tb - CHÉS TCHUINS D’ZIU D’ÉCH BAROUMOAITE - bt
archives du premier semestre 2020

[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/01/20

BOIN.NE (boin, boin.ne signifient bon, bonne) énnée à Mame no préféte

Éj croés bien qu’a n’vous fro point d’mau qu’os fuchèche (fuchèche signifie soyez, vient de ête) un molé écorée (écorée signifie épaulée, vient de éco­rer) . N-y in o d’çartains qu’i vous nnin veu'te (veu'te signifie veulent, vient de vouloér) , rapport à tchéques (tchéques signifie quelques) noércassiers (noércassiers signifie bons à rien) qu’os avez rinvoéyés din leu poéyis. Os avez yeu raison!

Ch’est vrai cho, des gins qu’i vien'te (vien'te signifie viennent, vient de vnir) éd Géorgie, un poéyis qu’o sait à pein.ne doù qu’il est. Des gins qu’o n’sait minme point prononcer leu nom eutrémint qu’in éternuant, Chxiradze. Pi conme os avez du tchœur, os n’avez point voulu dessépèrer in.ne famille. Ch’est conme cho qu’Luka qu’il o douze ans, arrivé in France n-y o pu d’huit ans, pi sin tchot (tchot signifie petit) frére Georgi sept ans, né in France, i sont pèrtis din un poéyis qu’i n’con.noaisse'té point pi qu’i nin pèrle'té point l’langue. A n’foait d’érien!

Alorss évlò, j’vos vous souhaiter in.ne boin.ne énnée, in.ne boin.ne santé pi surtoute un boin sonmé (sonmé signifie sommeil) trantchille conme tchéqu’un (tchéqu’un signifie quelqu’un) qu’il o foait sin dvoér bien conme i feut. Pi in puss éj vos vous dire éq j’ai boin espoér pour vous pi vo situation. Os avez pétête (pétête signifie peut-être) intindu Macron hier au soér. Feute d’avoér seu (seu signifie f, vient de savoér) batte in rtraite édsu chés rtraites, i s’in vo s’foaire roustir (roustir signifie ici détrôner) à chés élections. Os allez biétôt pouvoér vous nin rdon.­ner (s’in rdon.­ner signifie jubiler exulter, à rapprocher du français s’en donner à cœur joie) ! Avuc éch cangemint d’présidint qu’i s’annonche, os allez avoér éd l’ouvrage à-ti-à-masse (à-ti-à-masse signifie à profusion) .

O s’in vo révnir, conme à ch’boin viux temps, qu’i feuro quate générations pour t-ête un boin Français, éd’souche, conme i di'te, in picard o diroait un Français d’choque. Chti qu’il éro yeu in.ne taïon.ne (taïon.ne signifie arrière-grand-mère) ou un rataïon (rataïon signifie arrière-arrière-grand-père) qu’i sro point né in France o ll’invoéro à l’oust (à l’oust signifie au diable) aïte aïte (aïte aïte signifie vite fait bien fait) ! Os allez nin foaire, édz heures supplémintaires, pi rudemint coére, pour rinvoéyer tout ch’bieu (bieu signifie beau) mon.ne-lò, atchun (atchun signifie chacun) din sin poéyis!

J’m’in vos minme ém permette éd vous don.ner un tchot conseil. Aprés chés Chxiradze, allez don vir du côté d’chés Nguyen, ch’est point granmint (granmint signifie beaucoup) français nan pu, ch’nom-lò! Pi n-y in o à l’gron.née (à l’gron.née signifie à foison) d’chés vastépluques (vastépluques signifie vauriens) -lò. I feut szés rinvoéyer rondébilis (rondébilis signifie rondement) din leu poéyis. Pi point dzoin d’chartèr pour ész espulser, tchéques (tchéques signifie quelques) wagons à bestiaux a fro l’affoaire, conme à ch’boin vieux temps, népoint (népoint signifie n’est-ce pas) !

Allez, mèrchez, Mame no préféte, éne vous foaisez point d’bile, os irez loin, jé l’sins!

In.ne boin.ne énnée étou (étou signifie aussi) à tous chés Picards éd choque!!!


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/01/20

Rien à foaire!

In.nhui éj n’ai pu qu’à m’érposer, ch’Lanchron pi Mame él Préféte éd la Sonme il ont foait ch’travail à m’plache!

In preume allons vir éch site éd no Préféte, ch’est lò ndin qu’o trouve:
        http://www.somme.gouv.fr/Services-de-l-Etat/Prefecture-et-sous-prefectures/
Est mèrtché (mèrtché signifie marqué, vient de mèr­tcher) qu’o put contacter… le défenseur des droits, ch’est lò:
        http://www.defenseurdesdroits.fr/fr/office/80
Pi vlò ch’qu’o z-y déteupe (déteupe signifie découvre, vient de dé­teu­per) , quanq o z-o clitché dsu ch’lien:
Conme est dit, siq os n’arrivez point à contacter ch’définseu i feut contacter ch’définseu!
Est çartain, achteure (achteure signifie maintenant) i n’y o vraimint pu d’définseu d’chés droéts à mon d’ (à mon d’ signifie chez) Mame no Préféte.

Éd deuze, éch’Lanchron liméro 160 l’est dessatché (dessatché signifie sorti, vient de dessatcher) , pi à l’page 2, quoé qu’o z-y voét?

Chés Diseux is rbat'té leus hotons… Volume 3!

Tous les smainnes, Chés Diseux d’Achteure is leu nn’alloai't à Djimicourt et Anmien foaire édz émissions d’radio. Est viu… ch’étoait du temps d’Radio Amiens pi d’Radio Gazette Rurale, i y o passè trinte ans, déjo. Bien souvint leus passages is étoai’t inrgistrès dsu éne méchante cassette (est tours miu qu’érien) pour szé «warder pasqu’o n’sait janmoais». Ch’est aveuc chés bindes lo qu’Jean-Pierre CALAIS il avoait peu dessatcher un cédé d’chés diries à Pierre DEGLICOURT in 2000 (ChL 82 p. 41) et pi un eute aveuc chés diries à Pierre DUQUET in 2001 (ChL 84 p. 41). Apreu s’avoér atchiéni (atchiéni signifie acharné) à racouter chés rliques éd l’eute sièque tout du long d’l’apréseut 2019, ch’Jean-Pierre (o disoait «Tchot Phane» à mon d’Chés Diseux) il o rcopiè aveuc soin 38 téxtes prépèrès à l’avanche et pi lis in diréc din ch’poste pèr Marie-Madleinne DUQUEF din chés énèes 1985-1989. Tchot Phane il o adjincè éne page éspéciale «mmd» din leuz intarnète (ch’est mie pu l’peinne éd foaire éd cédé, pu parsonne i nn’acate, pi chés autoradios is n’ont pu d’liseuse à cédé). Édon tous chés inrgistrémints à Tchotchote d’él tcheue d’vaque qu’is n’étoai't point pardus, achteure is sont limérisès pi seuvès!

Gadrouille    

http://ches.diseux.free.fr/pers/persmmd.htm

Jusse un tchot mot édvant d’nin définir: ch’qué Gadrouille i n’dit point, ch’est qu’chés érelles à ch’camèrade Jean-Luc i m’ont rudemint écoré (écoré signifie ici aidé, soutenu, vient de éco­rer) – os savez bien, Jean-luc échl éscrétaire d’éch Lanchron –, pi qu’grâce à li jé n’mé sus point noéyé din un grand treu rimpli d’riditchule. Jean-Luc, éj t’ormercie granmint (granmint signifie beaucoup) conme al éroait dit Tchotchote!


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/02/20

rvlò Tchot Doère!

Ch’est à n’point croère! Fidjurez-vous qu’j’ai déteupé (déteupé signifie découvert, vient de dé­teu­per) din viu arméno d’dix-neu-chint-quate, l’Astrologue Picard, un texe qu’il est signé Tchot Doère. In 1904, Tchot Doère, a n’foait point d’doute, ch’est Édouèrd David, éch l’einfant d’Sant-Leu, conme i llé dit li-minme.

