tb - CHÉS MOTS D’ÉCH BAROUMOAITE - bt

le vocabulaire du webmestre – A –

à   prép. : à.

a   pron. : ça ; a finiro mal (ça finira mal).

a, al   pron.pers. : elle ; a s’foaisoait d’él tisène (elle se faisait de la tisane) ; al s’avoait à mitan adové (elle s’était à demi assoupie).

abatis   s.m. : membre ; s’casser un abatis (se casser un membre).

abatte   v.t. : abattre ; il alloai'te abatte él cloéson (ils allaient abattre la cloison).

abattoér   s.m. : abattoir.

abe   s.m. : arbre ; in.ne branque d’abe (une branche d’arbre).

abindon   s.m. : abandon.

abindon.ner   v.t.  : abandonner

ablotché, ée   adj. : découplé ; al est ablotchée conme un bibache (elle est musclée comme un moustique).

aboéyer   v.i. : aboyer.

abolir   v.t. :   anéantir.

abolition   s.f. : anéantissement.

abonminabe   adj. : abominable.

abonmination   s.f. : abomination.

abonminer   v.t. : détester.

abon.nemint   s.m. : abonnement.

abon.ner   v.t. : abonner.

abouter   v.t. : 1. jouxter ; chu hanguèr qu’il aboutoait à un tchot cmin d’terre (le hangar jouxtait un petit chemin de terre) || 2. mener à bien ; no campagne éd chide al est aboutée (notre campagne de cidre est menée à bien) [concernant les abcès, signifie venir à suppuration].

abouton.ner   v.t. : boutonner.

abruver   v.t. : abreuver.

abruvoér   s.m.  : abreuvoir ; i servoait d’abruvoér à chés gvaux (il servait d'abreuvoir pour les chevaux).

absolumint   adv. : absolument.

abstintion   s.f. : abstention.

abstintion.nisse   s. : abstentionniste.

acater   v.t. : acheter.

acateux   s.m. :   acheteur.

acatoér   s.m. : pouvoir d’achat.

accidint   s.m. : accident.

accotemint   s.m.  : accotement.

accouchemint   s.m. : accouchement.

accouchoére   s.f. : sage-femme ; ll’accouchoére al o alleumé un nmi lite d’alcool à brûler din in.ne poéyelle (la sage-femme a allumé un demi-litre d’alcool à bruler dans une poêle).

accoutcher   v.t. : accoucher.

accreucher   v.t. : accrocher conc. ahotcher.

accroère   v.t. : utlisé seulement à l’infinitif : foaire accroère (faire croire).

accrou   s.m. : accroc.

achteure   adv. : actuellement.

achuchon   s.m. : association.

achuchon.ner   v.t. : associer, utilisé surtout à la forme pronominale.

acoatir (s’–)   v.p. : se nicher ; chés pu riches avu leu compte acoati in Suisse (les plus riches avec leur compte niché en suisse).

acoufter   v.t. : ensevelir, recouvrir ; des poérions acouftés sous tchinze chintimétes d’ieu. (des poireaux recouverts de quinze centimètres d’eau).

acouter   v.t. : écouter.

acré, ée   adj. : sacré, utilisé uniquement en apostrophe ; conc. apré.

action.naire   s. : actionnaire.

action.ner   v.t. : actionner ; f.p. : s’activer al s’action.noait tellemint qu’a nn étoait tout défulée (elle s’activait tellement qu’elle en était toute décoiffée).

acumoncheler   v.t. : accumuler.

acumonchélemint   s.m. : amoncellement.

ad rém   loc. : à point nommé ; cha tchaisoait ad rém (ça tombait à pic).

adé   interj. et s.m. : au revoir.

adeusser   v.t. : adosser.

adiminché, ée   adj. : endimanché.

adité   adj. : accoutumé.

adjets   s.m.pl.  : aguets.

adjuicher   v.t. : agacer ; il ainmoait adjuicher chés gins (il aimait agacer les gens).

adjuile   s.f. : aiguille.

admette   v.t. : admettre.

adon   conj. : donc.

adoù   pron. : où.

adover (s’–)   v.p. : s’assoupir.

adréche   s.f. : adresse.

adrécher   v.t. : adresser.

adviner   v.t. : deviner, conc. dviner.

adroétemint   adv. : adroitement

affilée (d’–)   loc. : de suite.

