tb - CHÉS MOTS D’ÉCH BAROUMOAITE - bt

le vocabulaire du webmestre – E –

éberdeler   v.t. : réduire en bouillie.

ébérer (s’–)   v.i.def. : s’éclaircir.

ébeubi   adj. : ébaubi.

ébléré, ée   adj. : ahuri.

ébleuir   v.t. : éblouir ; tous chés hocleux-lò i vont nn ête ébleuis (tous ces bons à rien-là vont en être éblouis).

ébondie   s.f. : bond.

ébreudi   adj. : écervelé.

ébriaque   s.m. : ivrogne.

ébroussure   s.f. : averse.

ébziner   cf. bziner.

écaille (mort à l’–)   loc. : complètement mort.

écalo (d’–)   loc. : en plus.

écanger   v.t. : échanger.

écaniller   v.t. : éveiller ; ch’est à ch’momint-lò qu’jé m’sus écanillé (c’est à ce moment-là que je me suis éveillé).

écaper   v.i. : échapper ; o n’put point y écaper (on ne peut pas y échapper).

écaper (s’–)   v.p. : s’échapper.

écatir   v.t. : écraser.

éch, ch’, chu   art. : le ; éch picard et pi ch’français ; chu scrétaire (le picard et le français ; le secrétaire). Les articles éch et ch’ deviennent adjectifs démonstratifs quand le substantif qui suit est assorti du suffixe -lò : éch jour-lò (ce jour-là)

éch, ch’   pron. : ce ; éch qu’os disez ; vlò ch’qu’os ons rchu (ce que vous dites ; voilà ce que nous avons reçu).

échaim   s.m. : essaim. :

échenille   s.f. : chenille.

échl   cf. chl.

échnaillére   s.f. : sorte de grenier ménagé dans une grange.

échortin   s.m. : avorton ; un échortin qu’i foait d’l’imblée (un avorton qui fait de l’esbroufe).

échouir   v.t. : abasourdir, étourdir par le bruit.

écht   art. : cet.

échti   pron. : celui, conc. chti.

échtichi   pron. : celui-ci, conc. chtchi.

échtilòl   pron. : celui-là, conc. chtilòl.

échucher   v.t. : épuiser ; il éront échuché chés réserves éd no planéte (ils auront épuisé les réserves de notre planète).

échue-glache   s.m.c. : essuie-glace.

échvaïer   s.m. : chevalier.

éclairchichemint   s.m. : éclaircissement.

éclairchir   v.t.  : éclaircir ; éch mystére il étoait éclairchi (le mystère était élucidé).

éclette   s.f. : petite échelle [usité seulement dans une comptine].

écliller (s’–)   v.p. : perdre son étanchéité à cause de la sécheresse, en parlant d’un tonneau ou d’une cuve de bois.

écliquettes   s.f.p. : castagnettes.

écmander   cf. cmander.

écmin   cf. cmin.

écmincher   cf. cmincher.

écminée   cf. cminée.

écmint   cf. cmint.

écmise   cf. cmise.

écœuffer   v.t. : échauffer ; mais ch’est nos érelles qu’il écœuffe'te (mais c’est nos oreilles qu’ils échauffent).

écoïer   s.m. : écolier.

écologisse   adj. et s. : écologiste.

écononme   s.m. : économe.

écononmie   s.f. : économie.

écononmiser   v.t. : économiser.

écorer   v.t. : étayer, soutenir ; ch’est des gins qu’i feut écorer (c’est des gens qu’il faut aider).

écrampir (s’–)   v.p. : s’engourdir.

écrinmé   adj. : écrémé.

écrinmeuse   s.f.  : écrémeuse ; Tchot Tophile, avuc ésn écrinmeuse cintrifuge (P'tit Théophile, avec son écrémeuse centrifuge).

écriveu   s.m. : écrivain.

écrivures   s.f.pl. : écrits, écritures.

éctricité   s.f. : électricité ; i feut arter d’gadrouiller l’éctricité (il faut arrêter de gaspiller l’électricité).

éd, d’   prép. : de.