In preume, éj m’ai nman.né (nman.né signifie demandé, vient de nman.­ner) siq a n’étoait point in.ne niche (niche signifie farce) , tchéqu’un qu’i s’foaisoait passer pour li, pi l’o follu s’rinde à l’évidinche: Ch’étoait bien un texe d’Édouèrd David. Éj vous asplique achteure, à cœuse qu’éj nin sus seur.

J’ai rbéyé (rbéyé signifie regardé, vient de rbéyer) din in.ne piéche éd théïâte, l’Bataille éd Querriu, qu’al date éd 1891, pi din un rtcheuil, Vieilles Réd’ries, éd 1920. Pi lò bé j’n’ai pu yeu d’intchiétudes, étoait signé d’no poéte anmiénoés. Os allez vir pèr vous minme.

Intér deux Querriu pi Tasie… J’avoais oblié d’vous l’dire, éch texe éd 1904 i s’appéle Tasie! Intér deux, granmint d’érsennance din ch’vocabulaire; o trouve des deux côtés: chés mots brongne, canmarade, ch’man, chagran, einfant, fan, fanme, foulloait, mangnes, matan, pangne, sannoait, etc. Cho foait granmint (granmint signifie beaucoup) , tout d’minme.

Pèr l’eute bout, éj n’ai point récompèré ch’vocabulaire, mais bien putôt l’façon d’écrire, échl orthographe. D’un côté, chés verbes i sont écrit manquoitent, avoitent, restoitent, étoitent, éd l’eute siq j’ai coére récou (récou signifie récupéré) un taitent, ch’est putôt dévnu avoit’nt et pi étoit’nt. Tchéche qu’i n’cange point in tchinze ans d’temps?

Mais surtoute ch’est chés oi qu’il ont foait qu’lò jé nn étoais çartain. In 1891, Tchot doère il écrit moaison, un 1920 il écrit moison. L’o-ti cangé s’min.niére éd pèrler ou bin s’min.niére d’écrire? Tchéche qu’i sait? Tours est-ti (Tours est-ti signifie toujours est-il) éq tout du long d’chés poinmes qu’i sont lanchés din ch’live éd 1920, n-y o point qu’chés verbes qu’i sont in oi il écrit coir ou coire pour encore pi toute à l’avenant.

Cré nom des Eus, mais ch’est qu’ch’est l’minme tout pèrtout din Tasie! J’nin don.neroais l’tête éd min blanc-bon.net (blanc-bon.net signifie épouse) à coper, éch tchot Doère éd Tasie, ch’est bien Édouèrd David! Tanq éj sus à éplutcher sin texe, éj nin profite pour vous dire éq j’y ai coére déteupé tchéques trouvailles qu’o n’rincontrérez point eute pèrt:
ses yeux pertris d’autant d’astue que d’ courage
Jé ll ai trouvé, astue, seulmint din un diction.naire à Debrie, Parlers Nord-Amiénois; a vut dire astuce, adresse.
Ou bin coére:
Tous chés pareints et anmis étoitent da leus drouillettes
Lò, ch’est Jules Corblet qu’i m’o don.né l’réponse; din sin Glossaire étymologique et comparatif du Patois Picard, i dit conme cho qu’être dans ses drouillettes a vourroait dire être très occupé.

Vlò ch’qu’i nn est, mes gins (mes gins signifie mes amis) , pi siq os voulez nin savoér éd puss, éjtez don un ziu dsu chl’écrit à Tchot Doère, os n’avez qu’a clitcher lò

×

TASIE

Nouvelle Picarde.

Avu s’n église fan rétuse da s’ viéserie, tout là- heut jouquée, comme einne grande volière su chés remparts de ch’ l’ancien catieu; avu ses tchottes moisons débistraques bien rédées et peinturées d’toutes couleurs qui foittent à l’ Sonme einne potière fan belle, Pinquigny est bien l’ein d’chés pus gais villages ed no gaie Picardie.

A tout moumeint, des gribannes viennent s’anmarrer à l’ rive, tourmeintant ch’ ieu, ouèche qu’ chés moigneux n’ cessent et pis n’ décessent ed s’abruvoir, donnant des cœups d’bec à ch’ soleil qui s’y dandine et s’y mile ein tous eindroits.

D’ chi, d’ lo, des péqueux postés comme des cierges ed confrérie, ou assis su ch’ gazon, graves comme des évêques leu tchu su leu trônne, coiffés d’ein largue capieu qui les foit sanner à d's épeutoirs à moigneux, taquinent ou s’ laichent taquiner par ches pissons dont chés écailles jettent des fux d’ dor au travers de l’ ieu.

Ch’est donc à Pinquigny que s’ passe ch’ l’histoire que j’ m’ein vos vous raconter.

Emmi (Emmi signifie parmi) l’ kyrielle d’ouvriers pis d’ouvrières qui, tous les matans, s’ reindent à chés usines de ch's aleintours, i n’ n’étoit point d’pus gaie, d’ pus délurée que l’ tchote Tasie, l’ fille d’défeint ch’ mangnier.

S’ brongne rouge conme einne pionne et fraique comme ein clichot (clichot signifie noyau) d’ c'rise bien chuché; ses cavieux frisottés rabattus su ses yeux pertris d’autant d’astue que d’ courage; s’mangne franqu'meint ouverte, foisoient r'tourner sur elle tous chés geins de Pinquigny qui, ein l’ bayant passer, n’avoient qu’ein cri d’ admiration: Qué belle jonnesse!

Tasie avoit yeu dix-sept ans à chés pronnes ed 1897. Après l’ mort ed sin père arrivée i gn’avoit chonq ans, s’ mère el l’ avoit envoyée à l’ fabrique, pou l’ l’aidier à gangner sin pan, conme grandmeint d’ ses compangnes, car o n’ vit point d’ pangnes (pangnes signifie peines) , ni d’brairies, mais d’ travail.

Sans r'chigner ni foire l’ mawaise tète, l’ tchotte fille s’avoit mis à l’ ouvrage tout d’abord ein molet niaite et pis timide, mais d’ boin tchœur. Pis à m’sure qu’alle grandissoit pis forchissoit, aiguisée surtout pa l’ coquetterie qui démange toutes chés filles, Tasie, aveuc ses belles colors avoit preins de l’ gaîté à n’ein veindre à ch’ marqué.

De l’ gaîté! Tasie n’ n’avoit autant que d’ pauverté.

Aussi, foulloit l’ vir quatre fois par jour, ein allant pis ein révenant d’sin travail, au matan, à midi, à einne heure, au clore, babillant, babillant au mitan d’ ses compagnes, écannillées pa s’ boinne humeur comme ein host d’poul's-dangne (host d’poul's-dangne signifie troupeau de poules d’Inde) , toujours à plache, riant, cantant, gambillonnant, courant d’ groupe à groupe, seutant au devant d’ chés jonnes geins qu’alle agaçoit d’ses joyeux propos, sans peinsier à mal, mais tout boinnemeint pou foire einne pinte à leu détrimeint.

Car a n’avoit point s’langue da ein sac, Tasie, mais airoit putôt été capabe ed foire rire ein mont d’cailleux.

Et quand o li d'mandoit: «Tu n’ té maries donc point, Tasie?

«Bast! qu’alle répondoit, o n’o mie tout gangné l’jour qu’o s’ marie et pis à l’ loterie-lo gno bien pus d’ méchants lots que d’boins. Pou m’ mette einne corde à min co, j’y arriverai toujours».

Pourtant chés soupireux n’ manquoitent point d’aller nifler à ch’ corsage bien reimpli d’ Tasie, qui renvoyoit ses adoreux à l’ saison d’ chés pronnes, pis pronnes finites à l’ pousse d’ radis.

