tb - CONJUGAISON DU VERBE PICARD - bt
les verbes défectifs du picard

Parmi les verbes défectifs picards, il faut citer tcheur (quérir) qui n’est usité qu’à l’infinitif. Le verbe naite (naître) outre l’infinitif a conservé son participe passé utilisé comme adjectif.
On peut classer parmi les verbes défectifs les verbes strictement impersonnels. À part falloér, ils sont de nature météorologique :

VERBES IMPERSONNELS

infinitifindic. présentind. imparfaitindic.futurconditionnel  subjonctif  part. passé
falloér (falloir) i feut i falloait i feudro / i feuro i feudroait / i feuroait qu’i feuche follu
brouacher (bruiner) i brouache i brouachoait i brouachero i brouacheroait qu’i brouache brouaché
bruiner i bruine i bruinoait i bruinero i bruineroait qu’i bruine bruiné
géloter i gélote i gélotoait i gélotero i géloteroait qu’i gélote géloté
pluvoér (pleuvoir) i pleut i pluvoait i pluvro i pluvroait qu’i pleuche plu
rimer (geler blanc) i rime i rimoait i rimero i rimeroait qu’i rime rimé

Des verbes non défectifs sont utilisés, comme en français, de façon impersonnelle :
Avoér
i n-y o-ti tchéqu’un ? (y a-t-il quelqu’un ?)
Ête
ch’est l’hiver ; i n’est qu’dé s’croére (c’est l’hiver ; il suffit d’avoir de l’aplomb).
Foaire
in.nhui il o foait rudemint cœud, quanq i fro nuit os srons à l’fraique
(aujourd’hui il a fait vraiment chaud, quand il fera nuit nous aurons de la fraicheur).
Sen.ner
i m’sen.ne à vir qu’o buque à l’porte (il me semble qu’on frappe à la porte).
Suffire
cho suffit conme cho (ça suffit comme ça).

Les verbes s’ébérer (s’éclaicir), s’grimoucher (devenir gris), s’inviron.ner (se couvrir) sans être à proprement parler défectifs ne sont guère usités qu’à la 3e personne du singulier. Mais on peut fort bien écrire :
Ti, ch’temps, tu t’in vos rester bleuse. Tu né t’grimoucheros point et pi siq tu t’inviron.nes, ébére-té rondébilis !
(Toi, le ciel, tu vas rester bleu. Tu ne deviendras pas gris et si tu te couvres, éclaircis-toi immédiatement !)


verbes commençant par A 3e groupe II