édbout   cf. dbout.

éditeu   s.m. : éditeur.

édjeuler   v.t. : égueuler ; un treu qu’i s’édjeule un molé d’puss tous lz’ans (un trou qui s'évase un peu plus chaque année).

édjò   cf. djò.

édmain   cf. dmain.

édmander   cf. dmander.

édman.ner   cf. dman.ner.

édmi   cf. dmi.

édpu   cf. dpu.

édruer   v.t. : ébaucher, commencer à éléver.

édsous   cf. dsous.

édsu   cf. dsu.

édsur   cf. dsur.

édutcher   v.t. : éduquer.

édvant   adv. et prép. : avant ; otchupe-té d’tes fesses édvant qu’os nous nn otchuponche (occupe-toi de tes fesses avant que nous ne nous en occupions) cf. dvant.

édvanture   s.f. : devanture.

édvers (pèr –)   loc. : par devers.

édvient   cf. devnir.

édviser   cf. dviser.

édviserie   s.f. : causerie.

édvoait   cf. dvoér.

édz, dz   art. : des.

édzoin   cf. dzoin.

éfant   s.m. : enfant.

effondrilles   s.f.pl. : lie, dépot, rebut.

effouailler   v.t. : effrayer ; os nn étoème effouaillés (nous en étions effrayés).

éfnête   s.f. : fenêtre, conc. ferniête.

égargater (s’–)   v.p. : s’égosiller, conc. s’égavioter.

égavioter (s’–)   v.p. : s’égosiller, conc. s’égargater.

églandir (s’–)   v.p. : s’affaler, tomber de tout son long.

égredon   s.m.  : édredon.

égvau   cf. gvau.

égville   cf. gville.

éj, j’   pron. : je ; éj sais ch’qué ch’est ; j’ai té dusqu’à l’pâture (je sais ce que c’est ; j’ai été jusqu’à la pâture).

éjniche   s.f. : génisse ; in.ne éjniche qu’o vo mner à l’abattoér (une génisse qu’on va mener à l’abattoir).

éjter   cf. jter.

éjuer   cf. juer.

él, éll, l’   art. : le, la ; prinde él ristche ; él gambe éd bos ; éll histoére-lò (prendre le risque ; la jambe de bois ; cette histoire-là [la présence de -lò transforme l’article en adjectif démonstratif]).

éll   pron. : le, la ; pour éll acouter (pour l’écouter).

élçon   cf. lçon.

éltchel   pron. : lequel.

éltchelle   cf. : ltchelle

éli   part.pas. de élire.

éloégner   v.t.  : éloigner.

élvage   s.m. : élevage ; i feut avoér in.ne rude rate pour és mette din l’élvage (il faut avoir un sacré courage pour se lancer dans l’élevage).

élver   v.t. élever, éduquer ; s’mére al l’élvoait tout seue (sa mère l’élevait toute seule). Il peut s’agir aussi d’un "é" épenthétique, cf. lver.

ém, m’   adj.pos. : ma ; ém tchote file ; j’ai prins m’voéture (ma petite fille ; j’ai pris ma voiture)

ém, m’   pron. : me ; t’os qu’a vnir ém tcheur ; i m’ont écrit (tu n’as qu’à venir me chercher ; ils m’ont écrit).

émesurer   v.t. : mesurer.

émiux   cf. miux.

emmi   prép. : parmi.

émn, mn   adj.pos. : mon.

émnache   cf. mnache.

émner   cf. mner.

émormeler   v.t. : écraser.

émoutchet   s.m. : épervier ; chl’émoutchet qu’i miloait chés mulots (l’épervier qui guettait les mulots).

éne, n’   adv. : ne ; éne trachez pu ; a n’o point duré (ne cherchez plus ; ça n’a pas duré).

énedin   adv. et prép. : dedans, conc. ndin.

énemi, ie   adj. : demi.

énemie-heure   s.f.c. : demie-heure.

énemie-live   s.f.c. : demie-livre.

énemie-sœur   adj. : demie-sœur.

énette   s.f. : cane.

énman.ner   cf. nman.ner.