«Ah! qu’o disoit da ch’ village, i n’ein feuroit ein rude malan pou l’ dégoter. Ch’est damage qu’i n’y euche point d’prix d’ rosière da no poys sans cho qu’os airoit du plaisi à vir couronner einne si belle fille».

Ein soir, au clore, à ein décatour de l’ route, Tasie, qui, d'pus veupes, paraissoit toute reinfrongnée, preind prétexte d’avoir oublié sin pangne à l’ l’usine pou quitter ses compangnes.

Min Diu! gn’avoit lo rien que d’ tout naturel et chelles-lo n’y virent point malice. Ch’étoit arrivé à d’eutes qu’à Tasie.

El leindeman, à ch’ même décatour, Tasie cangeoit de ch'man ayant einne commission à foire pou s’ mère. El surleindeman, pis chés jours d’après même manège de l’ part ed Tasie qui treuvoit toujours ein prétexte pou planter lo ses compangnes.

«J’ai conme da l’idée qu’ Tasie alle vut réder d’moigneux, dit l’einne.
— Bast! n’o-t-elle point déjo l’ cage. Ch’est . donc pou n’ein mette, dit einne eute.
— Si ch’ n’est point offenser ch’ boin Diu que d’dire du mau d’einne fille si honnête…
— O ne m’ f'rez mie accroire qu’i gno point du louche…»

Et patati et patata si bien qu’ chés langues ont yeu fini de s’ déloyer su l’pronmesse qu’o l’ guetteroit pis l’ suiroit.

Ah! i n’o point été long à treuver, ch’ prétexte ed Tasie.

Ch’ prétexte, ol l’avez edvigné, naturellemeint, ch’étoit tchot Charlot, ouvrier de l’ même usine, qui, chaque soir, à ch’ décatour, muché drière ch’ l’hayure, atteindoit Tasie pou vir ensanne lever l’ leinne qui saquoit sin feuchillon da ch’ ciel.

O n’ put point dire que l’ nouvelle avoit mis da l’émoi ch’ village ed Pinquigny point pus qu’ chés compangnes ed Tasie. Caqueinne sait bien qu’ ch’est pa ch’ bout lo qu’alle commeinch'ro s’ vie.

Pis à tout preinne, si Tasie étoit einne jolie fille, Charlot étoit, ma fique, ein fiu rudement décœupé respirant l’ forche à plangne brongne. Il avoit r'preins du travail à l’ fabrique l’ ainnée passée ein quittant sin service militaire. Tout étoit donc por el miux et déjo o d’visoit de ch’ mariage qui d'voit s’ foire da ein an, aussitôt leu anmasse foite pou s’ mette ein ménage.

Ein matan, Tasie étoit arrivée à sin métier toute ramonchelée, frichonnant, guerlottant malgré l’ boinne saison. Ses compangnes n’avoitent point assez d’leus deux yux pou l’ bayer canger d’colors:

«T’os du mau, Tasie, qu’a li dit l’ einne.
— Je n’ me seins point du tout bien aujord’hui qu’a li répond.
— Feut t’n aller r'poser. Tu n’ peux mie rester lo, tu vos querre…»

Ch’ contrémoîte prévenu, Tasie quitte l’ fabrique. Et aussitôt toutes chés langues d’ foire pus d’ouvrage qu’ chés métiers.

«Dis donc, Victoire, j’ai comme da l’idée qu’ Tasie a n’ n’est.
— Por seûr. Lisa, i gno du brin à ch’ bâton…
— Alle o mié des pois qui n’ont point voulu cuire, dit Rosette.
— O n’avez donc point fini, tas d’Marie-sans-langue, dit Ludivine, ed dire du mau d’einne pauve fille qu’o bien déjo assez d’tracas. Pis d’abord cho n’est point vrai.
— C'meint, ch’ n’est point vrai. Ah! ça, crois tu qu’os avons la berlue?…
— Occupez- vous donc d’ vos affoires, sans preinne chelles de ch's eutes. Peut qu’manquer qu’ si cho n’ vous est point coire arrivé, ch’est pasqué cho n’o point tcheu. Cho vous peind à vo nez, d’ailleurs.
— O l’ savons bien. O récolte pus souveint cho qu’ des pièches cheint sous…»

Toute l’ jornée, Tasie fut su l’ langue ed ses compangnes. Mais si da chés fabriques o sait s’ dépieuter su ch’ mau qui vous arrive, neinne part ailleurs o n’ sait si bien vous aidier da ch’ l’adversité. Et l’ leind'man, Tasie ein r'preindant s’ plache à sin métier, treuvoit de l’ consolation pis d’ l’ayude d’ toutes chelles-lo qui, l’ veille, l’avoitent si bien agonni pendant s’n abseinche.

J’ n’ai point b'soin d’vous dire qu’ à s’ moison, s’ mère avoit j’té l’ cri d’alarme. Mais ch’ preinmier mouvemeint d’ colère passé, jugeant, en boinne fanme, qu’i veut miux bayer ch’ malheur ein fache que d’ braire d'sus aveu ses bros croisiés, alle avoit eingagé Tasie à précipiter ch’ mariage.

Drès ch’ soir même, Tasie n’ n’avoit d'visié à Charlot qui, s’i n’avoit point dit oui, n’avoit point dit nan, pis à forche d’ète tainné pas s’ maitresse avoit fini pa li cédier.

El neuche avoit été mise à ein mois, ch’ lundi qui suiroit ch’ l’ Asceinsion.

Tous chés geins d’Pinquigny furent hureux ein appreindant l’ nouvelle. I gn’avoit bien quéques jalousetés par chi par lo, mais, o l’ savez, Tasie étoit anmitée d’ tout l’ monne. «Pis quoi, qu’o disoit, quand o donne ch’ cœup d’éponge su ch’ l’ardoise à péchés, tous cheux-t- lo sont effacés, i n’y paroît mie pus de rien.
— D’ailleurs, r’preindoit einne eute, l’ canchon ne l’ dit-elle point.

Qu’importe alors pourvu qu’on se marie
Ces péchés là n’ont besoin de pardon.

— Bast! ch’ qu’o preind avant o n’el l’o point après.

Huit jours restoitent coir à courir edvant l’ neuche. Tous chés pareints et anmis étoitent da leus drouillettes (da leus drouillettes signifie dans l’animation la plus vive) , chés fanmes pou leus toilettes, chés honmes pour einlever chés toiles d’arignées d’ leus capieux heuts d’ forme, viux souvenirs ed fanmille.

Ein quittant de s’ boutique, Tasie fut surpreins de n’ point treuvoir, conrne à l’habitude, Charlot qui l’ atteindoit à ch’ décatour de l’ route.

«Quoi qu’i gn’airoit d’arrivé, qu’alle pensoit.» Pis s’ ravisiant qu’il airoit pus ète rét'nu par sin travail ou par ses affoires d’neuche, alle avoit r’preins l’ route de s’ moison, mais fan mawaise de n’ point avoir été prévenue par Charlot.

Pis au fur à m’sure qu’allé rapprochait de s’ moison, ein traversant ch’village, i li sannoit qu’ chés geins l’ bayoitent davantage qu’ tous les jours; qu’au lieu d’leus brongnes réjouies, i foisoitent tous des mangnes d’ croque-morts; ch’étoit à pangne si qu’o répondoit à sin bonjour.

«Quoi donc qu’ cho vouloit dire?»

Ein arrivant, à s’moison, s’ mère avoit des yux conme einne feinmelle d’cot à qui qu’os o preins ses jonnes. Ch’ souper n’étoit point su ch’ poêle et à Tasie qu’essayoit de l’ranmidoler ein li d'visiant, s’mère répondoit par oui ou par nan aussi secs qu’ein cœup d’trique.

Tasie, comme chaque soir, avoit défoit sin caraco, cangé d’ robe et, tout ein dréchant l’ tabe pou ch’ souper, alloit d’ teimps à eute, soupirant, ne t’nant pus su plache, vir à l’ porte si qu’alle aperchuvoit d’loin Charlot qui s’faisoit atteinne.

