tb - CHÉS MOTS D’ÉCH BAROUMOAITE - bt

le vocabulaire du webmestre – A –

à   prép. : à.

a   pron. : ça ; a finiro mal (ça finira mal).

a, al   pron.pers. : elle ; a s’foaisoait d’él tisène (elle se faisait de la tisane) ; al s’avoait à mitan adové (elle s’était à demi assoupie).

abatis   s.m. : membre ; s’casser un abatis (se casser un membre).

abatte   v.t. : abattre ; il alloai'te abatte él cloéson (ils allaient abattre la cloison).

abattoér   s.m. : abattoir.

abe   s.m. : arbre ; in.ne branque d’abe (une branche d’arbre).

abindon   s.m. : abandon.

abindon.ner   v.t.  : abandonner

ablotché, ée   adj. : découplé ; al est ablotchée conme un bibache (elle est musclée comme un moustique).

aboéyer   v.i. : aboyer.

abolir   v.t. :   anéantir.

abolition   s.f. : anéantissement.

abonminabe   adj. : abominable.

abonmination   s.f. : abomination.

abonminer   v.t. : détester.

abon.nemint   s.m. : abonnement.

abon.ner   v.t. : abonner.

abouter   v.t. : 1. jouxter ; chu hanguèr qu’il aboutoait à un tchot cmin d’terre (le hangar jouxtait un petit chemin de terre) || 2. mener à bien ; no campagne éd chide al est aboutée (notre campagne de cidre est menée à bien) [concernant les abcès, signifie venir à suppuration].

abouton.ner   v.t. : boutonner.

abruver   v.t. : abreuver.

abruvoér   s.m.  : abreuvoir ; i servoait d’abruvoér à chés gvaux (il servait d'abreuvoir pour les chevaux).

absolumint   adv. : absolument.

abstintion   s.f. : abstention.

abstintion.nisse   s. : abstentionniste.

acater   v.t. : acheter.

acateux   s.m. :   acheteur.

acatoér   s.m. : pouvoir d’achat.

accidint   s.m. : accident.

accotemint   s.m.  : accotement.

accouchemint   s.m. : accouchement.

accouchoére   s.f. : sage-femme ; ll’accouchoére al o alleumé un nmi lite d’alcool à brûler din in.ne poéyelle (la sage-femme a allumé un demi-litre d’alcool à bruler dans une poêle).

accoutcher   v.t. : accoucher.

accreucher   v.t. : accrocher conc. ahotcher.

accroère   v.t. : utlisé seulement à l’infinitif : foaire accroère (faire croire).

accrou   s.m. : accroc.

achteure   adv. : actuellement.

achuchon   s.m. : association.

achuchon.ner   v.t. : associer, utilisé surtout à la forme pronominale.

acoatir (s’–)   v.p. : se nicher ; chés pu riches avu leu compte acoati in Suisse (les plus riches avec leur compte niché en suisse).

acoufter   v.t. : ensevelir, recouvrir ; des poérions acouftés sous tchinze chintimétes d’ieu. (des poireaux recouverts de quinze centimètres d’eau).

acouter   v.t. : écouter.

acré, ée   adj. : sacré, utilisé uniquement en apostrophe ; conc. apré.

action.naire   s. : actionnaire.

action.ner   v.t. : actionner ; f.p. : s’activer al s’action.noait tellemint qu’a nn étoait tout défulée (elle s’activait tellement qu’elle en était toute décoiffée).

acumoncheler   v.t. : accumuler.

acumonchélemint   s.m. : amoncellement.

ad rém   loc. : à point nommé ; cha tchaisoait ad rém (ça tombait à pic).

adé   interj. et s.m. : au revoir.

adeusser   v.t. : adosser.

adiminché, ée   adj. : endimanché.

adité   adj. : accoutumé.

adjets   s.m.pl.  : aguets.

adjuicher   v.t. : agacer ; il ainmoait adjuicher chés gins (il aimait agacer les gens).

adjuile   s.f. : aiguille.

admette   v.t. : admettre.

adon   conj. : donc.

adoù   pron. : où.

adover (s’–)   v.p. : s’assoupir.

adréche   s.f. : adresse.

adrécher   v.t. : adresser.