énnée   s.f. : année ; din les énnées seize chint tchinze (dans les années mille six cent quinze).

épar   adj.inv. :   épandu.

épénir (s’–)   v.p. : s’épanouir.

épèrgner   v.t. : épargner.

épèrgne   s.f. : épargne.

épaveuder   v.t. : épouvanter ; chés rain.nes, fin épaveudées (les grenouilles, complètement terrorisées).

épeuille   s.f. : épaule.

épeuter   v.t. : effrayer ; o n’nous épeutons point pour des nunuteries pèrelles (nous ne nous effrayons pas pour des babioles pareilles).

épeutnére   s.m. : épouvantail.

épeutrer   v.t. : crever, écraser ; échl’aréoplane qu’i s’a épeutré (l’aéroplane s’est écrasé).

épin.ne   s.f. : épine.

épiner   v.t. : énerver ; i cminchoait à s’épiner (il commençait à s’impatienter).

épissoér   s.m. : épissoir.

épiule   s.f. : épingle.

éplutcher   v.t. : éplucher.

éporie   s.f. : forfanterie.

éprouvoér   v.t. : éprouver

éq, qu’, qué   prép. et pron. : que ; tout ch’qué Tchotchote al intasse (tout ce que Tchotchote entasse).

équèrbouiller   v.t. : écrabouiller.

équèrpiller   v.t. : mettre en charpie

équèrteler   v.t. : écarteler.

érbatte   cf. rbatte.

érbéyer   cf. rbéyer.

érbiffer (s’–)   v.p. : se rebiffer ; i vont leus érbiffer (ils vont se rebiffer).

érbinder   cf. rbinder.

érbiteler   cf. rbiteler.

érbraire   v.i. : braire de nouveau.

ércanger   cf. rcanger.

érchercher   v.t. : rechercher.

èrche   s.f. : arche ; cho foait un molé èrche éd Noé (cela fait un peu arche de Noé).

érchette   s.f. : recette.

érchiner   cf. rchiner.

érchuvoér   cf. rchuvoér.

ércmincher   cf. rcmincher.

ércon.naissanche   cf. rcon.naissanche.

ércon.noaîte   cf. rcon.noaîte.

érconstruction   cf. rconstruction.

érconstruire   cf. rconstruire.

ércran, ande   adj. : fatigué ; téné, réïu pi coére ércran (lassé, fatigué et encore épuisé).

érdeschinde     cf. rdeschinde.

érdessatcher   cf. rdessatcher.

érdire   cf. rdire.

érdon.ner   cf. rdon.ner.

érdrécher   cf. rdrécher.

érelle   s.f. : oreille.

érémisse   s. : érémiste.

érfiler   cf. rfiler.

érfoaire   cf. rfoaire.

érfrain   cf. rfrain.

érfroédir   cf. rfroédir.

érfuser   cf. rfuser.

èrgint   s.m. : argent ; ch’est vo z-èrgint qu’i s’in vo aller din ch’porté-mon.noaie d’chés patrons (c’est votre argent qui va partir dans le porte-monnaie des patrons).

érgiste   cf. rgiste.

érgrêt   cf. rgrêt.

érgretter   cf. rgretter.

érien   pron. et adv. : rien.

ériflé   adj. et part.pas. : éraflé.

èrignie   s.f. : araignée.

érjoin.ne   cf. rjoinde.

érlâcher   v.t.  : relâcher (cf. rlâcher) ; quate prévnus, troés d’érlachés, aïte aïte éch pèrtchet i foait appel (quatre prévenus, trois de relâchés, dare-dare le parquet fait appel).

érlachion   s.f. : relation.

érlancher   cf. rlancher.

érlaver   cf. rlaver.

érlédjer   cf. rlédjer.

érléve   cf. rléve.

érligieux   cf. rligieux.

érligion   cf. rligion.

érmercier   cf. rmercier.

érmèrtcher   cf. rmèrtcher.

érmette   cf. rmette.

érmise   cf. rmise.

érmonter   cf. rmonter.

