tb - CONJUGAISON DU VERBE PICARD - bt
les verbes du troisième groupe

1) verbes en "-ir"

mintir
dormir
servir
courir
moérir
vnir
dévnir
tnir
offrir
assir
vir

2) verbes en "-de"

rinde
peinde


verbe mintir (mintir) gérondif : in mintant infinitif passé : avoér minti

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj min­s éj min­toais éj min­tirai éj min­tiroais qu’éj min­che -
tu min­s tu min­toais tu min­tiros tu min­tiroais éq tu min­ches min­s
i min­t i min­toait i min­tiro i min­tiroait qu’i min­che -
os min­tons os min­toème os min­tirons os min­tiroème qu’os min­tonche min­tons
os min­tez os min­toète os min­tirez os min­tiroète qu’os min­tèche min­tez
i min­t'te i min­toai'te i min­tiront i min­tiroai'te qu’i min­che'te -

Se conjuguent comme mintir, en particulier :
partir, sortir, et leurs dérivés.
sintir également sauf pour le participe passé sintu.

Vêtir (très peu usité) se conjugue comme mintir, sauf :
éj vêts, tu vêts (indicatif présent),
qu’éj vêtiche, éq tu vêtiches, qu’i vêtiche (subjonctif),
vêts (impératif).
vêtu (participe passé).


verbe dormir (dormir) gérondif : in dormant infinitif passé : avoér dormi

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj dors éj dor­moais éj dor­mirai éj dor­miroais qu’éj dorche -
tu dors tu dor­moais tu dor­miros tu dor­miroais éq tu dorches dors
i dort i dor­moait i dor­miro i dor­miroait qu’i dorche -
os dor­mons os dor­moème os dor­mirons os dor­miroème qu’os dor­monche dor­mons
os dor­mez os dor­moète os dor­mirez os dor­miroète qu’os dormèche dor­mez
i dorm'te i dor­moai'te i dor­miront i dor­miroai'te qu’i dorche'te -

Indormir se conjugue comme dormir.


verbe servir (servir) gérondif : in servant infinitif passé : avoér servi

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj sers éj ser­voais éj ser­virai éj ser­viroais qu’éj serche -
tu sers tu ser­voais tu ser­viros tu ser­viroais éq tu serches sers
i sert i ser­voait i ser­viro i ser­viroait qu’i serche -
os ser­vons os ser­voème os ser­virons os ser­viroème qu’os ser­vonche ser­vons
os ser­vez os ser­voète os ser­virez os ser­viroète qu’os ser­vèche ser­vez
i ser­v'te i ser­voai'te i ser­viront i ser­viroai'te qu’i serche'te -

Desservir se conjugue comme servir.


verbe courir (courir) gérondif : in courant infinitif passé : avoér couru

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj cours éj cou­roais éj cou­rirai éj cou­riroais qu’éj cou­rche -
tu cours tu cou­roais tu cou­riros tu cou­riroais éq tu cou­rches cours
i court i cou­roait i cou­riro i cou­riroait qu’i cou­rche -
os cou­rons os cou­roème os cou­rirons os cou­riroème qu’os cou­ronche cou­rons
os cou­rez os cou­roète os cou­rirez os cou­riroète qu’os cou­rèche cou­rez
i cour'te i cou­roai'te i cou­riront i cou­riroai'te qu’i cou­rche'te -

Se conjuguent comme courir : raccourir et rcourir.


verbe moérir (mourir) gérondif : in mourantinfinitif passé : avoér mouru

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj meurs éj mou­roais éj moé­rirai éj moé­riroais qu’éj meur­che -
tu meurs tu mou­roais tu moé­riros tu moé­riroais éq tu meur­ches meurs
i meurt i mou­roait i moé­riro i moé­riroait qu’i meur­che -
os mou­rons os mou­roème os moé­rirons os moé­riroème qu’os mou­ronche mou­rons
os mou­rez os mou­roète os moé­rirez os moé­riroète qu’os mou­rèche mou­rez
i meur'te i mou­roai'te i moé­riront i moé­riroai'te qu’i meur­che'te -