adviner   v.t. : deviner, conc. dviner.

adroétemint   adv. : adroitement

affilée (d’–)   loc. : de suite.

affligé, ée   adj. : estropié, infirme.

affoaire   s.f. : affaire.

affoler   v.t. : blesser ; i s’avoait jusse affolé à s’gambe (il s’était juste blessé à la jambe).

affolure   s.f. : blessure.

affreuseté   s.f. : horreur.

affutiau, aux   s.m. : instrument, , surtout employé au pluriel ; chés affutiaux à chés fenmes (les affiquets des femmes).

afistoler   v.t. : équiper, harnacher ; al étoait afistolée d’tout un atrintchillage (elle était munie de tout un appareillage).

aflater   v.t. : flatter.

aflaterie   s.f. : flatteries.

aflateux, euse   adj. : flatteur.

afritchain, ain.ne   adj. : africain.

afustiner   v.t. : arranger.

agache   s.f. : pie.

agambée   s.f. : enjambée.

agince   s.f. : agence.

agincemint   s.m.  : agencement ; mette in.ne pointe éd tornévis din mn agincemint alectrique (mettre une pointe de tournevis dans mon installation électrique).

agincer   v.t. : arranger, mettre au point.

agint   s.m. : agent.

agis   s.m.pl. : êtres, disposition d’une maison ; éj con.noais chés agis (je connais les êtres).

aglaver   v.t.i. : être en manque de ; ém jument al aglave éd soé (ma jument est assoiffée).

agobilles   s.f.pl. : menus objets personnels.

agorer (s’–)   v.p. : s’affubler ; i s’agoroait d’in.ne gran.ne blouse grise (il s’affublait d’une grande blouse grise).

agrapiner   v.t. : agrafer.

agréabe   adj. : agréable.

agrémint   s.m. : agrément.

agritchulteur   s.m. :   agriculteur.

agrononme   s. et adj. : agronome.

agrouiller (s’–)   v.p. : s’accroupir.

agucherie   s.f. : agacerie.

agvaler   v.t. : enfourcher, enjamber ; il ont agvalé ch’grillage (ils ont enjambé le grillage).

agviner   v.t. : rendre d’un usage confortable ; des cœuchures neuves, i feut sz’agviner (des chaussures neuves, il faut les roder).
[On trouve, avec le même sens, le verbe acvini dans le Parler picard de Warloy-Baillon (os pouvez vérifier, allez-y vir) d’Henry Carnoy].

ahanser   v.t. : construire.

aheuré, ée   adj. : exact, à l’heure.

ahontir   v.t. : humilier.

ahotcher   v.t. : accrocher.

ahouper   v.p : se chamailler ; pour qu’o sz intinche leu z-ahouper et pi leu délaminter (pour qu'on les entende se quereller et se lamenter).

ahoute   s.m. : août.

aidier   v.t. : aider.

aidjuille   s.f. : aiguille.

aidju, use   adj. : aigu.

aimabe   adj. : aimable.

aingneu   s.m. : agneau.

ainmer   v.t. : aimer.

aîn.né, ée   adj. : aîné.

air   s.f. : air, allure ; l’air a n’m’avoait point d’trop foait d’bien (l’air ne m’avait pas fait trop de bien).

aisié, ée   adj. : aisé, facile.

aïte aïte   interj. : vite vite.

aïude   s.f. : aide.

al   cf. a.

alambic   s.f. : cafetière ; du chide à l’alambic (cidre obtenu par macération).

alectrichien   s.m.  : électricien.

alectrique   adj. : électrique.

alectron.nique   adj. : électronique.

aleumelle   s.f. : lame de couteau, le couteau lui-même.

alimint   s.m. : aliment.

alimintaire   adj. : alimentaire.

aliminter   v.t. : alimenter.

alintour   adv. : tout autour.

alintours   s.m.pl. : environs.

allégation   s.f. : affirmation discutable.

allégories   s.f.pl. : allégations ; des allégories sans tcheue ni tête (des affirmations sans queue ni tête).

aller   v.i. : aller ; aller mon Gleude (aller chez Claude).

aller-rtour   s.m.c. : aller-retour.

alleumage   s.m. : allumage.

