tb - ÉCH TCHUIN D’ZIU D’ÉCH BAROUMOAITE - bt
les états d’âme du webmestre

coére (coére signifie encore) un!

Aprés chu scann éd chés pages in.ne pèr in.ne, i feut rcon.noaîte chés lettes. Échl automate qu’i foait cho, i s’berlure à mesure (à mesure signifie parfois) , surtoute édsu ch’picard, éq ch’est in.ne langue qu’i n’con.noaît point. I n’resté pu qu’à rmette toute d’étcherre (d’étcherre signifie d’aplomb, mot à mot d’équerre) et pi vlò. Coére un diction.naire d’incrintché (incrintché signifie ici entassé, vient de incrintcher) din mn amoélette alectron.nique (amoélette alectron.nique signifie mot à mot petite armoire éléctronique évoque plutôt ici un disque dur) !

Arthur Lecointe, os savez-ti tchéche (tchéche signifie qui, mot mot qui est-ce) ? Né natif d’Arry(1) [Allery 80270] , à deux doégts d’Dreu(2) [Dreuil-Hamel, rattaché à Airaines] , ch’poéyis d’ém mére. In dix-neu-chint-onze. Ém mére al étoait d’dix-neu-chint-dix. Pupile éd la Nation, vu qu’sin pére il est mort à la djerre. Ém mére étou. Ouvrier à treize ans, ém mére à dix-sept. Os allons nous arter (arter signifie arrêter) lò.

Adon, Arthur à treize ans i s’a rtrouvé loin d’és famille, houret (houret signifie valet) din l’ferme d’Hostetingue à Bovelles. I n’o point foait qu’cho, il o minme té pu tèrd dusqu’à vinde des assurances. Il o ouvré conme cho dusqu’à ses soéxante ans. Pi conme il avoait à rfoaire (avoér à rfoaire signifie être malade) , i s’a lanché din chés écrivures. Il o écrit ses ramintuveries (ramintuveries signifie souvenirs) d’tchulture. La terre; point chés lives conme Debrie!

La tchulture et pi tout ch’qu’i torne autour pi alintour. Point seulemint écrit, mais dit étou (étou signifie aussi) , piq (piq signifie puisque) o lé rtrouve din des cassettes, pi tchéques (tchéques signifie quelques) énnées pu tèrd din ch’poste, dsu RGR, Radio-Gazette-Rurale. Il y pèrle éd sin picard, il y pèrle in picard bié seur, avuc Momo(3) [Maurice Boucher] .

Tout cho pour finir, in dix-neu-chint-quatré-vingt-huit, pèr dessatcher (dessatcher signifie ici faire paraître) un diction.naire qu’il o appelé éch Lexique du cultivateur picard. À l’époque, jé ll’ai acaté, jé nn ai rbéyé (rbéyé signifie regardé, vient de rbéyer) in.ne poaire éd pages et pi jé ll’ai ringé. Pi, à mesure j’alloais y tracher (tracher signifie chercher) un mot qu’éj n’avoais point seu (seu signifie su, vient de savoér) déteuper (déteuper signifie trouver, découvrir) eute pèrt, mon (mon signifie chez) chés savants lindjuisses.

Dusqu’à temps, y o d’cho in.ne ésmain.ne ou deux, qu’j’euche (euche signifie aie, vient de avoér) in.ne lubrie, un pécavi (pécavi signifie caprice, fantaisie) , bref qu’i m’vienche (vienche signifie vienne, vient de vnir) l’idée d’nin foaire in.ne vèriure (vèriure signifie version) numérique. Quanq j’ai mis min nez ndin, pi qu’j’ai yeu li d’bistinbout (d’bistinbout signifie d’un bout à l’autre) , qué surprinze! Ch’étoait badjé (badjé signifie rempli, vient de badjer) d’feutes d’orthographe. In français tout conme in picard. Tant qu'à ch’picard siq o n’put point vraimint pèrler dé sn orthographe, il étoait écrit d’in.ne min.niére qu’o n’y est point duit (duit signifie habitué) . Bref, émn Arthur i n’avoait point té din chés écoles, pi cha s’voéyoait!

