tb - CHÉS MOTS D’ÉCH BAROUMOAITE - bt

le vocabulaire du webmestre – I_J_L –

I

i   pron. : il, lui   i i est arrivé un drôle éd tour (il lui est arrivé un drôle de tour).

ichi   adv. : ici.

idintité   s.f. : identité.

ieu   s.f. : eau ; l’branque éd boémni din l’gattelette d’ieu bénite (la branche de buis bénit dans la petite coupe d’eau bénite).

ieuiche   adj. : aqueux, gorgé d’eau.

ieutenant   s.m. : lieutenant.

ieuve   s.m. : lièvre.

il   pron. : il ; ils ; il lé sait ; il i ont écrit (il le sait ; ils lui ont écrit).

illisibe   adj. : illisible ; chés musiques mèrdochées dsu des cédés illisibes (la musique massacrée sur des CD illisibles).

imballe   s.f. : toile d’emballage.

imballer   v.t. : emballer.

imbardée   s.f. : embardée.

imbarracher   v.t. : embarrasser.

imbarros   s.m. : embarras.

imbattabe   adj. : imbattable.

imbèrdée   s.f. : embardée.

imbernatcher   v.t. : empêtrer, encombrer ; chés routes imbernatchées (les routes encombrées).

imbèrtcher   v.t. : embarquer ; éd z’eutes qu’o z-imbèrque din chés buss (d’autres qu’on embarque dans les autobus).

imbellir   v.t. : embellir ; il imbelli'té chés murs éd nos feubourgs (ils embellissent les murs de nos faubourgs).

imbeuche   s.f. : embauche.

imbeucher   v.t. : embaucher ; chetlò qu’il ont imbeuchés (ceux qu’ils ont embauchés).

imblée (foaire éd l’–)   loc. : faire de l’épate, de l’esbroufe.

imbléyeux   s.m. : esbroufeur, frimeur.

imboéter   v.t. : emboîter.

imbouteillage   s.m. : embouteillage.

imboutir   v.t. : emboutir.

imbracher   v.t. : embrasser.

imbrindjer   v.t. : embringuer.

imbrondjer   v.t. : souiller, salir ; chés plages imbrondjées d’terque (les plages noircies de goudron).

imbrouillamini   s.m. : embrouillamini.

imbustchade   s.f. : embuscade.

impaillé, ée   adj. : empaillé, maladroit.

impaillé (ête –)   loc. : paresser au lit, se lever tard.

impêtcher   v.t. : empêcher ; ch’est point cho qu’i sz’impêquero d’foaire éd l’imblée (c’est pas ça qui les empêchera de faire des manières).

imphibie   adj. : bizarre.

imploé   s.m. : emploi.

imploéyé, ée   adj. et s. : employé.

imploéyer   v.t. : employer.

impoéson.ner   v.t. : empoisonner.

imporvigner   v.t. : envahir ; pourquoé s’imporvigner s’chervelle (pourquoi s’encombrer la cervelle).

impossibe   adj. : impossible ; impossibe d’él savoér (impossible de le savoir).

impratitchabe   adj. : impraticable.

impreinte   s.f. : empreinte.

imprunter   v.t. : emprunter.

in   prép., adv. et pron. : en ; i y in o djò (il y en a déjà).

inaperchu, ue   adj. : inaperçu.

inaudjurer   v.t. : inaugurer ; pour inaudjurer él plaque qu’o s’in vo ahotcher (pour inaugurer la plaque qu’on va accrocher).

incadrer   v.t. : encadrer

incagoulé, ée   adj. : encagoulé.

incapabe   adj. : incapable.

inceinte   s.f. : enceinte.

incheper   v.t. : entraver, empêtrer ; éj m’ai inchepé (je me suis empêtré).

inchiferner   v.t. : enchifrener.

inchifernure   s.f. : enchifrènement.

incomprindabe   adj.  : incompréhensible ; j’avoais au fond d’mes ziux des fux incomprindabes (j'avais au fond des yeux des feux inexplicables).

incon.nu, ue   adj. : inconnu.

inconte   adj. : inconnu.

incontornabe   adj. : incontournable.

incorser   v.t. : admettre, supporter ; cmint qu’al put incorser ch’solé (comment peut-elle supporter le soleil).

incouragemint   s.m. : encouragement.