— Le participe passé mouru est concurrencé par mort, construit avec éte (copule plutôt qu’auxiliaire)

Il o mouru juste él veille éd partir in rtraite, j’étoais mort éd rire.
(il est mort juste la veille de partir en retraite, j’étais mort de rire).


verbe vnir (venir) gérondif : in vnant infinitif passé : avoér vnu

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj viens jé vnoais éj varai éj varoais qu’éj vienche -
tu viens tu vnoais tu varos tu varoais éq tu vienches viens
i vient i vnoait i varo i varoait qu’i vienche -
os vnons os vnoème os varons os varoème qu’os vnonche vnons
os vnez os vnoète os varez os varoète qu’os vnèche vnez
i vien'te i vnoai'te i varont i varoai'te qu’i vienche'te -

La forme du futur éj varai et celle du conditionnel tu varoais rappellent les règles utilisées en français jusqu'à une époque relativement récente. On peut entendre, en effet, dans la chanson Compère Guilleri, lequel fut un brigand vivant fin XVIe, début du XVIIe :
te lairas-tu, te lairas-tu, te lairas-tu mouri ?

D’autres verbes picards, comme tnir, prinde, voire mner, subissent encore en divers endroits cette influence. On pourrait donc parfaitement rencontrer, par exemple, la phrase suivante :
I n'taroait qu'à mi, éj paroais m’vaque pi jé l'maroais din chés éteules.
(il ne tiendrait qu'à moi, je prendrais ma vache et je la ménerais dans les chaumes).


Dévnir se conjugue pratiquement comme vnir :

verbe dévnir (devenir) gérondif : in dévnant infinitif passé : avoér dévnu

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
jé dviens éj dév­noais jé dva­rai jé dva­roais qu’jé dvien­che -
tu dviens tu dév­noais tu dva­ros tu dva­roais éq tu dvien­ches dviens
i dvient i dév­noait i dva­ro i dva­roait qu’i dvien­che -
os dév­nons os dév­noème os dva­rons os dva­roème qu’os dév­non­che dév­nons
os dév­nez os dév­noète os dva­rez os dva­roète qu’os dév­nè­che dév­nez
i dvien'te i dév­noai'te i dva­ront i dva­roai'te qu’i dvien­che'te -

— Le verbe révnir (revenir) se conjugue comme dévnir. Les temps composés se forment avec avoér.

Il est concurrencé par rnir :

Le verbe rnir diffère de révnir
par les participes : rnant et rnu
à l’indicatif présent, par : os rnons, os rnez
par l’indicatif imparfait, formé sur le radical "rn" : jé rnoais etc.
au subjonctif, par : qu’os rnonche, qu’os rnèche
à l’impératif, par : rnons, rnez.


verbe tnir (tenir) gérondif : in tnant infinitif passé : avoér tnu

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj tiens jé tnoais éj tarai éj taroais qu’éj tienche -
tu tiens tu tnoais tu taros tu taroais éq tu tienches tiens
i tient i tnoait i taro i taroait qu’i tienche -
os tnons os tnoème os tien­drons os tien­droème qu’os tnonche tnons
os tnez os tnoète os tien­drez os tien­droète qu’os tnèche tnez
i tien.ne'te i tnoai'te i tien­dront i tien­droai'te qu’i tienche'te-

Pour les formes éj tarai et j’taroais, elles sont concurrencées par éj tiendrai, j’tiendroais. Voir la remarque ci-dessus au niveau du verbe vnir.