alleumer   v.t. : allumer.

alleumette   s.f. : allumette.

alliance   s.f. : alliance ; min rataïon pèr alliance (mon arrière-grand-père par alliance).

allonger   v.t. : allonger, conc. rallonger.

alorss   adv. : alors.

alver   v.t. : élever.

aman   s.f. : maman, utilisé uniquement en apostrophe.

amassoér   s.m. : néol. amassoir, sorte de dictionnaire élaboré par M.-M. Duquef : Tchotchote pi sn amassoér (Tchotchote et son dictionnaire).

amelette   s.f. : omelette.

amen   mot latin, dans l’expression dire amen à toute (dire amen à tout).

améritchain, ain.ne   adj. : américain.

amidoler   v.t. : cajoler, amadouer ; i passoait l’mitan d’és jornée à ll’amidoler (il passait la moitié de sa journée à le cajoler).

amignoter   v.t. : dorloter

aminde   s.f. : amende.

amindemint   s.m. : amendement.

amiteux, euse   adj. : affectueux.

amner   v.t. : amener mais aussi apporter ; il amnoai'té leu minger (ils apportaient leur repas).

amnestie   s.f. : amnistie.

amnestier   v.t. : amnistier.

amoélette   s.f. : petite armoire dans la cheminée.

amoltir   v.t. : amortir.

amont   s.m. : dans l’expression vint d’amont (vent d’amont).

amorcher   v.t. : amorcer, séduire.

amphithéïâte   s.m. : amphithéâtre.

anarchisse   s. : anarchiste.

anatonmie   s.f. : anatomie ; no prémiére élçon d’anatonmie récompèrée à touté troés (notre première leçon à tous les trois d'anatomie comparée).

ancien, ancien.ne   adj.  : ancien ; ch’étoait l’ancien.ne cambré froéde (c'était l'ancienne chambre froide).

andimole   s.f. : crêpe (pâtisserie).

andjille   s.f. : anguille ; andjille éd caneçon (membre viril).

andouillette   s.f. : boulette de porc haché cuite avec des haricots et des pommes de terre.

anicher (s’–)   v.p. : se nicher, conc. s’ranicher.

anmiénoés, oése   adj. : chés andouillettes ch’est in.ne érchette anmiénoése (les andouillettes c’est une recette amiénoise).

anmi, e   s. : ami.

anmour   s.m. : amour ; in.ne belle histoére d’anmour (une belle histoire d’amour).

anmoureux, euse   adj. : amoureux ; i nn o tcheu anmoureux fou (il en est tombé follement amoureux).

an.niversaire   s.m. : anniversaire.

annonche   s.f. : annonce.

annoncher   v.t. : annoncer ; il annonche'te in.ne boaisse (ils annoncent une baisse).

an.nuaire   s.m. : annuaire.

antien.ne   s.f. : refrain, rengaine.

antin.ne   s.f. : antenne.

antiterrorisse   s. : antiterroriste.

apa   s.m. : papa, utilisé uniquement en apostrophe.

apateler   v.t. : donner la pâture, nourrir ; il avoait té apatelé avuc éch tchot lait (il avait été nourri avec le petit lait).

aperchuvoér   v.t. : apercevoir ; tchot Douèrd il aperchut un moénié (Petit Édouard aperçoit un moineau).

aplacher   v.t. : placer ; il avoai'té aplaché chés tèrtes édsu (ils avaient placé les tartes dessus).

aplontcher   v.t. : asseoir ; forme pronominale : s’affaler ; i s’a aplontché din ch’cadot (il s’est affalé dans le fauteuil).

apotéme   s.m. : abcès ; conc. dranclure.

apotitchaire   s.m. : pharmacien.

appèrtémint   s.m. : appartement.

appèrténir   v.t.i. : appartenir ; chés jornals il appèrtien'té tertous à mes boins amis (les journaux appartiennent tous à mes bons amis).

appleudir   v.t. : applaudir.

appleudichemint   s.m. : applaudissement.

applitcher   v.t. : appliquer.

appréhinder   v.t. : appréhender.

appreucher   v.t. : approcher.

apprinde   v.t. : apprendre ; i feut qu’t’apprinches (il faut que tu apprennes).