incourager   v.t. : encourager

incrier   s.m. : encrier.

incrintcher   v.t. : entasser, empiler.

indépindant, te   adj. : indépendant

indépindantisse   adj. : indépendantiste.

indeuillé   adj.  : endeuillé.

indéver (foaire –)   loc. : faire enrager ; ch’qu’i m’foait coére l’puss indéver (ce qui m’a encore fait le plus râler).

indifférinche   s.f. : indifférence

indinmnité   s.f. : indémnité

indispinsabe   adj. : indispensable.

indistchutabe   adj. : indiscutable.

inditcher   v.t. : indiquer.

individuellemint   adv. : individuellement.

indjilbeuder   v.t. : séduire ; ch’Diabe il indjilbeude chés gins (le diable envoûte les gens.).

indordeler (s’–)   v.p. : s’assoupir ; j’étoais à mitan indordelé (j’étais à moitié assoupi).

indormir   v.t. : endormir.

indroét   s.m. : endroit.

indsous   adv. : en dessous.

indurant, te   adj.  : tolérant ; probabe qu’i n’étoait point sitant indurant qu’Émérentienne (probablement n'était-il pas aussi indulgent qu'Émérentienne).

indurer   v.t. : endurer, supporter ; i n’indure'té point d’vir souffrir in.ne bête (ils ne supportent pas de voir souffrir une bête).

ineudjuration   s.f. : inauguration.

infecter   v.t. : infester, envahir.

infer   s.m. : enfer.

infiler   v.t. : enfiler ; il o cminché à infiler és ritchimpette (il a commencé à enfiler sa tenue).

infilure   s.f. : stratagème, machination.

infin   adv. : enfin.

infitcher   v.t. : ficher, enfoncer, enfiler.

infnouiller   v.t. : envahir, encombrer.

infoncer   v.t. : enfoncer

infornatcher   v.t. : enfourner (au sens propre ; sens figuré, introduire, faire rentrer).

infreumer   v.t. : enfermer ; il est infreumé din sin burieu (il est enfermé dans son bureau).

infté, ée   adj. : infesté.

ingager   v.t. : engager.

ingeler   v.t. : frigorifier.

ingin   s.m. : engin.

ingince   s.f. : engeance ; ête débarraché à foait d’in.ne ingince éd vastépluques pèrelle (être complètement débarrassé d'une pareille équipe de vauriens).

ingindrer   v.t. : engendrer.

ingloutir   v.t.  : engloutir.

ingrais   s.m. : engrais ; cho rimplachoait sz ingrais (ça remplaçait les engrais).

ingranger   v.t. : engranger.

ingrénage   s.m. : engrenage.

inlver   v.t. : enlever.

inmancher   v.t. : emmancher ; ch’étoait rudemint mal inmanché (c’était bigrement mal parti).

inmner   v.t. : emmener.

in.naller (s’–)   v.i. : s’en aller ; éch cacheu i s’a in.nallé (le chasseur est parti).

in.ndin, in.nedin   prép. : adv. : dedans.

in.ne   art. : une cf. eune.

in.nhui   adv. : aujourd’hui ; i s’édvise coére in picard in.nhui (il parle encore picard aujourd’hui).

innochinche   s.f. : innocence.

innochint, te   adj. : innocent.

inoffinsif, ive   adj. : inoffensif.

in.nsous   prép. et adv. : dessous, conc. dsous, nsous.

in.nui   s.m. : ennui.

in.nuyer   v.t. : ennuyer ; avuc li, o n’o point l’temps d’s’in.nuyer (avec lui, on n’a pas le temps de s’ennuyer).

in.nyeuer   v.t. : gorger d’eau.

inratcher   v.t. : embourber ; chés Améritchains qu’i s’inraque'te in Irak (les Américains qui s’enlisent en Irak).

inregistrémint   s.m. : enregistrement.

inregistrer   v.t. : enregistrer.

inrichir   v.t. : enrichir.

inroéyer   v.t. : commencer [sens propre : tracer le premier sillon] ; ch’est pour cho qu’él djerre-lò al o té inroéyée (c’est pour ça que cette guerre-là a été entreprise).

inrôler   v.t. : enrôler.

inrouler   v.t. : enrouler.

