tb - ÉCH TCHUIN D’ZIU D’ÉCH BAROUMOAITE - bt
les états d’âme du webmestre

un siéque énemi pi quate jours

«L’histoire officielle consiste à croire les meurtriers sur parole» (Simone Weil)

… Les Communards inventent une autre façon de vivre et posent les bases d’une République sociale et universaliste, d’une société émancipatrice et égalitaire. Ce sont ces gueux qui ont imposé la séparation de l’Église et de l’État (bien avant la loi de 1905), l’école gratuite pour tous et la justice itou, l’abolition de la conscription, la réquisition des logements vides, l’ouverture des conseils municipaux aux étrangers, la promotion de l’égalité de salaire entre les hommes et les femmes, la reconnaissance de l’union libre et les enfants nés hors mariage… (Natacha Devanda, 28 mai 2021)

Cha foait don chint-chinquante ans pi tchéques jours éq la Conmune éd Pèris al o lanché sin darin (darin signifie dernier) cri dvant ch’mur éd chés Fédérés, conme o ll’appéle achteure (achteure signifie maintenant) . L’Histoére ch’est point chés vaintchus qu’i ll’écri'te. Pi siq in.nhui (In.nhui signifie aujourd’hui) o put intinde in.ne gron.née (gron.née signifie foule) d’gins heut plachés qu’i leu réclame'te éd la Conmune, jé n’croés point d’trop qu’o puche (puche signifie puisse, vient de pouvoér) leu foaire fiate (fiate signifie confiance) , tout du contraire.

Du côté d’chés Versaillais, chés démasingleux (démasingleux signifie destructeurs) d’la Conmune, dsu l’cœup ou bin tchéques temps pèr aprés, o trouve granmint (granmint signifie beaucoup) d’gins qu’os con.naissez sûremint, à tout l’moins os nn avez intindu pèrler. J’ai foait in.ne tchote liste éd leu déclèrations. Des déclèrations qu’j’ai déteupées (déteupées signifie découvertes, vient de dé­teu­per) din un live qu’il o té foait in dix-neu-chint-soéxante-et-onze pèr Bernard Noël. Ouai, ch’est l’bien l’minme, ch’est Bernard Noël, éch poéte qu’i nous o tchitté i n-y o point bien longtemps. Cha s’appéle Dictionnaire de la Commune.

Cminchons (Cminchons signifie commençons, vient de cmin­cher) pèr Flaubert, éch bourgeoés qu’il est conte chés bourgeoés, pi qu’il est étou (étou signifie aussi) conte chés Conmunards, conme os pouvez l’vir:

«Voilà maintenant la Commune qui en revient au pur moyen âge. C’est carré! La question des loyers, particulièrement, est splendide! Le gouvernement se mêle maintenant du droit naturel; il intervient dans les contrats entre particuliers. La Commune affirme qu’on ne doit pas ce qu’on doit et qu’un service ne se paie pas par un autre service. C’est énorme d’ineptie et d’injustice!» (Lettre à George Sand, 31 mars.)

«L’instruction gratuite et obligatoire n’y fera rien qu’augmenter le nombre des imbéciles... Le plus pressé est d’instruire les riches qui, en somme, sont les plus forts. Éclairez le bourgeois, d’abord, car il ne sait rien, absolument rien. Tout le rêve de la démocratie est d’élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois...» (A George Sand, 5 octobre 1871.)

«Je trouve qu’on aurait dû condamner aux galères toute la Commune et forcer ces sanglants imbéciles à déblayer les ruines de Paris, la chaîne au cou, en simples forçats. Mais cela aurait blessé l’humanité. On est tendre pour les chiens enragés, et point pour ceux qu’ils ont mordus...» (A George Sand, début octobre 1871.)

Maxime du Camp qu’il o té, d’un temps, ch’grand copain à Flaubert, ch’est du drop pèrel (du drop pèrel à l’doublure signifie du pareil au même) à l’doublure:

«Ce sont de petits bourgeois déclassés, des ouvriers désespérés de n’être point patrons, des patrons exaspérés de n’avoir point fait fortune; ce sont des journalistes sans journaux, des médecins sans clientèle, des maîtres d’école sans élèves.»

Ou bin coére (coére signifie encore) , i rajoute rapport à chés fenmes:

«Celles qui se donnèrent à la Commune — et elles furent nombreuses — n’eurent qu’une seule ambition: s’élever au-dessus de l’homme en exagérant ses vices... Pour qui a étudié l’histoire de la possession, il n’y a guère à se tromper: presque toutes les malheureuses qui combattirent pour la Commune étaient ce que l’aliénisme appelle des malades»

Armandine Lucile Aurore Dupin qu’a s’foait appeler George Sand:

«Ce sont des ânes, grossiers et bêtes, ou des coquins de bas étage. La foule qui les suit est en partie dupe et folle, en partie ignoble et malfaisante.»