Ch’ manège-lo avoit agacé s’ mère qui tout d’ein cœup, déclaquant s’ colère et bayant s’fille ein fache li dit:
— Ch’est à mier, qu’ tu vux, atteinds, j’ m’ein vos t’ein fiche
— Mais manman, quoi qu’i gno? j’vous ein prie quoi qu’i gno?
— I gno, vilangne couroire à fiux, qu’ tin landru, qu’ tin dégoûtant o preins ses clic et ses clac et pis t’os plantée lo…
— Cho, ch’ n’est point vrai, manman, à preuve qu’hier, il est coir venu m’acconduire et qu’il o passé s’ soirée ichi…
— Hier, ch’étoit ch’teimps passé, quant à aujord’hui, ch’est eute cose, tu peux l’ atteinne, bernique si tu l’ vois v'nir. Ah! te vlo da d’ jolis drops.
— Ch’ n’est point vrai, que j’vous dis, ch’ n’est point vrai. Charlot n’est point capabe d’cho.
— T’oseros m’ démeintir, ti, quand l’ monne sait que ch’ dénieux d’sang lo i roule su Paris. Tiens, si j’ n’avois point l’ crante de ch’ boin Diu, j’t’étrannerois.
— Foisez-l’ manman, j’ n’ein s’rai qu’des pus hureuse.
— Oui, des pus hureuse. Ah! si tin pauvre père vivoit, ch’est li qui n’airoit point einduré pareil déshonneur da s’ moison. D’ailleurs, je n’ sus point disposée à l’eindurer, nan pus. Tu t’ein iros d’ichi, j’te cache.
— Manman!
— Tu t’en iros, tu m’einteinds?…
— O voulez que j’ m’ein voèche?
— Oui, j’ te cache, dénaturisée, rouloire, vianne à quate sous…»

Sous ch’ l’injure-lo, Tasie avoit bondi et, rattrapant sin caraco, s’étoit enfuie d’ chez s’ mère, et couru jusqu’à l’ moison d’chés pareints d’ Charlot qui n’ voulurent ni l’acouter ni l’erchuvoir.

Aussi, ein moins de rien, tous chés geins de l’ rue étoitent anmeutés, criant, hurlant contre ch’ dénieux d’sang qui li, n’ s’ein soucioit point mal, car, el fait étoit vrai, il avoit, drès l’ matan preins ch’ tran pou Paris,

Pauve Tasie! cachée, boulée de s’ moison, quoi qu’alle alloit dév'nir?

Fort hureusemeint por elle qu’einne compangne – i s’ein treuve toujours da chés geins d’misère, – qui, elle-même avoit passé par lo, avoit pu l’ décidier à couquer tout au moins da s’moison ein atteindant des jours meilleurs.

………

Quatre ainnées avoient passé lo d'sus sans qu’o n’euche pus janmois einteindu parler d’ Charlot.

L’ mère d’Tasie étoit morte à l’avant-saison sans avoir janmois pardonné à s’ fille.

Quant à Tasie, o n’ put point dire qu’alle avoit oublié complètemeint sin malheur, mais ch’ fiu qu’allé avoit récout li doubloit sin courage et l’ consoloit d’ bien du chagran, tant il est vrai qu’i n’est que ch’ sourire d’ein einfant pou vous foire oublier l’ misère.

A ch’ preinmier carillon de l’cloque de l’fabrique, annonchant l’ journée foite, Tasie raccouroit vite et vite à sin logis, r’preindant ein passant sin fiu qu’einne voisangne avoit songné d'pus l’matan, et lo, tout ein l’ dorlottant, racconmodoit ses cœuches, ses maronnes, car il étoit diabe à quatre et déluré pis rétus comme ein ptchot ange.

Ein jour, Charlot, – car o vous doutez bien qu’ ch’est ch’ nom-lo qu’ Tasie avoit donné à sin fiu, – étoit reintré tout brayant mon de s’ norriche. Chés einfants, ses ptchots canmarades, l’avoitent épiné pasqu’i n’avoit point d’père.

«Quand est-che, qu’i dit l’ soir à s’ mère, èque j’airai ein père, tous chés eutes tchots i n’ n’ont bien!»

Et Tasie, sans y preinde garde, mais poussant un gros soupir, avoit répondu: «Marche, min fiu, j’ te n’ n’acaterai ein pou t’ foire de l’ Sant- Jean!»

Ch’ l’innocheint avoit preins cho pou du boin argeint et s’étoit arrêté d’ braire.

Os étoit à ch’ trois d’juin. El caleur a s’étoit abattue su chés geins, à n’ pus povoir ès surporter. Chés feuilles d’ chés abes, pa ch’ Soleil dorées, r'trites et reinfronchées, sannoitent atteinde l’ momeint d’étes détaquées pa ch’ veint qui c'menchoit à souffler. Ch’ ciel, tout à l’heure, bieu comme einne jonne fille, carrioit à ch’ t’ heure des gros tahus, comme des régimeints d’ cavalerie, et l’ Sonme frisottoit ses ieues, pendant qu’ ch’ pisson s’ muchoit sous chés rosieux.

Ein même temps qu’ six heures avoitent dégringolé de l’ cloque, einne éclair sui d’ein cœup d’ tonnerre avoit ébranlé chés peupes tout du long de l’ vallée plantés.

A l’ fabrique, ouvriers et ouvrières étoitent da l’émoi car pou s’aveinturer su l’route à l’ pleuve qu’il alloit foire, i foulloit avoir d's us d’cat-houint da s’ chervelle.

Mais Tasie, sans acouter toutes chés diries d’ ses compangnes, déjo trottoit, trottoit; Sin fiu valoit bien einne ondée après tout. Déjo alle étoit arrivé à ch’ tchot décatour bordé par einne hayure où qu’à n’ pouvoit passer sans qu’ sin tchœur i foich’ doucq! doucq! quand tout d’ein cœup vlo qu’einne voix qui li sannoit r'connoite, bien qu’i gn’euche du teimps, el l’appeloit par sin tchot nom: «Tasie! Tasie!»

Passant s’ man su sin front, comme pou tcheurre ch’ souvenir, Tasie s’arrête, cleuée su plache, n’ pouvant pus dessaquer einne parole d’sin gaviot. Alle hansoit d’émotion car, ol l’avez edvigné, ch’étoit Charlot, s’n amoureux Charlot, qui, comme da l’ temps, s’avoit muché drière ch’ l’ hayure pour agripper s’ belle au passage.

I faisoit pitié à vir: Pâle, défait, ganne, mau comme einne loque, ses brongnes creuses comme deux écuelles, ses habits à fleppes, tout ein li seintoit l’misère

Ch’ preinmier moumeint d’surprise passé bayant Charlot avec des yux pleins d’ dégoût, et heuchant ses épeules, Tasie n’ put treuvoir qu’einne parole:
«Lâche!»

Pis, foisant ein d'mi-tour, alle r'preind s’ route, ch'peindant qu’einne éclair sui d’ein cœup d’hernu cœupoit chés neuages da tous les seins.

Mais Charlot eut bientôt r'joint Tasie qui, tout marchant, manmonnoit da ses deints: lâche! Lâche!

I vouloit essayer d’placher ein mot, mais Tasie, li foisant sangne de s’ man gauche et de s’ tète, sans même l’ bayer, toujours li répétoit: Lâche! Lâche!

N’y t’nant pus, Charlot, tout d’ein ébondif, vient s’ poster d'vant Tasie, voulant el l’eimpêcher d’avancher. Mais Tasie fonchoit, toujours élevant sin ton: Lâche! Lâche! Lâche!

A la fan, nan sans mau, Charlot put li preinde ses deux mans. A ch’ moumeint-lo, einne éclair fameuse vint li éclairer s’brongne. il étoit horribe à vir.