inseignemint   s.m. : enseignement

insen.ne   adv. : ensemble ; os ons mingé tertous insen.ne (nous avons mangé tous ensemble).

inseuver (s’–)   v.p. : se sauver, s’enfuir.

insingne   s.f. : enseigne [de magasin].

instruction.né, ée   adj. : instruit, érudit.

intaille   s.f. : étang [créé par l’extraction de la tourbe].

intasser   v.t. : entasser ; il intasse'té des pécaillons (ils amassent de l’argent).

intchête   s.f. : enquête.

intchêteu, euse   adj. : enquêteur.

intchiet, éte   adj. : inquiet ; al est vnue d’pu z-in pu intchiéte (elle est devenue de plus en plus inquiète).

intchiéter   v.t. : inquiéter.

intchulper   v.t. : inculper.

inte, intre   prép. : entre ; intré chés deux djerres (entre les deux guerres), conc. intér.

intégrisse   s. : intégriste.

intér   prép. : entre.

intér deux   loc. : entre deux.

interligince   s.f. : intelligence.

interligint, te   adj. : intelligent ; il est granmint interligint (il est très intelligent).

interlotchuteur   s.m. : interlocuteur.

internation.nal, ale   adj. : international.

intèrnéte   s.m. : internet.

intèrnétisse   s. : internaute.

interprinde   v.t. : entreprendre.

interprinze   s.f. : entreprise ; in.ne tchote interprinze éd manchon.nerie (une petite entreprise de maçonnerie).

interremint   s.m. : enterrement.

interrer   v.t. : enterrer.

interrogatoére   s.m. : interrogatoire

intertien   s.m. : entretien, maintenance.

intertnir   v.t. : entretenir, conserver en bon état ; i sz’intertient bien conme i feut (il les entretient bien convenablement).

intervintion   s.f. : intervention.

intervue   s.f. : entrevue.

intier, iére   adj. : entier.

intiéremint   adv. : entièrement.

intinde   v.t. : entendre ; vlò qu’o z-intind in.ne tchote voéx (voilà qu’on entend une petite voix).

intintion   s.f. : attention ; person.ne i n’y o point foait intintion (personne n’y a fait attention).

intintion   s.f. : intention.

intolérabe   adj. : intolérable.

intorsiller   v.t. : entortiller.

intotcher   v.t. : attacher à un piquet.

intour (à l’–)   loc. : autour ; chés tchots cmins d’terre à l’intour éd min tchot poéyis (les petits chemins de terre autour de mon petit village).

intourer   v.t. : entourer.

intourloupe   s.f. : entourloupe, mauvais tour.

intournures   s.f.pl. : entournures ; i s’sintoait un molé gêné din ses intournures (il se sentait un peu gêné aux entournures).

intrée   s.f. : entrée.

intrer   v.i. : entrer [rarement utilisé, cf. rintrer].

introuvabe   adj. : introuvable.

introuvert, te   adj. : entrouvert.

inusabe   adj. : inusable ; tchéque cose d’inusabe (quelque chose d’inusable).

invahir   v.t. : envahir.

invaler   v.t. : avaler.

inveloppe   s.f. : enveloppe.

invers   s.m. : envers ; ch’est vraimint l’mon.ne à l’invers (c’est vraiment le monde à l’envers).

invie   s.f. : envie.

invier   v.t. : envier.

invinter   v.t. : inventer.

invintion   s.f. : invention.

invintion.ner   v.t. : créer, concevoir ; i feudroait invintion.ner un prix Nobel éd crapurerie (il faudrait créer un prix de Nobel de la crapulerie).

invintion.neux   s.m. : concepteur.

inviron   adv. : environ.

inviron.nemint   s.m. : environnement.

inviron.ner (s’–)   v.p. : se couvrir de nuages.

invoéyer   v.t. : envoyer ; in.ne gin qu’i nous o invoéyé un tchot mot (une personne qui nous a envoyé un petit mot).

involer (s’–)   v.p. : s’envoler ; j’ai sintu qu’éj m’involoais din ch’temps (j’ai senti que je m’envolais dans le ciel).

irrédjuïer, ïére   adj. : irrégulier.

irrépreuchabe   adj. : irréprochable.

irresponsabe   adj. : irresponsable.

isoloér   s.m. : isoloir.

itaïen   adj. et s. : italien.

ivrongne   adj. et s.  : ivrogne.