apprinti   s.m. : apprenti ; chés apprintis-pâtissiers i cour'te din chés rues (les apprentis-pâtissiers courent dans les rues).

appriveuder   v.t. : apprivoiser ; os n’ons point yeu d’mau à ll’appriveuder (nous n’avons pas eu de mal à l’apprivoiser).

approvision.nemint   s.m. : approvisionnement.

apré, ée   adj. : sacré, utilisé uniquement en apostrophe ; conc. acré, cf sapré.

aprés   prép. et adv. : après.

aprés-dmain (d’–)   loc. : après-demain.

aprés-eut   s.m.c. : automne ; éch bleu d’nou temps à l’aprés-eut (le bleu de notre ciel à l’automne) [se prononce aprézeu].

aprés-non.ne   s.f.c. : après-midi.

arbout (à l’–)   loc. : au contraire.

arcabalète   s.f. : arc, arbalète.

ardjumint   s.m. : argument ; i n’manque'té point d’ardjumints (ils ne manquent pas d’arguments).

ardoése   s.f. : ardoise, dette ; ll’ardoése à mon ch’boucher al écminche à s’allonger (la dette chez le boucher commence à augmenter).

aréoglicheux   s.m. : aéroglisseur.

aréolien.ne   s.f. : néol. éolienne.

aréoplane   s.m. : aéroplane.

aréoport   s.m. : aéroport.

arméno   s.m. : almanach, agenda.

arnicroche   s.f. : anicroche ; i leu nin z-ont tiré sans d’trop d’arnicroches (ils s’en sont tirés sans trop d’anicroches).

arnitoéle   s.f. : toile d’araignée, internet ; o prind un batieu pour poécher dsu in.ne arnitoéle (on prend un bateau pour paître sur une toile d’araignée).

arouter   v.t. : mettre en route ; d’ichi un moés os arouterons no campagne éd chide (d’ici un mois nous mettrons en route la campagne de cidre).

aroutiner   v.t. : accoutumer, habituer ; chés grands, eux, il étoai'te aroutinés (les grands, eux, étaient habitués).

arpinter   v.t. : arpenter.

arriére   adj. et s.m. : arrière ; foaire mèrche arriére (faire marche arrière).

arringemint   s.m. : arrangement.

arringer   v.t. : arranger.

arrouser   v.t. : arroser.

arrouseur   s.m. : arroseur ; ch’étoait li chl’arrouseur arrousé (c’était lui l’arroseur arrosé).

arrousoér   s.m. : arrosoir

arsémeler   v.t. : ressemeler, conc. rsémeler.

arter   v.t. :   arrêter ; il o arté s’carrette su l’plache (il a arrêté sa voiture sur la place).

artaises   s.f.pl.  : artisons ; al o ses brocreux miés à z-artaises (elle a ses barreaux mangés aux vers).

artique   s.m. : article ; al foaisoait l’artique (elle faisait l’article).

artisse   s. : artiste.

artitchuler   v.t. : articuler.

artraite   s.f. : retraite.

aschinsion   s.f. : ascension.

aspergeoér   s.m. : aspersoir, goupillon.

aspergés   s.m. : aspersoir, goupillon [on prononce le "s" final].

asplitchation   s.f. : explication.

asplitcher   v.t. : expliquer ; quanq al o yeu asplitché… (quand elle a eu expliqué…).

assaison.ner   v.t. : assaisonner.

assasin   s.m. : assassin, conc. assassin.

assasineu   s.m. : assassin, conc. assassineu.

assassineu   s.m. : assassin.

assayer   v.t. : essayer.

asseurance   s.f. : assurance.

asseuré   adv. : sûrement.

asseurer   v.t. : assurer.

asseut   s.m. : assaut.

assonmer   v.t. : assommer ; échl abruti d’cadoreux qu’il o assonmé un joéne (l'abruti de policier qui a assommé un jeune).

assimblée   s.f. : assemblée.

assir   v.t. : asseoir.

assise   s.f. : 1. rang horizontal de briques, de parpaings || 2. pressée de cidre.

assoter (s’–)   v.p. : s’enticher ; Pierre i s’avoait assoté d’Jeanne (Pierre s’était entiché de Jeanne).