«Tasie, qu’i li dit, tu m’acouteros, je l’ vux.
— Lâche!
— Oui, j’ai été lâche et ch’est sans raison que j’ t’ai plantée-lo. Mais acoute, je n’ n’ai assez de l’ triste vie qu’ j’ai m’née d'pus l’ soir ou j’t’ai quittée. Que d’fois min tchœur o sangné en peinsiant à chés larmes qu’ t’os dû verser. J’ai été fou, mawais. Tu m’ pardonneras, Tasie.
— Feignant, sans-courage, ah! tu crois que j’ vos m’ laissier preinde comme da l’teimps à tes belles paroles, à tes belles pronmesses; nan, Monsieu, ch’ teimps passé étoit hier. J’ sus tranquille avu min fiu, j’vux y rester. Allons, laisse-mé tranquille, laisse-mé passer.
— Tu n’ passeros point.
— C'meint je n’ passerai point? Crois-tu qu’ tu m’ fois peur? Quand j’ devrois passer su tin corps…
— Tu n’ passeros point d'vant qu’ tu n’euches pronmis d’ reinde sin père à tin fiu.
— Tin fiu?  ah!  mon diu!  tin fiu?  mais sais-tu seulemeint s’i vit, s’i trotte. Et ch’est aujor­d’hui qu’ tu viens me d'mander tin fiu. Bayez donc, Monsieu, qué mau qu’il o yeu pou l’alever. Il est trop tard, min tchot père; il est à mi, je l’ garde et personne n’airo ses carèches.
— Tasie! si t’ainme tin fiu, tu li rendros sin père,
— Laisse-mé passer, brigand, meudit.
— Tasie, peinse à no fiu. Réponds-me.
— Allons, viens dusqu’à m’ moison, pis lo, o d'viserons, qu’alle dit enfin Tasie, ein s’ ravisiant

Il étoit l’heure d’reintrer, car déjo des largues gouttes tchaisoient et ch’ ciel étoit noir comme einne avenelle d’ cave.

Ah! ch’ trajet n’ fut point long, d’autant qu’il avoit été foit sans qu’ cacun diche einne parole. Tasie avoit preins, conme chaque soir, mon de l’ voisangne, sin fiu qui n’ décessoit de d’mander à s’mère qui qu’ ch’ étoit que ch’ monsieu.

«Tu l’ sairos pus tard,» li avoit répondu s’ mère.

Chés espliques furent ein molet vives da l’ moison d’ Tasie. Charlot, ch’ père, s’étoit affalé su einne cayelle, brayant et claquant d’fan.

«Tiens, qu’a li dit Tasie en li cœupant ein grand cantieu d’ pan et ein li présentant ch’ burre, maque ein morcieu pour r'preinne des forches pour alever tin fiu que j’ te permets d’embracher. Et tu sais, n’ oublie point qu’ ch’est por li que j’te pardonne. J’airois yeu honte qu’il euche pus tard à rougir de s’ mère…»

Charlot porléquoit sin fiu tout ébeubi d’vir ein Monsieu braire da l’ moison. Quand il o yeu fini de s’ conteinter tout sin seu, Charlot vouloit seuter à ch’ co d’Tasie.

«Point si vite, qu’a li dit; vos r'treuvoir tes geins, dis-leu que j’ leu pardonne, à eux conme à ti, tout ch’ mau qu’i m’ont foit. A ch’ t’heure, min gaillard, o n’ nous d'viserons pus que d'vant ch’ maire.

………

Ein mois après, sortant de l’ Mairie, Tasie qui v'noit de s’ marier avu Charlot, eimbrachoit sin fiu à plangne bouque ein li disant: «J’ai pronmis de t’ donner ein père pou t’ foire de l’ Sant-Jean, j’ai t’nu parole… vos dire à ch’ t’ heure à tous chés eutes tchots qu’ tu n’ n’os ein tout comme eux.»

Tchot Doère.

Fermer
 

Pi siq os voulez quèrtcher ch’texe à Tchot Doère, Tasie al est lò (cliquez pour télécharger le pdf) !


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/02/20

Os n’varez point vous plainde…

« … un nouveau stade a été franchi : un site et des réseaux sociaux ont relayé des attaques ignobles… personne ne devrait subir une telle violence… Cela va trop loin. C’est pourquoi j’ai décidé de retirer ma candidature…»
(Jean-Baptiste Botul)

I n’y éro don point person.ne d’éch paure pèrti d’no présidint pour ca­ba­ler (cabaler signifie ici mener campagne) à Paris din chés votages municipals? In attendir (in attendir signifie en attendant) , qué busin (busin signifie tapage) din ch'monde politique. Mais, j’croés bien qu’il o yeu raison d'és démette, éch camérade. Ch’n’est point à cœuse qu’o z-est à ti à mi avuc Manubu, chetlò qu’il o foait don d’és person.ne à la Finance, qu’i feut supporter toute!

J’ai rbéyé (rbéyé signifie regardé, vient de rbéyer) l’vidéo éq ch’est rapport à elle (rapport à elle signifie à cause d’elle) éq JBB i s’a résou à s’értirer. J’n’ai point pu aller dusqu’à l’fin. Éj n’ai tasseulemint yeu qu’él temps d’courir din chés cabinets pi d’dématcher (dématcher signifie vomir) tripes et boéyeux.

Os frez conme os vourrez, mais os n’varez (varez signifie viendrez, vient de vnir) point vous plainde pèr aprés siq à vo tour os dégobillez (dégobillez signifie vomissez, vient de dégo­bil­ler) ; l’fanmeuse vidéo, os pouvez l’vir ichi, mais os ristchez gros!…

×

Quanq j’ai vu cho, j’m’ai mis à pinser qu’ch’éroait pu arriver à mes arriére-tchoté-files qu’is éroai'te attindu pour prinde éch train pa dvant l’gare éd Bordeaux. Coére merci à no présidint, merci à La Castagne pi merci à chés Forches éd l’Orde conme o z-appéle achteure chés cadoreux d'Macronie pi d'Navarre…

Fermer
 

Éch baroumoaite,
pèr éch seize éd février 2020.


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/03/20

i n’manque point un seul bouton d’djettes

Olivier Véran, no minisse éd la Santé, i ll’o bien dit. Tout conme éch Mèrichau L’Bœuf in dix-huit-chint-soéxante-dix. À l’époque, ch’étoait conte chés Prussiens à Bismark. Tout conme Paul Reynaud i ll’o pinsé, in dix-neu-chint-trente-neu, quanq il o dit «Os vaincrons vu qu’os sonmes chés pu forts»…, lò ch’étoait conte chés panzers à Hitler. In.nhui (In.nhui signifie aujourd'hui) , ch’est conte chés corons à viruss.

Jé n’pinsoais point qu’un coron, quanq il est à viruss, a pouvoait t-ête sitant vrimeux (vrimeux signifie dangereux, au sens propre venimeux) , mais chés Chinoés i nin sai'té (sai'té signifie savent, vient de savoér) tchéque cose. Heureusemint, la France al o tours (tours signifie toujours) su foaire face. Os vous ramintuvez (Os vous ramintuvez-ti signifie vous souvenez-vous, vient de ramintu­voér) -ti éch nuage Tchernobyl? i n’avoait point dépassé no frontiéres. Piq (Piq signifie puisque) o vous l’o dit!…

Lò, os pouvez croère Monsieu Véran. Os sonmes prêts. Piq i vous l’dit. Chés hopitaliers d’chés urginces i sont in gréve édpu des moés rapport à (rapport à signifie à cause de) leus conditions d’travail. I prétinde'te qu’i sont quèrtchés (quèrtchés signifie chargés, vient de quèr­tcher) conme des beudets, qu’i nin peu'té (peu'té signifie peuvent, vient de pouvoér) pu, qu’il ont leus burnes à l’oust. Mais soin, os sonmes prêts, i n’manque point un seul bèrboére (bèrboére signifie masque) à gaz, piq éch minisse i ll’o dit!