Mais d’un eute côté, qué richesse! A s’voéyoait étou qu’no z-honme i n’avoait point granmint (granmint signifie beaucoup) l’habitude dé tnir un porté-pleume, mais chés mancherons d’carrue, sié (sié signifie si ou oui, mot à mot si est du vieux parler) ! I savoait étou ch’qué ch’étoait qu’in.ne bleime(4) [meurtrissure de la sole du sabot du cheval] ou bin qu’in.ne seime(5) [crevasse du sabot allant de la couronne à la sole] . Éch n’est point du picard, ch’est du boin français, mais tchéche qu’i con.noaît ch’qué ch’est? Li sié! Chés gvaux, i n’s’a point continté d’ész aflater in passant. Il o té des énnées pèr driére eux, o bin au côté, avu s’cachoére (la cachoére c’est le fouet) !

Du minme pèrel pour chés goriers (goriers signifie bourreliersf) , il o té szés vir (vir signifie voir) pour radiabler (radiabler signifie réparer) in.ne harnachure (harnachure signifie harnais) o bin, durant l’moés d’eut (le moés d’eut c’est la moisson) , foaire rabistotcher (rabistotcher signifie rafistoler) chés toéles d’és moésson.neuse-lieuse. Point pour leu dmander cmint (cmint signifie comment) qu’o dit aujourd’hui din leu pèrlage!

Du début, Arthur i m’o foait pinser à m’mére. Aprés qu’jé l’ai yeu li, ch’est à min pére éq j’ai rapinsé. Li il étoait manchon (manchon signifie maçon) . Il étoait du bâtimint pi, tchurieux d'toute, i con.naissoait tous chés métiers qu’i torne'te autour. Quanq il lé falloait, i pouvoait t-ête plâtrier, chimintier, quèrleu (quèrleu signifie carreleur) , o bin coére carpintier pi ménusier, plombier, couvreu in pan.ne(6) [absent des dictionnaires, voir dans Gogole à panne flamande] , in ardoése pi in zingue… Durant la djerre, il o té étou no cordon.nier…

Éroait té pu facile éd dire éch qu’i n’savoait point foaire, min pére. I n’savoait point écrire troés mots sans foaire in.ne feute. N’avoait point té din chés écoles, li non pu. À quatore ans il étoait apprinti-manchon din ch’métro à Pèris, mon Montcocol(7) [cette entreprise existe toujours !] . Siq i n’étoait point à sn aise in orthographe, pour éch cartchul, i s’y con.naissoait! I savoait compter miux qu’person.ne. Quanq j’avoais un problinme à foaire pour éch moaîte d’école, pi minme pu tèrd, pou ch’lycée, i pouvoait m’don.ner chés boin.nes réponses in deux cœups d’tchuillére à pot (in deux cœups d’tchuillére à pot signifie mot à mot en deux coups de cuiller à pot équivaut à en deux temps trois mouvements du français) . Mais, falloait point li dmander cmint qu’il avoait foait, i n’él savoait point li-minme.

Point nin révnir à ch’diction.naire qu’Arthur il o foait, a y est, est abouté (abouté signifie ici mené à bien, vient de abouter) . A n’o point té pèr trop complitché. N’y avoait point d’lettes agorées (agorées signifie affublées, vient de agorer) avu dz accents horzains (horzains signifie étrangers) . Ch’étoait foait avuc in.ne machine à écrire. Des foés, chés accents dsu chés majuscules i sont récrits pa dsu à l’main, mais point à chaque cœup. O s’y foait! Tours (Tours signifie toujoursf) z-est-ti qu’il est lò, ch’lexique du cultivateur picard (clitchez pour él quèrtcher, a n’est point d’trop lourd, a n’foait qu’sept mégots !) ; allez-y d’boin tchœur (d’boin tchœur signifie de bon cœur) , os pouvez l’quèrtcher (quèrtcher signifie charger) , mais né l’disez point à person.ne, i n’o point coére té balé (balé signifie ici jeté, versé, vient de baler) din ch’donmain.ne public!…

Éch baroumoaite,
pèr éch seize éd juin 2017.

Rindez-vous à din tchinze jours pour un nouvieu tchuin d’ziu. Conme éd bien, i y éro étou du neu un molé (un molé veut dire un peu) d’tous les côtés... pétête (pétête signifie peut-être) !
Adé pi vnez nous rvir.

 


Tchuin d’ziu du 01/07/2017 Tchuin d’ziu du 01/06/2017