djez os bé­djoète os bé­guerez os bé­gueroète qu’os bé­djèche bé­djez
i bé­gue'te i bé­djoai'te i bé­gueront i bé­gueroai'te qu’i bé­gue'te -

Se conjuguent comme bédjer, entre autres :
alédjer, déglindjer, fatidjer, valdindjer.


verbe rbéyer (regarder) gérondif : in rbéyant infinitif passé : avoér érbéyé

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
jé rbée jé rbé­yoais jé rbérai jé rbéroais qu’jé rbéche -
tu rbées tu rbé­yoais tu rbéros tu rbéroais éq tu rbéches rbée
i rbée i rbé­yoait i rbéro i rbéroait qu’i rbéche -
os rbéyons os rbé­yoème os rbérons os rbéroème qu’os rbé­yonche rbéyons
os rbéyez os rbé­yoète os rbérez os rbéroète qu’os rbé­yèche rbéyez
i rbé'te i rbé­yoai'te i rbéront i rbéroai'te qu’i rbé­che'te -


Se conjuguent comme rbéyer (ou érbéyer), en particulier :
aboéyer, broéyer, déploéyer, dévoéyer, imploéyer, inroéyer, invoéyer, loéyer (lier), nettoéyer, noéyer, rinvoéyer, soéyer (scier).
Pour appuyer on a :
j’appuie, j’appuyoais, j’appuirai, j’appuiroais, qu’j’appuiche, appuie.
Même chose pour in.nuyer.


verbe assayer (essayer) gérondif : in assayant infinitif passé : avoér assayé

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
j’as­saye j’as­sayoais j’as­sayerai j’as­sayeroais éq j’as­saye -
t’as­sayes t’as­sayoais t’as­sayeros t’as­sayeroais éq t’as­sayes as­saye
il as­saye il as­sayoait il as­sayero il as­sayeroait qu’il as­saye -
os as­sayons os as­sayoème os as­sayerons os as­sayeroème qu’os as­sayonche as­sayons
os as­sayez os as­sayoète os as­sayerez os as­sayeroète qu’os as­sayèche as­sayez
is as­saye'te is as­sayoai'te is as­sayeront is as­sayeroai'te qu’is as­saye'te -


Le radical assay se prononce asseille (comme en français). Peut-être eut-il mieux valu l'écrire assaiy ou asséy ?


Verbe : berdeler (bavarder) gérondif : in berdelant infinitif passé : avoér berdelé

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj ber­déle éj ber­deloais éj ber­délrai éj ber­délroais qu’éj ber­déle -
tu ber­déles tu ber­deloais tu ber­délros tu ber­délroais éq tu ber­déles ber­déle
i ber­déle i ber­deloait i ber­délro i ber­délroait qu’i ber­déle -
os ber­delons os ber­deloème os ber­délrons os ber­délroème qu’os ber­delonche ber­delons
os ber­delez os ber­deloète os ber­délrez os ber­délroète qu’os ber­delèche ber­delez
i ber­dél'te i ber­deloai'te i ber­délront i ber­délroai'te qu’i ber­dél'te -

Se conjuguent comme berdeler, en particulier :
acumoncheler (accumuler), apateler (nourrir, donner la pâtée),appeler, cancheler (chanceler),éberdeler (écraser), émormeler (écrabouiller), érnouveler, geler, indordeler (endormir), quarteler (fendre du bois), s’ramoncheler (se recroqueviller), trondeler (abattre, renverser).


On trouve dans le même genre :


Attention, le verbe créver se conjugue comme warder :
éj créve, os crévons.