L’pire ch’est chés paures députés qu’i sont in route à distchuter d’chés rtraites. Mais drés l’début, il ont seu t-ête prévoéyants. Él mercrédi vingt-six du moés d’février il étoai'té chint (chint signifie cent) -trente-chonq (chonq ou chon signifie cinq) à voter dsu ch’berzillage (berzillage signifie massacre) éd chés rtraites. Chint-trente-chonq édsu chon-chint-soéxante-dix-sept élis.

Ész eutes –cha foait tout d’minme pu des troés quèrts– il leus étoai'te mis au rados (au rados signifie à l’abri) , à leu moaison probabe (probabe signifie ici probablement) , des foés qu’éch coron à viruss il euche (euche signifie ait, vient de avoér) édjò imporvigné (imporvigné signifie infesté, participe passé de im­por­vi­gner) ch’Palais Bourbon. Tchéche qu’i (tchéche qu’i signifie qui, mot à mot qui est-ce qui) pourroait leu nnin vouloér ? Mèrchez, éch quèrante-neuf-troés i s’in vo szés tirer d'affoaire, népoint (népoint signifie n’est-ce pas) ch'Phlippe ?

I feut prinde eximpe édsu chés députés. Déméfiez-vous d’chés indroéts d’pèr trop fréquentés. Biétôt cha s’in vo t-ête chés votages municipals, ch’est lò, din chés burieux d’vote, éq chés corons à viruss i vous attinde'te. Foaisez (Foaisez signifie faites, vient de foaire) conme os voulez, mais mi, j’m’astiendrai.


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/03/20

pour nous canger d’idées

Él 28 éd novimbe dix-neu-chint-quatré-vingt-dix-huit, éch Déglic il est pèrti à teupe (pèrti à teupe signifie parti chez les taupes, c'est-à-dire décédé) . Point longtemps pèr aprés, j’ai récoué (récoué signifie récupéré, vient de récouer) des papiers qu’i vnoai'te éd li. Énedin, n-y avoait ch’début d’in.ne histoére. In.ne histoére vraie, él sien.ne, durant la djerre. Il avoait din les dix-sept ans à l’Évatchuation.

I n’o point té au bout d’sin récit, jé nn’ai trouvé qu’chés prémiéres pages. J’n’in sais point d’puss. Quanjou (Quanjou signifie quand est-ce) qu’il o écrit cho? Ch’étoait-ti ch’qu’il avoait arouté (arouté signifie entrepris, vient de arou­ter) dvant d’aller joutcher à ch’camp d’soéle (joutcher à ch’camp d’soéle signifie dormir au cimetière, mot à mot se jucher dans le champ de seigle) ? Os né l’sérons janmoais.

Pour vous foaire in.ne tchote (tchote signifie petite) idée vlò ch’début:

1940 - 1945: No dgerre à nous.

Ch’est l’vie d’troés jon.nesses d’sous l’otchupation.
Chés troés-lò i z’accumonchélte, in quate ans, pu qu’i n’in feut por t’ête invoéyès din chés moaisons d’erpos d’Allemagne ou bé por d’ête tortionnè din in.ne baignoére pi fusillè din chés fossés d’chuch chitadelle d’Amiens.

Tours (Tours signifie toujours) est-ti qu’éch début d’histoére inédit, aprés avoér térinté (térinté signifie hésité, vient de térin­ter) jusse un molé (un molé veut dire un peu) , jé ll’ai mis dsu no site, il est (allez-y vir !) , os pouvez l’lire ou bin l’téléquèrtcher (télé­quèr­tcher signifie télécharger) ! Pétête (pétête signifie peut-être) éq cha n’li éroait point plé (plé signifie plu, vient de plaire) , à ch’Déglic. Sin texe, cha n’est qu’in.ne ébeuche; siq il avoait vétchu, asseuré (asseuré signifie sûrement) qu’a n’sroait point resté conme cho. Siq qu’éj vous l’don.ne ch’est pour qu’os vous foaisèche (foaisèche signifie fassiez, vient de foaire) in.ne idée d’éch qué ch’éroait té ch’live No dgerre à nous signé pèr éch Déglic… I nn est ch’qu’i nn’est, in.ne vaque ch’est point un beudet. Et pi ch’cœup l’est foait, i n’est point temps d’mette és main à sin tchul quanq ch’pet il est pèrti! Ch’est lò qu’a s’tient (mais allez-y don !) .

Pi tanq j’y étoais, jé nn ai profité, j’ai rarringé étou (étou signifie aussi) l’page à ch’Déglic. Cha vut dire éq tout l’mon.ne in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) i put lire pi acouter sin CD qu’chés Diseux il avoai'te hansé (hansé signifie élaboré, vient de han­ser) au boin temps (boin temps signifie printemps) d’l’an 2000. Pour y aller ch’est ichi (est tout nouvieu !) .

Os voéyez qu’éj prins bien soin d’vous eutes. Os avez achteure (achteure signifie maintenant) éd quoé otchuper vos séries (séries signifie soirées) durant in.ne cope éd jours (in.ne cope éd jours signifie quelques jours) . Pi, siq él décarsure (décarsure signifie catastrophe, cataclysme) al doét durer, rtornez don acouter, racouter pi raracouter Tchotchote (ch’est du nan.nan !) , o n’s’in lasse point!


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/04/20

Éch Marister i vient nous ÉCORER (écorer signifie soutenir)

Éch Marister éd Creuse i s’a dessatché (dessatché signifie sorti, vient de dessa­tcher) d’éch camp d’soéle (camp d’soéle signifie cimetière) éd Prouzel adoù qu’i étoait pèrti s’érposer, n’y d’cho in.ne boin.ne vingtain.ne d’énnées [Pierre Duquet est décédé le 31 décembre 1997]. Ch’est pour évnir écorer tous chés raconfinés qu’os sonmes dévnus édpu achteure (achteure signifie maintenant) passé tchinze jours.

Ch’est qu’i n’mantchoait point d’gingin (du gingin c’est de l’ingéniosité) , no Marister. Quoé qu’ch’est-ti qu’i n’o point maginé, in matiére d’art bié seur! Cho n’sroait-ti qu’ses siligraphies. In.ne rude trouvaille qu’il avoait foait lò. Minme éch nom qu'il avoait invintion.né! Chés tout prémiéres i sz o foaites avuc ses éléves éd Creuse, du temps qu’il étoait coére (coére signifie encore) in activité.

I foaisoait cho avuc du sabe éd fonderie; un sabe qu’il o prins, in rfroédissant l’fonte, des couleurs incroéyabes, édpu ch’beige dusqu’à des noérs in passant pèr tous chés bruns qu’os pouvez rincontrer. I ringeoait tout cho pèr couleur din des tchots casiers in bos.

Cmint qu’ch’étoait fabritché qu’os m’direz, in.ne siligraphie? j’m’in vos vous asplitcher. In preume (In preume signifie d’abord) , in puss d’éch fameux sabe, i vous feut jusse in.ne feuille éd papier, un tchot molé (un molé, un tchot molé signifie un peu, un petit peu ) d’papin (du papin c’est une bouillie d’eau et de farine, servait aussi à encoller le papier peint) pi in.ne plaque éd tôle émaillée in blanc; siq os n’avez point d’tôle émaillée, un carrieu (un carrieu c’est une vitre) ordinaire, grand assez pi posé dsu un papier blanc, a fro l’affoaire.

Os avez tout ch’qu’i feut? alorss, allons-y. Os prindez du sabe et pi avuc, dsu vo morcieu d’tôle, os dessinez… éj sais-ti mi? d’eximpe, os dessinez ch’rétoér (rétoér signifie portrait) éd vo belle-mére. Ch’est ménutieux, mais os ons tout l’temps, éne vous épinez (épinez signifie énervez, vient de épi­ner) point, i feut foaire tout cho al douchette (al douchette signifie en douceur) . Quanq os êtes contint d’vous, ou bin minme édvant siq a nin finit point, ch’pu dur il est foait. Soin d’éne point éternuer dsu, sins cho qué timpête édsu vos tchots monts d'sabe!