érmontée (d’–)   loc. : après-midi ; il étoait deux heures d’érmontée (il était deux heures de l’après-midi).

érmords   s.m. : remords ; alorss point d’érmords! (alors pas de remords).

érmuer   cf. rmuer.

érnèrd   cf. rnèrd.

érnir   cf. rnir.

érnonmé, ée   adj. : renommé.

érnouveler   cf. rnouveler.

érpasser   cf. rpasser.

érpèrtir   cf. rpèrtir.

érpinser   cf. rpinser.

érplier   cf. rplier.

érpos   cf. rpos.

érposer   cf. rposer.

érprésintatif, tive   adj. : représentatif.

érprésinter   cf. rprésinter.

érprinde   cf. rprinde.

érproduire   cf. rproduire.

érsen.ner   cf. rsen.ner.

értchair   cf. rtchair.

értcheuiller   cf. rtcheuiller.

értcheuillins   cf. rtcheuillins.

értcheur   v.i. : quérir de nouveau [usité seulement à l'infinitif].

értèrd   cf. rtèrd.

értnir   cf. rétnir.

értirer   cf. rtirer.

értorner   cf. rtorner.

értraduire   cf. rtraduire.

értraite   cf. rtraite.

értrite   cf. rtrite.

értrousserie   cf. rtrousserie.

értrouvoér   cf. rtrouvoér.

érvinche   s.f. : revanche.

érvir   cf. rvir.

és, s’   adj.pos. : sa. ; és fenme et pi s’file (sa femme et sa fille) [seulement avant une consonne].

és, s’   pron. : se ; vnir és plainde ; i cminchoait à s’épiner (venir se plaindre ; il commençait à s’énerver).

escaïer   s.m. : escalier.

éscanneur   s.m. : scanneur.

escoffier   v.t. : tuer ; il ont escoffié des gins sins armes (ils ont tué des gens désarmés).

éscouer   cf. scouer.

éscousse   s.f. : secousse.

éscouteur   s.m. : scooter.

éscret   cf. : scret

éscrétaire   cf. scrétaire.

escrotcher   v.t. : escroquer.

ésgondaire   adj. : secondaire.

ésgonde   cf. sgonde.

ésmain.ne   cf. smain.ne.

ésmicard   cf. smicard.

ésmigue   s.m. : smig.

ésn, sn,   adj.pos. : sa ou son ; ésn honme, ch’est sn heure (son homme, c’est son heure) [seulement avant une voyelle ou une h muette].

ésnateu   s.m. : sénateur

espadron.ner (s’–)   v.p. : s’agiter, gesticuler.

éspéce   cf. spéce.

éspécial   cf. spécial.

éspécialemint   adv. : spécialement

éspécialisse   s. : spécialiste.

éspectaque   s.m. : spectacle

éspectateu   cf. spectateu.

espédier   v.t. : expédier.

espéditif, ive   adj. : expéditif.

espérieinche   s.f. : expérience.

espert   s.m. : expert.

espertise   s.f. : expertise.

espion.ner   v.t. : espionner

esploétation   s.f. : exploitation.

esploéter   v.t. : exploiter.

esplorateu   s.m. : explorateur.

esploser   v.i. : exploser ; siq o n’foait rien al s’in vo esploser (si on ne fait rien, elle va exploser).

esplosion   s.f.  : explosion.

espoér   s.m. : espoir.

esposer   v.t. : exposer.

esposition   s.f. : exposition.

ésprés   cf. sprés.

espression   s.f. : expression ; no vieille espression picarde (notre vieille expression picarde).

esprimer   v.t. : exprimer.

éspychologue   s. : psychologue.

éstagiaire   s. : stagiaire.

éstation   s.f. : station.

éstatistiques   s.f.pl. : statistiques.

éstatue   s.f. : statue.

éstatuer   v.t. : statuer.

éstchélette   s.m. : squelette ; des clincaillis d’éstchélette (des cliquetis de squelette).

estchinter   v.t.  : esquinter.

éstchulture   s.f. : sculture.

estchuse   s.f. : excuse.

estchuser   v.t. : excuser.