«Tout va bien pour les Versaillais. La déroute des Fédérés est complète. On continue à voler et à arrêter dans Paris. On ne peut plaindre l’écrasement d’une pareille démagogie.»

Alphonse Daudet, li étou i dit tout ch’bien qu’i pinse éd chés conmunards:

«Des têtes de pions, collets crasseux, cheveux luisants, les toqués, les éleveurs d’escargots, les sauveurs du peuple, tous les mécontents, les déclassés, les tristes, les traînards, les incapables...»

Théophile Gautier qu’i fréquente putôt chés salons littéraires et pi chés grands musiciens :

«Ils doivent être contents, les barbares féroces et stupides qui envoyaient Homère aux Quinze-Vingts et rêvaient la destruction de Raphaël; les iconoclastes furieux, les ennemis acharnés du Beau — cette aristocratie suprême! — les calibans monstrueux- fils du démon et de la sorcière Sycorax, toujours prêts à lécher les pieds de Trinculo pour un litre de bleu, êtres difformes pétris de boue et de sang, natures diaboliquement perver- ses, faisant le mal pour le mal, étonnant par leurs crimes imbéciles la scélératesse elle-même, qui ne comprend plus, et ne retirant de leurs forfaits d’autre profit que l’exécra- tion du monde civilisé! — Il leur manquera même la triste célébrité d’Érostrate, qui brûla pour s’immortaliser Le temple de Diane à Éphèse, car la mémoire humaine se refusera à garder leurs noms maudits.»

Edmond de Goncourt il écrit él trente-et-un d’mai 1871:

«C’est bon. Il n’y a eu ni conciliation, ni transaction. La solution a été brutale. Ç’a été de la force pure. La solution a retiré les âmes des lâches compromis. La solution a redonné confiance à l’armée qui a appris, dans le sang des Communeux, qu’elle était encore capable de se battre. Enfin la saignée a été une saignée à blanc; et les saignées comme celle-ci, en tuant la partie bataillante d’une population, ajournent d’une conscription la nouvelle révolution. C’est vingt ans de repos que l’ancienne société a devant elle, si le pouvoir ose tout ce qu’il peut oser en ce moment.»

Tanq à Émile Zola, i n’ déroge point, il est du minme bord; pèrlant du peupe éd Pèris, i dit:

«Le bain de sang qu’il vient de prendre était peut-être d’une horrible nécessité pour calmer certaines de ses fièvres. Vous le verrez maintenant grandir en sagesse et en splendeur.»

Pu tèrd din un roman il écriro coére à perpos d’un Versaillais qu’il escoffie (escoffie signifie tue, vient de escof­fier) un Conmunard:

«C’était la partie saine de la France, la raisonnable, la pondérée, la paysanne, celle qui était restée le plus près de la terre, qui supprimait la partie folle, exaspérée, gâtée par l’Empire, détraquée de rêverie et de jouissances: et il lui avait fallu couper dans sa chair même, avec un arrachement de tout l’être, sans trop savoir ce qu’elle faisais Mais le bain de sang était nécessaire, et de sang français, l’abominable holocauste, le sacrifice vivant, au milieu du feu purificateur…»

O sint bien éq tous chés braves bourgeoés-lò i déméprise'te meudimint ch’peupe et pi surtoute qu’il ont yeu rudemint les freux (les freux signifie la frousse) , à nin tchier din leus tchulottes!
Estchusez-mé, feut qu’éj voéche (voéche signifie aille, vient de aller) à chés cabinets… feut qu’éj voéche dégomir (dégomir signifie vomir) .

Éch baroumoaite,
pèr éch preume éd juin 2021.

Rindez-vous à din tchinze jours pour un nouvieu tchuin d’ziu. Conme éd bien, i y éro étou du neu un molé (un molé veut dire un peu) d’tous les côtés... pétête (pétête signifie peut-être) !
Adé pi vnez nous rvir.

N.B. Dusqu’au 19 d’ahoute, os pouvez rbéyer dsur Arte Les damnés de la commune (ch’est gratiss pi rudemint bien foait) éd Raphaël Meyssan.

 


Tchuin d’ziu du 16/06/2021 Tchuin d’ziu du 16/05/2021