Ch’pu dur il est foait. Os prindez achteure in.ne feuille éd papier, os l’batigeonnez bien tout pèrtoute avuc du papin pi os ll’applitchez tout duchemint dsu chl’ouvrage qu’o vnez d’foaire. I n’resté pu qu’à soulver vo feuille ménutieusemint pi qu’à l’laissier sétchi­r (sétchir signifie sécher) .

Mais, m’vlò coére in route à passer pèr Boves (passer pèr Boves veut dire, dans l’Amiénois, faire des détours interminables) ! Tout cho pour finir pèr vous dire éq chés écrivures à ch’Marister il ont reugminté. Édpu in.nhui (in.nhui signifie aujoutd’hui) , os trouvarez à l’page d’éch Marister (allez-y lire, acouter chés contes pi rbéyer chés siligraphies !) tous chés texes qu’os avoème lanché (lanché signifie ici placé, vient de lan­cher) din sin CD-audio, hansé (hansé signifie produit, vient de han­ser) pèr chés Diseux in 2001. Chés texes et pi des siligraphies qu’i vont avuc. Cha vous aidero à supporter ch’raconfinemint.


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/04/20

AVU LL’AÏUDE (aïude signifie aide) ÉD DODORE

Nan, nan, nan, nan, ch’picard i n’est point mort (bis)
Rbéyez (Rbéyez signifie regardez, vient de rbéyer) , i bouge coére, rbéyez, i bouge coére!

(vielle canchon d’él Nation Picarde éd la Sorbon.ne, xive)

Vlò don, mes gins, in.ne histoére signée pèr un dénonmé Dodore, un surpitchet (surpitchet signifie surnom) , probabe, qu’al o té pubiyée din chl’arméno (arméno signifie almanach) «Le Bonhomme picard» in 1896. Os voéyez qu’a n’date point d’hier. Chés asteux (asteux signifie petits malins) d’Lancheron.neux i l’ont déteupé (déteupé signifie trouvé, vient de dé­teu­per) étou (étou signifie aussi) et pi i nn ont dvisé din ch’liméro chint-un d’éch Lanchron.

Chés deux texes i sont lò pu bos. Os allez pouvoér récompèrer chés deux écrivures, chelle à Dodore éd 1896 pi chelle-lòl d’éch Lanchron in mars 2006. Os pourrez vir conme cho qu’os n’sonmes point loin d’éch Picard Internation.nal maginé pèr éch Déglic:

Toutinsanne et pi Linsanleutt

Batisse Boutroulle et pi s’famme Gleudine étoait't d'inne joie sans parelle ech jour lo. Y ny'avoait d'quoi ! El Roussotte al vnoait d'avoér deux vieux bien vivants.
Dpus déjo longtemps, Batisse i reuvoait d'tous chés bénéfices qu'és vaque al alloait li rapporter :
« J’vindrai ch'vieu au bout d'troés smangnes, qu'i s’disoait. Toujours bien douze écus... Pi ch'lait qu'el Roussotte al donnero bien, os frons du burre, oz ingraisserons un cochon... Ma foi ! os allons foaire ed l’argent. »
Mais lo qu'che nn'étoait deux d'vieux à l’plache d'un, j’vous dmande si Batisse et pi s’famme avoait't liu d'ête contints.
Quate toute fut bien mis à plache, Batisse, aveuc ses deux voésans, i s’est in-allé trouver éch machtér.
« Msieur Ferlampin, qu'iz i dit, nou vaque al vient d'avoér deux vieux. Comme cho n'est point inne affoaire comme inne eute, j’veux leu donner à chatchin un nom, prindez vos érgisse. »
Ch'machtér i n'povoait point nin rvnir. I met ses leunettes, pi i dmande à Batisse chés noms d'ses vieux.
« Ny'in a un qu'éj veux appler Toutinsanne, et pi l’eute o ll'appellrons Linsanleutt. »

Ch'père Ferlampin il inscrivoait. Pi, quate cho fut fini, il o foait signer Batisse et pi ches deux eutes. Lo dsu i sont ervnus à l’moéson pi il ont bu quéques boénes rasades ed flipe éq Gleudine al avoait foait.

Quéque temps s’passe. Chés vieux i vnoait'té bien.
Un bieu jour, i passe un boucher : «  ! père Batisse, qu'i crie, o n'éroait't point un vieu à vinde par hasard ?
— Bé, sié qu'i dit Batisse, intrez don. »
Les vlo partis da chl'étabe. Il examinn'té chés bétes.
« Combien qu'oz in dmandez ? qu'i dit ch'boucher.
— Ah ! j’vos vous dire, qu'i foait Batisse, éj vindrai Toutinsanne, mais j’én vindrai point Linsanleutt.
— D'accord, qu'i dit ch'boucher, j’acatrai toute insanne pi point l’un sans l’eute...
Batisse : — Voyons, combien qu'o dite ed Toutinsanne ? O savez... point Linsanleutt.
Ch'boucher : — J’én veux point vous surfoaire, j’acatrai toute insanne sept pistoIes.
Batisse : — Sept pistoles... Pour Toutinsanne, ch'est bien intindu.
Ch'boucher : — Ch'est intindu. Point l’un sans l’eute. J’inlvrai cho jeudi tchivient.
Batisse : — Martché conclu ! »

L’jeudi d'après, ch'boucher il arrive. Il inte da l’moéson Batisse, pi i i met quatorze pièches ed chints sous da l’gron d'Gleudine.
I s’in vo à chl'étabe aveuc Batisse, i1'inyeuve un vieu, i l’met din s’voéture pi i rvient. « Doù qu'ch'est qu'oz allez ? qu'i dit Batisse.
— Tiens ! qu'i répond ch'boucher, j’m’in vos tcheure l’eute.
Batisse : — Cmint l’eute ? Vlo qu'o voulez m’prinde mes deux vieux !
Ch'boucher : — J’én vous ai don point acaté toute insanne ?
Batisse : — Bé oui ! mais j’én vous ai point vindu Linsanleutt.
Ch'boucher (à part li) : — Ch'est ti qu'i dvient fou ? (Tout heut) : — Voyons, intindons nous. Quoi qu'o m’avez dit quate éj sus vnu acater vos vieux... qu'o voulète vinde toute insanne pi point l’un sans l’eute.
Batisse : — Bé oui ! bé oui ! J’vous ai vindu Toutinsanne, mais point Linsanleutt.
Ch'boucher : — Eh bien ! O somme d'accord, donnez mi don tout insanne.
Batisse : — Mais o ll'avez din vo voéture.
Ch'boucher : — Non ! J’ai l’un sans l’eute pisqué l’eute il est coèr lo din chl'étabe.
Batisse : — Gleudine vo peu tcheure chés voésans pi ch'machtér aveuc ses érgisses !
Ch'boucher (à part li) : — Ah ! pauve Batisse, feut ti qu'il euche té un si fameux lapan. Por seur i n'y est pu, i perd la boule. »

Chés voésans iz arriv't pi ch'machtér aveuc ses leunettes su sin nez pi sz'érgisses sous sin bros.
Batisse : « Voyons, msieu Ferlampin, vlo un homme qu'i veut m’inlver mes deux vieux. J’i ai vindu Toutinsanne pi lo i veut prinde Linsanleutt aussi.
Ch'boucher : — Msieu Ferlampin, Batisse i m’o vindu ses deux vieux, pi lo i n'veut pu m’in donner qu'un. Comprindez vous cho ?
Batisse : — Ah ! Nan, nan, min homme ! Tu n'y es pu, tu déroules... J’t’ai vindu un vieu, chti qu'oz appelle Toutinsanne, mais j’n'ai point vindu chti qu'i s’appelle Linsanleutt !
Ch'boucher : —Ah ! oz appelle vous vieux ?
Batisse : — Dmandez à msieu Ferlampin... Msieu Ferlampin montrez vos érgisses !... »
Ch'boucher i bée su sz'érgisses, pi i voit, in effet, qu'Batisse il o un vieu qui s’appelle Linsanleutt et pi un eute qu'oz ape1le Toutinsann.
« Imbécile qu'éj sus, qu'i dit ch'boucher, inne eute foés, o n'm’y rprindro pu, j’acatrai d'abord l’un sans leute pi après toute insanne. Comme cho j’én srai pu rfoait !... Pi dire qu'éj croéyoais qu'éll animal ed Batisse lo i perdoait la boule. Ah ! l’cotchin... »
O nin rit coèr din no village, o savez.

