tb - Pierre DEGLICOURT(†) (éch Déglic) - bt

           TOUT I PASSE

pdgb

Tchinze ans qu’t’avoais, pi mi deux d’puss
Conme esz eutes, os avons dit « j’t’ainme »
Qué des bés, à pleinés lippes, à ziux fremés, conme ész eutes.
A n’étouait qu’un ju, cœup d’solé.
Pi, t’main, din l’mien.ne al o foait s’plache, tout duchemint.
Chom mer al monte, al érdéchind, duchemint,
Cho iau al vo, cho iau al vient, sans fin.
Conme deux tchots cots, o put s’dintier (s’dintier signifie se chamailler) ,
Un eute pu vien.ne (vien.ne signifie venir) tout éfléper (éfléper signifie effilocher, sens fig détruire ) , dz’avolés (dz’avolés signifie des velléitaires) .
Loin d’l’in.ne l’eute a pu suire chu cmin,
Quand qu’est fini d’rire, qu’o s’értrache (s’értrache signifie se cherche de nouveau) ,
Feut chom main d’où qua l’sien.ne al pu rfoaire és plache, tout duchemint.
Chom mer al monte, al érdéchind, duchemint,
Cho iau al vo, cho iau al vient, sans fin.
Chés piots lirots (lirots signifie au sens figuré enfants, sens propre canetons) qu’o couve insen.ne, feut sz’aflater (sz’aflater signifie les caresser) , sz’amignoter (sz’amignoter signifie les cajoler) , dadoter (dadoter signifie caliner) .
Insen.ne o tran.ne (tran.ne signifie tremble) , o brait (brait signifie pleure) , o rit,
Tout est pour eux !
I tchitte éch nid, bache (bache signifie baisse) ét main,
N’y o pu dzoin d’leu montrer chu cmin, tout duchemint.
Chom mer al monte, al érdéchind, duchemint,
Cho iau al vo, cho iau al vient, sans fin.
L’fin d’chop parade vient, tout duchemint.
Chu viux bos i cminche à musir.
Pour finir, fin ramonchlés (ramonchlés signifie recroquevillés) din nos lincheux (lincheux signifie draps mais aussi linceuls)
Feudro bien qu’i vienche él meumint
Éd tous les deux nous indordler (indordler signifie endormir) , ét main din m’main, tout duchemint


      CH’BIDET VOLANT

Min téon (téon signifie grand-père) i l’avoait acaté, pou l’proumenate, in tchot poney qu’os apploait Papilette. Ch’étoait in-ne béle béte intelliginte, courageuse, pi fin amiteuse (amiteuse signifie affectueuse) . Al comprindoait tout ch’qu’o li disoait... « Papilette, inseuvons-nous » qu’i li disoait min téon « vlo chés cadoreux (cadoreux signifie gendarmes)  !... » Chu bidet i bzinoait (bzinoait signifie filait) conme in-ne arcabalète (arcabalète signifie trait d'arbalète) ... I s’arrêtoait tout seu à chés croésemints. Biétôt qu’os éroait peu i dire à l’erélle : « Papilette ! os allons à l’ville d’Eu » qu’i vous y éroait mné tout droét. Pa Fred i li avoait acaté in-ne tchotté voéture légère, foaite in osier, avuc in-ne tchotte porte pèr dérrière pour monter ndains. Meume éch piot botron (botron signifie petit bout de femme) d’Man Ia, qu’a n’étoait portant poé fiére avuc chés bétes, al l’atloait pou sn’aller à conmissions.

Chés piots is ll’aimoaiètté bien, Papilette. Éd’foaire in tour dains sin pénier étoait bien pu racachant (racachant signifie plaisant) pour eux qu’éd monter à ch’manége éd bidets d’bos d’Saint Firmin. Ch’étoait étou l’plaisi d’chés Gamachoès, chés nveu niéches à Pa Fred, quante is vnoaitte à l’férme aveuc leu mére : ma tante Catherine.

Chof feume-lo, ch’étoait in-ne maitresse feume ! Sn’honme, él frére à min téon, il avoait té réformè ; pi i s’avoait guérinè (s’avoait guérinè signifie s’était agité) d’tous les sins, à l’dgerre éd quatore, pour t’ête soldat, pi « defin-ne no poéys conte chés hordés seuvages ». Pi vlo qu’il avoait dispéru du coté d’Douaumont. Ma tante, al étnoait don sin conmérce toute seule, éd main d’moaite, pi al alvoait ses troès éfants, pi ch’étoait des rudes ! In-ne feume d’autorité qu’ch’étoait, et pi, a n’vo-ti poè insem-ne, in-ne feume éd poéds. Lò, éch compte i y étoait.

Él foés-lò, sin bieu-frére, pa Fred, il l’avoait invitée à foaire in tour in voéture à poney, in attindi (in attindi signifie pendant) qu’Man Ia al lavuroait in molé ses castroles avuc és file. Sins pinser méfaire (méfaire signifie mal faire) , ch’étoait poè ch’premier avril, Pa Fred i foait monter ma Tante él première dains chu pénier. I li don-ne és main, al pose sin pieu (pieu signifie pied) à ch’tchul d’él voéture, al monte... À ch’momint-lo, cré nom dés os, quoé qu’i s’passe ?... Vlo chov voéture qu’al bastchule, pi vlo ch’paure Papilette qu’i s’invole in l’air conme in moégneu !... L’o fallu qu’Pa Fréd i bzine (bzine signifie se précipite) pa dvant, pi qu’i s’ahoque (s’ahoque signifie s’accroche) à chés blancarts, pour foaire ratérir él paure béte qu’a s’édmandoait quoi qu’i s’passoait qu’chu cmin i s’inseuvoait conme cho... Ch’est nos cousins qu’is ont ieu du plaisi ! Ny avoait djo chés bidets d’bos, à cht’heure ch’étoait chés balinchouères !