affligé, ée   adj. : estropié, infirme.

affoaire   s.f. : affaire.

affoler   v.t. : blesser ; i s’avoait jusse affolé à s’gambe (il s’était juste blessé à la jambe).

affolure   s.f. : blessure.

affreuseté   s.f. : horreur.

affutiau, aux   s.m. : instrument, , surtout employé au pluriel ; chés affutiaux à chés fenmes (les affiquets des femmes).

afistoler   v.t. : équiper, harnacher ; al étoait afistolée d’tout un atrintchillage (elle était munie de tout un appareillage).

aflater   v.t. : flatter.

aflaterie   s.f. : flatteries.

aflateux, euse   adj. : flatteur.

afritchain, ain.ne   adj. : africain.

afustiner   v.t. : arranger.

agache   s.f. : pie.

agambée   s.f. : enjambée.

agince   s.f. : agence.

agincemint   s.m.  : agencement ; mette in.ne pointe éd tornévis din mn agincemint alectrique (mettre une pointe de tournevis dans mon installation électrique).

agincer   v.t. : arranger, mettre au point.

agint   s.m. : agent.

agis   s.m.pl. : êtres, disposition d’une maison ; éj con.noais chés agis (je connais les êtres).

aglaver   v.t.i. : être en manque de ; ém jument al aglave éd soé (ma jument est assoiffée).

agobilles   s.f.pl. : menus objets personnels.

agorer (s’–)   v.p. : s’affubler ; i s’agoroait d’in.ne gran.ne blouse grise (il s’affublait d’une grande blouse grise).

agrapiner   v.t. : agrafer.

agréabe   adj. : agréable.

agrémint   s.m. : agrément.

agritchulteur   s.m. :   agriculteur.

agrononme   s. et adj. : agronome.

agrouiller (s’–)   v.p. : s’accroupir.

agucherie   s.f. : agacerie.

agvaler   v.t. : enfourcher, enjamber ; il ont agvalé ch’grillage (ils ont enjambé le grillage).

agviner   v.t. : rendre d’un usage confortable ; des cœuchures neuves, i feut sz’agviner (des chaussures neuves, il faut les roder).
[On trouve, avec le même sens, le verbe acvini dans le Parler picard de Warloy-Baillon (os pouvez vérifier, allez-y vir) d’Henry Carnoy].

ahanser   v.t. : construire.

aheuré, ée   adj. : exact, à l’heure.

ahontir   v.t. : humilier.

ahotcher   v.t. : accrocher.

ahouper   v.p : se chamailler ; pour qu’o sz intinche leu z-ahouper et pi leu délaminter (pour qu'on les entende se quereller et se lamenter).

ahoute   s.m. : août.

aidier   v.t. : aider.

aidjuille   s.f. : aiguille.

aidju, use   adj. : aigu.

aimabe   adj. : aimable.

aingneu   s.m. : agneau.

ainmer   v.t. : aimer.

aîn.né, ée   adj. : aîné.

air   s.f. : air, allure ; l’air a n’m’avoait point d’trop foait d’bien (l’air ne m’avait pas fait trop de bien).

aisié, ée   adj. : aisé, facile.

aïte aïte   interj. : vite vite.

aïude   s.f. : aide.

al   cf. a.

alambic   s.f. : cafetière ; du chide à l’alambic (cidre obtenu par macération).

alectrichien   s.m.  : électricien.

alectrique   adj. : électrique.

alectron.nique   adj. : électronique.

aleumelle   s.f. : lame de couteau, le couteau lui-même.

alimint   s.m. : aliment.

alimintaire   adj. : alimentaire.

aliminter   v.t. : alimenter.

alintour   adv. : tout autour.

alintours   s.m.pl. : environs.

allégation   s.f. : affirmation discutable.

allégories   s.f.pl. : allégations ; des allégories sans tcheue ni tête (des affirmations sans queue ni tête).

aller   v.i. : aller ; aller mon Gleude (aller chez Claude).

aller-rtour   s.m.c. : aller-retour.

alleumage   s.m. : allumage.

alleumer   v.t. : allumer.

alleumette   s.f. : allumette.

alliance   s.f. : alliance ; min rataïon pèr alliance (mon arrière-grand-père par alliance).

allonger   v.t. : allonger, conc. rallonger.

alorss   adv. : alors.