— Se conjuguent comme tnir :
s’atnir (se retenir), contnir , értnir (concurrencé par rténir).


verbe offrirgérondif : in offrant infinitif passé : avoér offert

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
j’offe j’of­froais j’offri­rai j’offri­roais éq j’offe -
t’offes t’of­froais t’offri­ros t’offri­roais éq t’offes offe
il offe il of­froait il offri­ro il offri­roait qu’il offe -
os offrons os of­froème os offri­rons os offri­roème qu’os of­fronche of­frons
os of­frez os of­froète os offri­rez os offri­roète qu’os of­frèche offrez
is offe'te is of­froai'te is offri­ront is offri­roai'te qu’is offe'te -

Se conjuguent comme offrir, en particulier :
souffrir, ouvrir, et leurs dérivés.


verbe assir (asseoir) gérondif : in assiyant infinitif passé : avoér assis

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
j’assis j’assi­yoais j’assi­rai j’assi­roais éq j’assi­che -
t’assis t’assi­yoais t’assi­ros t’assi­roais éq t’assi­ches assi­s
il assi;t il assi­yoait il assi­ro il assi­roait qu’il assi­che -
os assi­yons os assi­yoème os assi­rons os assi­roème qu’os assi­yonche assi­yons
os assi­yez os assi­yoète os assi­rez os assi­roète qu’os assi­yèche assi­yez
is assi­'te is assi­yoai'te is assi­ront is assi­roai'te qu’is assi­che'te -

dessir, rassir se conjuguent comme assir.


verbe vir (voir) gérondif : in voéyant infinitif passé : avoér vu

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj voés éj voé­yoais éj voé­rai éj voé­roais qu’éj voé­che -
tu voés tu voé­yoais tu voé­ros tu voé­roais éq tu voé­ches voés
i voét i voé­yoait i voé­ro i voé­roait qu’i voé­che -
os voé­yons os voé­yoème os voé­rons os voé­roème qu’os voé­yonche voé­yons
os voé­yez os voé­yoète os voé­rez os voé­roète qu’os voé­yèche voé­yez
i voé­'te i voé­yoai'te i voé­ront i voé­roai'te qu’i voé­che'te -

Prévoér se conjugue comme vir, sauf à l’infinitif !


verbe rinde (rendre) gérondif : in rindant infinitif passé : avoér rindu

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj rinds éj rin­doais éj rin­drai éj rin­droais qu’éj rinche -
tu rinds tu rin­doais tu rin­dros tu rin­droais éq tu rinches rinds
i rind i rin­doait i rin­dro i rin­droait qu’i rinche -
os rin­dons os rin­doème os rin­drons os rin­droème qu’os rin­donche rin­dons
os rindez os rin­doète os rin­drez os rin­droète qu’os rindèche rindez
i rinde'te i rin­doai'te i rin­dront i rin­droai'te qu’i rinche'te -

Se conjuguent comme rinde, en particulier :
confonde (confondre), deschinde (descendre), finde (fendre), morde (mordre), moude (moudre), perde (perdre), pinde (pendre), ponde (pondre), tcheude (coudre), tinde (tendre), vinde(vendre).
Pour torde (tordre )et ses dérivés, le participe passé est tors, toutefois on utilise de plus en plus tordu.

Pour prinde (prendre) et ses dérivés, le participe passé est prins, voir également la remarque sur les formes j'parai et j'paroais au niveau du verbe vnir.


verbe peinde (peindre) gérondif : in peindant infinitif passé : avoér peint

indic. présent ind. impar­fait indic. futur condi­tionnel sub­jonctif impé­ratif
éj peins pein­doais éj pein­drai éj pein­droais qu’éj peinche -
tu peins tu pein­doais tu pein­dros tu pein­droais éq tu peinches peins
i peint i pein­doait i pein­dro i pein­droait qu’i peinche -
os pein­dons os pein­doème os pein­drons os pein­droème qu’os pein­donche pein­dons
os pein­dez os pein­doète os pein­drez os pein­droète qu’os pein­dèche pein­dez
i pein­de'te i pein­doai'te i pein­dront i pein­droai'te qu’i peinche'te -

Se conjuguent comme peinde, en particulier :
aveinde (saisir), crainde (craindre), joinde (joindre), teinde (teindre).
Vive (vivre) se conjugue comme peinde (radicaux vi-, viv- à la place de pein-, peind-). Participe passé vétchu.
Foute (foutre) se conjugue comme peinde (radicaux fou-, fout- à la place de pein-, peind-).. Participe passé foutu.