éstérieur   s.m. et adj. : extérieur.

estermination   s.f. : extermination

estomaque   s.m. : estomac.

estomatcher   v.t. : estomaquer ; tout un poéyis estomatché (tout un pays sidéré).

estrait   s.m. : extrait.

estraordinaire   s.m. : extraordinaire.

estrême   adj. : extrême.

estrêmiser   v.t. : administrer l’extrême-onction.

estrêmisse   s. : extrémiste

estricade   s.f. : coup dur

ész, sz, észés, szés   pron. : les ; qu’o vienche észés tcheur (qu’on vienne les chercher).

ét   pron. : te ; cf. t’

ét, étn, tn   adj.pos. : ta, ton ; rinte ét voéture ; pour étn âge ; tu foais à tn idée (rentre ta voiture ; pour ton âge ; tu fais à ton idée).

étabe   s.f. : étable ; foaire ses bzoins din ll’étabe à vaques (faire ses besoins dans l’étable à vaches).

établichemint   s.m. : établissement.

étchelle   s.f. : échelle.

étcherre   s.f. : équerre ; falloait qu’a fuche d’étcherre (il fallait que ce soit d’équerre [c-.à-d. que ce soit au carré]).

étchigner   v.i. : ricaner [le sens habituel est grimacer, mais…].

étchipe   s.f. : équipe.

étchiper   v.t. : équiper ; jé n’m’avoais point coére étchipé (je ne m’étais pas encore équipé).

étchivalent, te   adj.  : équivalent ; a li foaisoait l’étchivalent éd six chints euros (ça lui fait l'équivalent de six cents euros).

étchureuil   s.m. : écureuil.

étchurie   s.f. : écurie.

ête   v.i. : être.

éteinde   v.t. : éteindre.

éternir   v.t. : faire la litière ; des fourtchets pour éternir leus vaques (des fourches pour faire la litière des vaches).

éteules   s.f.pl. : chaume, éteule.

étichure   s.f. : éclaboussure.

étinchelle   s.f. : étincelle.

étitchette   s.f. : étiquette.

étn   cf. ét.

étnir   cf. tnir.

étoéle   s.f. : étoile.

étombir   v.t. : adoucir, engourdir ; i nin sont restés fin étombis (ils en sont restés complètement ahuris).

éton.ner   v.t. : étonner.

étotcher (s’–)   v.p. : s’étouffer en mangeant.

étou   adv. : aussi ; il étoai'te lò étou (ils étaient là aussi), conc. tou.

étramer   v.t. : éparpiller.

étramure   s.f. : litière.

étran.ner   v.t. : étrangler.

étrin.nes   s.f.pl. : étrennes.

étringer, gére   adj. et s. : étranger.

étroét, te   adj. : étroit.

euge   s.f. : auge

eune   pron. : un, une ; dans les expressions du genre l’eune aprés l’eute (l’un après l’autre).

eurmoére   s.f. : armoire.

eute   pron. et s. : autre cf. eune.

eutrémint   adv. : autrement.

eutruche   s.f. : autruche.

eux   pron. : eux ; eux-eutes, ch’est point pour du rire (eux, ce n’est pas pour rire).

évatchuation   s.f. : évacuation. Désigne presque toujours l’exode des civils en juin 1940.

évatchuer   v.t. : évacuer.

événemint   s.m. : evénement.

évéré, ée   adj. : élimé.

évertiner (s’–)   v.p. : s’éveiller, s’exciter.

évidinche   s.f. : évidence.

évint (avoér l’–)   loc. : avoir l’impression.

évintail   s.m. : éventail.

évlò   cf. vlò.

évnelle   s.f. : soupirail.

évnir   cf. vnir.

exactémint   adv. : exactement.

exétchution   s.f.  : exécution ; minme édvant ch’peloton d’exétchution (même devant le peloton d’exécution).

eximpe   s.m. : exemple.

eximpe (d’–)   loc. : par exemple.

eximplaire   s.m. : exemplaire.

éxint   adj. : exempt.


les mots commençant par D les mots commençant par F_G_H