alver   v.t. : élever.

aman   s.f. : maman, utilisé uniquement en apostrophe.

amassoér   s.m. : néol. amassoir, sorte de dictionnaire élaboré par M.-M. Duquef : Tchotchote pi sn amassoér (Tchotchote et son dictionnaire).

amelette   s.f. : omelette.

amen   mot latin, dans l’expression dire amen à toute (dire amen à tout).

améritchain, ain.ne   adj. : américain.

amidoler   v.t. : cajoler, amadouer ; i passoait l’mitan d’és jornée à ll’amidoler (il passait la moitié de sa journée à le cajoler).

amignoter   v.t. : dorloter

aminde   s.f. : amende.

amindemint   s.m. : amendement.

amiteux, euse   adj. : affectueux.

amner   v.t. : amener mais aussi apporter ; il amnoai'té leu minger (ils apportaient leur repas).

amnestie   s.f. : amnistie.

amnestier   v.t. : amnistier.

amoélette   s.f. : petite armoire dans la cheminée.

amoltir   v.t. : amortir.

amont   s.m. : dans l’expression vint d’amont (vent d’amont).

amorcher   v.t. : amorcer, séduire.

amphithéïâte   s.m. : amphithéâtre.

anarchisse   s. : anarchiste.

anatonmie   s.f. : anatomie ; no prémiére élçon d’anatonmie récompèrée à touté troés (notre première leçon à tous les trois d'anatomie comparée).

ancien, ancien.ne   adj.  : ancien ; ch’étoait l’ancien.ne cambré froéde (c'était l'ancienne chambre froide).

andimole   s.f. : crêpe (pâtisserie).

andjille   s.f. : anguille ; andjille éd caneçon (membre viril).

andouillette   s.f. : boulette de porc haché cuite avec des haricots et des pommes de terre.

anicher (s’–)   v.p. : se nicher, conc. s’ranicher.

anguche   s.f. : angoisse ; il ont bien sintu l’détréche, l’anguche et pi l’déturbation d’no paure gardien de la paix (ils ont bien senti la détresse, l'angoisse et le désarroi de notre pauvre gardien de la paix).

anmiénoés, oése   adj. : chés andouillettes ch’est in.ne érchette anmiénoése (les andouillettes c’est une recette amiénoise).

anmi, e   s. : ami.

anmour   s.m. : amour ; in.ne belle histoére d’anmour (une belle histoire d’amour).

anmoureux, euse   adj. : amoureux ; i nn o tcheu anmoureux fou (il en est tombé follement amoureux).

an.niversaire   s.m. : anniversaire.

annonche   s.f. : annonce.

annoncher   v.t. : annoncer ; il annonche'te in.ne boaisse (ils annoncent une baisse).

an.nuaire   s.m. : annuaire.

antien.ne   s.f. : refrain, rengaine.

antin.ne   s.f. : antenne.

antiterrorisse   s. : antiterroriste.

apa   s.m. : papa, utilisé uniquement en apostrophe.

apateler   v.t. : donner la pâture, nourrir ; il avoait té apatelé avuc éch tchot lait (il avait été nourri avec le petit lait).

apcés   s.m. : abcès ; un pet rétnu, ch’est un apcés quanq o z-est viu (un pet retenu, c'est un abcès quand on est vieux).

aperchuvoér   v.t. : apercevoir ; tchot Douèrd il aperchut un moénié (Petit Édouard aperçoit un moineau).

aplacher   v.t. : placer ; il avoai'té aplaché chés tèrtes édsu (ils avaient placé les tartes dessus).

aplontcher   v.t. : asseoir ; forme pronominale : s’affaler ; i s’a aplontché din ch’cadot (il s’est affalé dans le fauteuil).

apotéme   s.m. : abcès ; conc. dranclure.

apotitchaire   s.m. : pharmacien.

appèrtémint   s.m. : appartement.

appèrténir   v.t.i. : appartenir ; chés jornals il appèrtien'té tertous à mes boins amis (les journaux appartiennent tous à mes bons amis).

appleudir   v.t. : applaudir.

appleudichemint   s.m. : applaudissement.

applitcher   v.t. : appliquer.

appréhinder   v.t. : appréhender.

appreucher   v.t. : approcher.

apprinde   v.t. : apprendre ; i feut qu’t’apprinches (il faut que tu apprennes).