J

j’, éj, jé   pron. : je ; mi j’té l’dis ; éj vux bien ; jé n’sais pu d’trop (moi je te le dis ; je veux bien ; je ne sais plus trop).

jalouseté   s.f. : jalousie.

janmoais   adv. : jamais ; a n’s’étoait mie janmoais vu (cela ne s’était vraiment jamais vu).

jansénisse   s. : janséniste.

jatchin   s.m. : café.

jèrgon   s.m. : jargon.

jeu   s.m. : tablette [de la cheminée].

jnée   s.f. : engeance [seulement dans l’expression quellé jnée (quelle engeance)].

joc (ête à –)   loc. : être au repos, au chômage.

joéne   s.m. : jeune ; din min jon.ne temps, chés joénes il étoai'té pu asteux (dans mon jeune temps, les jeunes étaient plus malins), cf. jon.ne.

joéyeux, euse   adj. : joyeux.

joinde   v.t. : joindre.

jolimint   adv. : joliment ; a m’éton.neroait jolimint (cela m’étonnerait joliment).

jon.ne   adj. : jeune, cf. joéne.

jon.nesse   s.f. : jeunesse ; chés fenmes qu’il ont berché m’jon.nesse (les femmes qui ont bercé ma jeunesse).

jordamboése   s.f. : femme, épouse ; sans doute un emprunt au louchébém de bourgeoise.

jornaïer   adj. et s. : journalier.

jornal   s.m. : journal ; conme o dit din chés jornals (comme on dit dans les journaux).

jornaleu   s. : journaliste [sens péjoratif].

jornalisse   s. : journaliste.

jornée   s.f. : journée.

jornieu   s.m.  : surface de terre de 40 ares environ.

joutcher (s’–)   v.p. : se jucher, se coucher.

jter   v.t. : jeter ; dvant d’mé jter à ieu (avant de me jeter à l’eau).

ju   s.m. : jeu.

juer   v.t. : jouer.

jueu   s.m. : joueur ; un jueu qu’il est mné chonq à zéro (un joueur qui est mené cinq à zéro).

jugemint   s.m. : jugement.

juhiet   s.m. : juillet.

jumastique   s.f. : gymnastique.

jumint   s.f. : jument.

jusse, juste   adj. et adv. : juste ; i rintroait jusse à ch’momint-lò (il entrait juste à ce moment-là).

justémint   adv. : justement.

L

l’, ll’   art. : la, plus rarement le ; monsieu l’tchuré (monsieur le curé).

la   art. : la, utilisé pour provoquer l’emphase ; édvant la djerre (avant la guerre).

là-bos   adv. : là-bas.

laboratoére   s.m. : laboratoire.

lâchemint   adv. : lâchement.

lachet   s.m. : lacet ; ses bésiques qu’i pindoai'te à sin cou au bout d’leu lachet (ses bésicles qui pendaient à son cou au bout de leur lacet).

laissier   v.t. : laisser.

lampisse   s. : lampiste.

lancher   v.t. : lancer, fourrer ; i s’lanche'té din ch’vide (ils se lancent dans le vide).

lancher   v.i. : exercer le métier de tisserand.

lancheron.neux   s.m.pl. : lecteurs de la revue ch’Lanchron ou membres de l’association.

lancheron   s.m. : pissenlit.

landjir   v.i. : languir.

landju, use   adj. : bavard, individu à la langue trop longue ; al étoait un molé pu landjuse (elle était un peu plus bavarde).

langardage   s.m. : bavardage, commérage.

langarder   v.i. : bavarder, cancaner.

laper   v.t. : boire goulûment.

lapide   s.m. : malheureux, misérable [très souvent pauvre] ; chés pauves lapides i rest'te in raque (les pauvres malheureux restent en panne).

lapider   v.t. : tourmenter, importuner.

lari   s.m. : talus inculte.

lastique   s.m. : élastique.

lazère   s.m. : misérable [toujours pauvre, cf. lapide].

lçon   s.f. : leçon.

  pron. : le, la ; ésn histoére, tous chés gins i lé con.naissoai'té pèr tchœur (son histoire tout le monde la connaissait par cœur).

lédjer   v.t. : léguer.

lédjeume   s.m. : légume.