Papilette i n’avoait point d’rantchume. Quante chés Gamachoais, pi ma Tante, is ont ratorné él foés d’après à no férme, il a vnu szés vir débértcher, in passant s’téte édsus chob barriére d’éch plant (plant signifie paturage planté d'arbres) . Paure béte ! I n’in voloait poè à ma Tante d’él l’avoér cangé in cosmonotre...
Mais elle, a n’i avoait point pérdon-né, al o passé dvant l’béte sans ll’érbeyer, fiére conme in « tchot banc »(*).

N.D.L.A. (*) : Tchot Banc, ch’est in n-héros d’éch roman "Cléopatre" éd Gautier de Costes de La Calprenède (1610-1663), qu’il étoait gramint grandier.


  MIUX VEUT PRÉVOÉR

Él tour Perret1 [Tour, d'une hauteur de 100 mètres environ, érigée par Auguste Perret pendant la reconstruction d'Amiens après la guerre 1939-1945] l’est-elle bien droéte ?
Jé l’érbéyoais l’eute jour éd loin, i m’sen.noait qu’al étoait d’berlon (d’berlon signifie de travers) .
Par rapport à in.ne écminée qu’al étoait dvant, n’y o point d’tchutchute (point d’tchutchute signifie pas de doute) ,
ch’est ll’écminée qu’al étoait torte (torte signifie tordue) , ou bien chot tour !
Écmint savoér ?
L’racomparer à un clotcher ?
Chti d’Saint Germain2 [Église d'Amiens dont le clocher est très incliné], n’est point pinsabe…
Chti d’Saint Martin3 [Église d'Amiens dont le clocher était en mauvais état (restaurée depuis)] i s’in vo tchère
Coésir él fléche d’él cathédrale ? Minme s’i ll’ont rfoaite, a n’est mie droéte !
Feut monter din l’tour pi l’plomber (plomber signifie vérifier au fil à plomb)  !
Mettons qu’min fil fuche assez long, mais quand qu’i sro tcheu (tcheu signifie tombé) tout in bos,
cmint miler (miler signifie observer) ch’plomb ?
J’ém raminteuve (J’ém raminteuve signifie je me souviens) qu’à l’construction,
is ont imploéyé l’minme coffrage à chaque étage.
Si chot tole a s’a volindré (s’a volindré signifie s'est gauchie) rien qu’un molé (un molé signifie un peu) , au premier cœup,
qué différinche qu’a froait in heut.
Cré nom des eus !
In lé milant dans chés nuées, j’ai remertché, quand qu’i foait du vint,
qu’al balinche un molé din ch’temps (ch’temps signifie le ciel) .
Est sûr, j’l’ai vu cariocher (cariocher signifie osciller) , j’pux dire qu’al balero (balero signifie basculera) d’tout sin long
din l’rue d’Noéyon4 [Rue de Noyon, proche de la tour Perret] !
Foaites à vou aise, édpi qu’jé l’sais, mi, j’passe au largue.


   ÉD D’OÙ QU’ÉJ SUS ?

Éj sus-t’in.ne "person.ne déplachée"…
Dins min poéys, j’sus t-un horzin (horzin signifie celui qui n’appartient pas au village) ,
Chés jon.nes is m’trait'té d’Périsien ;
Anmiens, émz’amis d’chés Diseux
Is di'te qu’ém langue al sint l’Vimeu.
N’feut point tcheur (tcheur signifie quérir, aller chercher) do iau à chom mére
In ville, ch’est del ieu à chelle mâre…
Point d’Woégnérue pi point d’Sant-Leu
D’où qu’al est m’plache ?

Ch’est-ti d’ém feute éd d’où qu’éj viens ?
N’l’ai mie coési – point d’pu qu’mes gins (mes gins signifie mes parents) .
Ch’est-ti d’ém feute si ch’est Anmiens
Qu’j’ai foait m’jon.nesse pis qu’j’y sus coère…
Jé n’sus d’neune pèrt
Ch’est conme eu, qu’al disoait m’paure mére
Ch’est conme o, clatchoait min téon (téon signifie grand-père)
Ch’est conme cho, dins l’poéys d’min pére
Ch’est conme lo, f’soait mon onc Léion
Ch’est conme aleu, qu’i disoait chti-chi
Ch’est conme évlo, répondoait chti-lo
Ch’est conme ollo, qu’i foait min voésin
Ecmint coésir ? Ch’est à lure lure…
D’qué race qu’éj sus ?

J’vux défin.ne chog gran.ne Picardie :
Edpi Tornai dusqu’à chom mér,
Ratornant pér no cathédrale…
Chés savants lindjuistes is diront
Qu’min perlaghe nin pu n’est d’neune pèrt
Pis qu’éj touille toute, n’importe écmint.
Is n’voé’té point qu’ch’est in cminchemint
D’chu picard INTERNATION-NAL !!!