apprinti   s.m. : apprenti ; chés apprintis-pâtissiers i cour'te din chés rues (les apprentis-pâtissiers courent dans les rues).

appriveuder   v.t. : apprivoiser ; os n’ons point yeu d’mau à ll’appriveuder (nous n’avons pas eu de mal à l’apprivoiser).

approvision.nemint   s.m. : approvisionnement.

apré, ée   adj. : sacré, utilisé uniquement en apostrophe ; conc. acré, cf sapré.

aprés   prép. et adv. : après.

aprés-dmain (d’–)   loc. : après-demain.

aprés-eut   s.m.c. : automne ; éch bleu d’nou temps à l’aprés-eut (le bleu de notre ciel à l’automne) [se prononce aprézeu].

aprés-non.ne   s.f.c. : après-midi.

arbout (à l’–)   loc. : au contraire.

arcabalète   s.f. : arc, arbalète.

ardjumint   s.m. : argument ; i n’manque'té point d’ardjumints (ils ne manquent pas d’arguments).

ardoése   s.f. : ardoise, dette ; ll’ardoése à mon ch’boucher al écminche à s’allonger (la dette chez le boucher commence à augmenter).

aréoglicheux   s.m. : aéroglisseur.

aréolien.ne   s.f. : néol. éolienne.

aréoplane   s.m. : aéroplane.

aréoport   s.m. : aéroport.

arméno   s.m. : almanach, agenda.

arnicroche   s.f. : anicroche ; i leu nin z-ont tiré sans d’trop d’arnicroches (ils s’en sont tirés sans trop d’anicroches).

arnitoéle   s.f. : toile d’araignée, internet ; o prind un batieu pour poécher dsu in.ne arnitoéle (on prend un bateau pour paître sur une toile d’araignée).

arouter   v.t. : mettre en route ; d’ichi un moés os arouterons no campagne éd chide (d’ici un mois nous mettrons en route la campagne de cidre).

aroutiner   v.t. : accoutumer, habituer ; chés grands, eux, il étoai'te aroutinés (les grands, eux, étaient habitués).

arpinter   v.t. : arpenter.

arriére   adj. et s.m. : arrière ; foaire mèrche arriére (faire marche arrière).

arringemint   s.m. : arrangement.

arringer   v.t. : arranger.

arrouser   v.t. : arroser.

arrouseur   s.m. : arroseur ; ch’étoait li chl’arrouseur arrousé (c’était lui l’arroseur arrosé).

arrousoér   s.m. : arrosoir

arsémeler   v.t. : ressemeler, conc. rsémeler.

arter   v.t. :   arrêter ; il o arté s’carrette su l’plache (il a arrêté sa voiture sur la place).

artaises   s.f.pl.  : artisons ; al o ses brocreux miés à z-artaises (elle a ses barreaux mangés aux vers).

artique   s.m. : article ; al foaisoait l’artique (elle faisait l’article).

artisse   s. : artiste.

artitchuler   v.t. : articuler.

artraite   s.f. : retraite.

artraité   s. et adj. : retraité

aschinsion   s.f. : ascension.

aspergeoér   s.m. : aspersoir, goupillon.

aspergés   s.m. : aspersoir, goupillon [on prononce le "s" final].

asplitchation   s.f. : explication.

asplitcher   v.t. : expliquer ; quanq al o yeu asplitché… (quand elle a eu expliqué…).

assaison.ner   v.t. : assaisonner.

assasin   s.m. : assassin, conc. assassin.

assasineu   s.m. : assassin, conc. assassineu.

assassineu   s.m. : assassin.

assayer   v.t. : essayer.

asseurance   s.f. : assurance.

asseuré   adv. : sûrement.

asseurer   v.t. : assurer.

asseut   s.m. : assaut.

assonmer   v.t. : assommer ; échl abruti d’cadoreux qu’il o assonmé un joéne (l'abruti de policier qui a assommé un jeune).

assimblée   s.f. : assemblée.

assir   v.t. : asseoir.

assise   s.f. : 1. rang horizontal de briques, de parpaings || 2. pressée de cidre.

assoter (s’–)   v.p. : s’enticher ; Pierre i s’avoait assoté d’Jeanne (Pierre s’était entiché de Jeanne).

assuffire   v.t.i. :   suffire.