léginde   s.f. : légende.

légisse (métecin –)   loc. : médecin légiste [on dit plutôt métecin d’chés morts].

lèrd   s.m. : lard.

lèrgue   adj. : large.

lèrme   s.f. : larme ; des ziux plein d’lèrmes (des yeux pleins de larmes).

lestchelles   pron. : lesquelles.

lestchels   pron. : lesquels ; cho dépind lestchels éq ch’est (ça dépend lesquels c’est).

létcher   v.t. : lécher.

létcheu   s.m. : lécheur

lette   s.f. : lettre.

leu, leus   adj. et pron. : leur, leurs ; al o dit à leu fiu ; i leu met'te in gréve ; il avoait té szés vir din leus conmissariats (elle a dit à leur fils ; ils se mettent en grève ; il avait été les voir dans leurs commissariats)

leu   s.m. : loup ; con.nue conme éch leu blanc (connue comme le loup blanc).

leu-wèrou   s.m.c.  : loup-garou ; dz anges ou des leus-wèrous (des anges ou des loups-garous).

leumiére   s.f. : lumière.

leune   s.f. : lune.

leunette   s.f. : lunette.

lévier   s.m. : évier ; sin lévier il étoait badjé éd tasses à café sales (son évier était envahi de tasses à café sales).

li   pron. : lui ; al li don.ne des sous (elle lui donne de l’argent).

liage   s.m. : lien.

libe   adj. : libre.

librémint   adv. : librement.

licinchiemint   s.m. : licenciement.

liége   s.m. : liège.

lieuse   s.f. : moissonneuse-lieuse.

limerie (papier d’–)   loc. : papier émeri.

liméro   s.m. : numéro.

limonate   s.f. : limonade.

lincheu   s.m. : drap de lit.

lindjuisse   s. : linguiste.

lindjuistique   s.f. : linguistique.

line   s.f. : ligne.

lin.nemain   s.m. : lendemain ; il o récminché l’lin.nemain (il a recommencé le lendemain).

lipisode   s.m. : épisode [néol. inspiré du liméro].

lirot   s.m. : jeune canard [min tchot lirot, terme d’affection : mon petit poulet].

lisibe   adj. : lisible.

litchider   v.t. : liquider.

litchidités   s.f.pl. : liquidités.

lite   s.m. : litre ; o foait chint lites éd chide (on fait cent litres de cidre).

liu-dit   loc. : lieu-dit.

liue   s.f. : lieue ; pu d’deux chint liues d’no territoére (plus de 800 km de notre territoire).

live   s.m. : livre.

live   s.f. : livre (unité monétaire ou unité de poids).

ll’   art. et pron. : le, la ; j’ai yeu ll’adréche ; j’ai pu ll’intinde (j’ai eu l’adresse ; j’ai pu l’entendre).

llé   pron. : le, la ; disez-mé-llé (dites-le-moi).

  adv. : là.

locher   v.t. : hocher, secouer.

loé   s.f. : loi.

loéyer   s.m. : loyer.

loéyer   v.t. : lier ; o leus o loéyé leus mains pi leus pieds (on leur a lié les mains et les pieds).

logemint   s.m. : logement.

londjeur   s.f. : longueur ; il ont ouvré à londjeur éd jour (ils ont travaillé à longueur de jour).

lordiére   s.f. : ornière ; i mèrche à grand pos din chés lordiéres (il marche à grands pas dans les ornières).

lotée   s.f. : grande quantité.

lotchution   s.f. : locution.

louchet   s.m. : bêche.

louchie   s.f. : louchée.

ltchel   pron. : lequel.

ltchelle   pron. : laquelle ; jé n’sais pu ltchelle (je ne sais plus laquelle).

lubrie   s.f. : lubie, manie.

luiset   s.m. : cercueil, conc. certcheuil.

lumion   s.m. : lumignon.

lune   s.f. : plongeon (oiseau palmipède vivant près de la mer).

lurlure (à –)   loc. : approximativement, à vue de nez.

luron.neu, euse   s.m. :   flaneur, clampin.

lver   v.t. : lever ; i lvoait sin doégt in l’air (il levait son doigt en l’air).

lz   art. : les ; tous lz ans (tous les ans).


les mots commençant par F_G_H les mots commençant par M_N_O