assuffire   v.t.i. :   suffire.

asteux, euse   adj. : dégourdi, astucieux.

atchénir (s’–)   v.p. : s’acharner.

atcheuil   s.m. : accueil.

atcheuiller   v.t. : accueillir.

atchis   adj. : acquis

atchit   s.m. : acquit.

atchitter   v.t. : acquitter.

atchun, atcheune   pron. : chacun.

atchuser   v.t. : accuser.

atéïer   s.m. : atelier.

atêter   v.t. : affronter ; feut point avoér les tran.nettes pour atêter un bétail pèrel (il ne faut pas avoir peur pour affronter un animal pareil).

atnir (s’–)   v.p. : se retenir ; i n’pouvoait pu s’atnir (il ne pouvait plus se contenir).

atombé (bien –)   loc. : justement.

atonme   s.m. : atome.

atonmique   adj. : atomique.

atraver   v.t. : engranger ; l’tchote hallette adoù qu’il atrave sin bos (le petit appenti où il stocke son bois).

atrimper   v.t. : tremper ; signifie, lorsqu’il s’agit de la fabrication du cidre, faire macérer les pommes broyées par le grugeoir dans des cuves contenant de l'eau.

atrintchillage   s.m. : matériel, équipement ; tout un atrintchillage éd fils et pi d’tuyeux (tout un appareillage de fils et de tuyaux).

atriver   v.t. : attirer, fasciner.

attache   uniquement dans l’expression n’point foaire d’attache (ne pas prêter attention).

attatcher   v.t. : attaquer.

atteinde   v.t. : atteindre.

attelée   s.f. : 1. attelage || 2. demie-journée [le temps d’utilisation d’un attelage de chevaux].

attendi   prép. : pendant ; attendi qu’chés disques i grattoai'té éd pu in pu (pendant que les disques grattaient de plus en plus) .

attendir (in –)   loc. : en attendant.

attinde ou attin.ne   v.t. : attendre ; j’ai attindu tout tran.nant (j'ai attendu tout tremblant).

attintat   s.m. : attentat.

attinte   s.f. : attente ; Ferrières, comme de nombreux villages picards, a son bois de longue attinte.

attrape-gins   s.m. : escroc.

atuire   v.t. : 1. tutoyer || 2. réprimander, injurier ; j’ém foaisoais atuire (je me faisais morigéner).

augmintation   s.f. : augmentation.

aumon.nier   s.m. : aumonier.

aussitant   adv. : autant ; il est pour nous eutes aussitant dingéreux qu’in.ne inchifernure (il est pour nous aussi dangereux qu’un enchifrènement).

austchulter   v.t. : ausculter.

austôt   adv. : aussitôt ; austôt pèr aprés, i randon.ne chés contrévints (aussitôt après, il martèle les volets).

autchuns (d’–)   loc. : certains ; d’autchuns i n’sont point d’avis (certains ne sont pas d’accord).

automobilisse   s. : automobiliste.

avanche   s.f. : avance ; i prévoé'té à l’avanche (ils prévoient à l’avance) [le picard n’a pas peur des redondances].

avanchemint   s.m. : avancement

avancher   v.i. : avancer ; siq t’avanches point tu rtchules (si tu n’avances pas, tu recules).

avant   adv et prép. : avant.

avant   adj. : profond ; trente chintimétes d’ieu à ch’pu avant (trente centimétres d’eau à l’endroit le plus profond).

aveinde   v.t. : aveindre, aller chercher ; il o té aveinde ésn étchelle (il est allé chercher son échelle).

avère   adj. et s. : avare.

avinture   s.f. : aventure.

avinturer (s’–)   v.p.  : s'aventurer.

avion.neu   s.m.  : aviateur, mais aussi celui qui construit des avions.

avise   : uniquement dans des expressions du type éne t’avise janmoais d’ércmincher (ne t’avise jamais de recommencer).

avoér   v.t. :   avoir.

avolé   adj. : instable.

avri   s.m. : avril.

avu   adv. : avec, conc. avuc.

avuc   adv. : avec, conc. avu.

avule   adj et s. : aveugle ; o finit qu’o vient avule (on finit par devenir aveugle).


avertissement les mots commençant par B