asteux, euse   adj. : dégourdi, astucieux.

astitcher   v.t. : astiquer

atchénir (s’–)   v.p. : s’acharner.

atcheuil   s.m. : accueil.

atcheuiller   v.t. : accueillir.

atchis   s.m. : acquis ; in.ne loé qu’al o démasinglé chés atchis d’él classe ouvrière (une loi qui a démantelé les acquis de la classe ouvrière).

atchit   s.m. : acquit.

atchitter   v.t. : acquitter.

atchun, atcheune   pron. : chacun.

atchuser   v.t. : accuser.

atéïer   s.m. : atelier.

atêter   v.t. : affronter ; feut point avoér les tran.nettes pour atêter un bétail pèrel (il ne faut pas avoir peur pour affronter un animal pareil).

atnir (s’–)   v.p. : se retenir ; i n’pouvoait pu s’atnir (il ne pouvait plus se contenir).

atombé (bien –)   loc. : justement.

atonme   s.m. : atome.

atonmique   adj. : atomique.

atraver   v.t. : engranger ; l’tchote hallette adoù qu’il atrave sin bos (le petit appenti où il stocke son bois).

atrimper   v.t. : tremper ; signifie, lorsqu’il s’agit de la fabrication du cidre, faire macérer les pommes broyées par le grugeoir dans des cuves contenant de l'eau.

atrintchillage   s.m. : matériel, équipement ; tout un atrintchillage éd fils et pi d’tuyeux (tout un appareillage de fils et de tuyaux).

atriver   v.t. : attirer, fasciner.

attache   uniquement dans l’expression n’point foaire d’attache (ne pas prêter attention).

attatcher   v.t. : attaquer.

atteinde   v.t. : atteindre.

attelée   s.f. : 1. attelage || 2. demie-journée [le temps d’utilisation d’un attelage de chevaux].

attendi   prép. : pendant ; attendi qu’chés disques i grattoai'té éd pu in pu (pendant que les disques grattaient de plus en plus) .

attendir (in –)   loc. : en attendant.

attinde ou attin.ne   v.t. : attendre ; j’ai attindu tout tran.nant (j'ai attendu tout tremblant).

attintat   s.m. : attentat.

attinte   s.f. : attente ; Ferrières, comme de nombreux villages picards, a son bois de longue attinte.

attrape-gins   s.m. : escroc.

atuire   v.t. : 1. tutoyer || 2. réprimander, injurier ; j’ém foaisoais atuire (je me faisais morigéner).

augmintation   s.f. : augmentation.

aumon.nier   s.m. : aumonier.

aussitant   adv. : autant ; il est pour nous eutes aussitant dingéreux qu’in.ne inchifernure (il est pour nous aussi dangereux qu’un enchifrènement).

austchulter   v.t. : ausculter.

austôt   adv. : aussitôt ; austôt pèr aprés, i randon.ne chés contrévints (aussitôt après, il martèle les volets).

autchuns (d’–)   loc. : certains ; d’autchuns i n’sont point d’avis (certains ne sont pas d’accord).

automobilisse   s. : automobiliste.

avanche   s.f. : avance ; i prévoé'té à l’avanche (ils prévoient à l’avance) [le picard n’a pas peur des redondances].

avanchemint   s.m. : avancement

avancher   v.i. : avancer ; siq t’avanches point tu rtchules (si tu n’avances pas, tu recules).

avant   adv et prép. : avant.

avant   adj. : profond ; trente chintimétes d’ieu à ch’pu avant (trente centimétres d’eau à l’endroit le plus profond).

aveinde   v.t. : aveindre, aller chercher ; il o té aveinde ésn étchelle (il est allé chercher son échelle).

avère   adj. et s. : avare.

avinture   s.f. : aventure.

avinturer (s’–)   v.p.  : s'aventurer.

avion.neu   s.m.  : aviateur, mais aussi celui qui construit des avions.

avise   : uniquement dans des expressions du type éne t’avise janmoais d’ércmincher (ne t’avise jamais de recommencer).

avoér   v.t. :   avoir.

avolé   adj. : instable.

avri   s.m. : avril.

avu   adv. : avec, conc. avuc.

avuc   adv. : avec, conc. avu.

avule   adj et s. : aveugle ; o finit qu’o vient avule (on finit par devenir aveugle).


avertissement les mots commençant par B