[Ch'est éne histoére d'o n'sait point tchéche, qu'al o tè rdémuchèe din ch'Bonhomme Picard éd 1896]

Boin confinemint, mes gins !


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/05/20

Poléontroés

Él nuit-chi min grand-pére Aurélien il est vnu s’assir édsu min lit. Ch’étoait un reuve, bié seur. Pi os ons dvisé d’éch Pére Pilou. Grand-mére Blanche al m’avoait conté ll’histoére d’él lanterne à ch’pére Pilou. Jé nn ai foait un tchuin d’ziu in novimbe éd l’énnée passée. Mais min grand-pére i nin con.naissoait des belles édsu ch’pére Pilou, pi vlò ch’qu’i m’o raconté.

Dz histoéres à pére Pilou, j’nin con.noais des gron.nées (gron.nées signifie quantités) . Jé szés tiens d’Isaac, éq ch’étoait sin voésin. I n’étoait pétête (pétête signifie peut-être) point naïu (naïu signifie stupide) , ch’pére Pilou, mais tout d’minme…

Din sin tchot bout d’corti (corti signifie jardin) , il avoait greffé un jon.ne peumier avu dz éréques (éréques signifie arêtes) d’héring. I pinsoait récolter dsu chl’abe-lò des soérés (soérés signifie harengs saurs) à-ti-à-masse (à-ti-à-masse signifie à profusion) . Ch’est un cœup d’caleur qu’il o foait qu’chés greffes i n’ont point prins, qu’il o dit un an pèr aprés.

I s’prétindoait étou ch’pu grand tueu d’tigues d’éch canton. Conme o li disoait qu’i y avoait point d’tigue din no canton, i répondoait: «Forchémint, piq jé szés tertous escoffiés (escoffiés signifie tués, vient de escof­fier) !»

Un cœup, il étoait monté à l’invers édsu sin beudet, avu s’tête à li qu’al érbéyoait (érbéyoait signifie regardait, vient de rbéyer) l’tcheue d’éch beudet. Chés gins rioai'té d’li. I leus o robolé (robolé signifie répliqué, vient de robo­ler) :
«Os êtes lò qu’os étchignez (étchignez signifie ricanez, vient de étchi­gner) , os savez-ti seulemint pèr doù (pèr doù signifie de quel côté) qu’éj vux aller?»

Un bieu jour, o ll’o vu révnir à pied d’éch mèrtché d’Anmiens.
«Cmint qu’tu n’os point t’carrette?
— Éne m’in pèrlé point, Poléontroés il est mort!
— Tin beudet il est mort? i n’étoait portant point si viux.
— Ah! Tais-tté, ch’est un rude cœup d’malsaveur (malsaveur signifie malchance) ! Pasqué, tien.ne-tté bien, Poléontroés, cho foaisoait tchinze jours éq jé n’li don.noais pu rien à minger. Pi il y étoait duit (duit signifie accoutumé) ! Au bout d’huit jours i n’réclamoait minme pu. Et pi vlò qu’hier au matin jé l’ai trouvé mort din sn étabe. Ch’est un rude malheur qu’i m’arrive lò, i s’avoait si bien habitué!

Min grand-pére il avoait raison. Cha m’énerve. És vie durant il o yeu raison, pi achteure (achteure signifie maintenant) qué l’vlò pèrti à teupes (pèrti à teupes signifie au cimetière) , il arrive coére à avoér raison. Ch’est à n’point croère! Il o défuncté à soéxante-dix-sept ans, cho m’foait don dix ans d'puss éq li, tout d’minme! Mais tours (tours signifie toujours) est-ti… siq éch pére Pilou i n’étoait point niacoés (niacoés signifie niais) , il étoait dessinsé (dessinsé signifie insensé, fou) , infin un tchot molé (un tchot molé signifie un petit peu) , os n’croéyez point?…


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/05/20

colle cho à t’manche

Nin vlò-ti in.ne belle espression qué j’mé nman.ne (nman.ne signifie demande, vient de nman.­ner) bien d’tchéche (tchéche signifie qui) éq jé l’tiens! J’né ll’ai janmoais vue écrite neune pèrt din chés texes éq j’ai li, mais à l’arbout (à l’arbout signifie au contraire) , éj sus seur dé ll’avoér intindue. Jé ll’ai point invintée, ch’est-ti qu’cho sroait un mot qu’i varoait (varoait signifie viendrait, vient de vnir) d’no famille? d’nos villages, Dreu ou Ferriéres? Pi vous eutes os l’con.naissez-ti? Os savez-ti quoé qu’a vut dire?

Éj vos assayer d’t-ête clair, mais ch’est point des pu facile. À no moaison quanq o disoait «colle cho à t’manche» ch’étoait pour dire à tchéqu’un: «Os vnons dé nn apprinde des belles édsu tin compte, t’o foait lò in.ne rude bétise et pi tout l’mon.ne i llé séro (séro signifie saura, vient de savoér) .» Ou bin alorss ch’étoait quanq tchéqu’un il étoait atchusé d’in.ne feute; qu’i l’euche (euche signifie ait, vient de avoér) foait qu’i l’euche point foait, o li disoait «colle cho à t’manche». Os voéyez ch’qu’éj vux dire?

Pi doù qu’al sorte, in.ne tornure pèrelle? ch’est pétête à cœuse éd chés militaires qu’i s’colle'té des galons dsu leu manche d’habit? Cho, asseuré (asseuré signifie certainement) qu’os né l’sérons janmoais. Bon o nn’allons point y passer six smain.nes, os avez comprins, ou bin alorss os n’comprindrez janmoais. Siq éj vous pèrle éd cho, ch’est qu’él dix-sept d’avri j’ai écrit deux troés lignes avuc conme tite «Colle cho à t’manche» din min jornal durant ch’confinemint. Un jornal qu’os m’direz? bin ouai, pi siq os voulez ll’lire in intier –n-y o à boère et pi à minger–, os n’avez qu’à clitcher dsu ch’tite qu’il est lò jusse in-nsous:

MIN JORNAL DURANT CH’CONFINEMINT

×

« Ne parlez pas de violences policières. Ces mots sont inacceptables dans un Etat de droit. »
[Macron 07/03/2019]

Bié seur qu’i n’y o point pi qu’i n’y o janmoais yeu éd randouillées cadoreuses (randouillées cadoreuses signifie bastonnades policières) . Ch’est leu min.niére à eux-eutes éd nous cowater (cowater signifie dorloter) . Os pouvez vérifier din tous chés vidéos qu’os pouvez trouvoér édsu no site. Achteure (Achteure signifie maintenant) , os n’sonmes pu din un État d’droét et pi vlò min jornal durant l’épidémie :

Février

quate éd février 2020
Intindu Jérôme Salomon, un confini, qu’i nous dit : «  Pas d’épidémie en France ».

Mars

douze éd mars
Jean-Michel Blanquer, minisse pi confini étou (étou signifie aussi) , i nous déclaque (déclaque signifie ici certifie, vient de déclatcher)  : « Pas question de fermer les écoles  »

tchinze éd mars
L’minme confini i confirme «  Toutes les écoles seront fermées pour 15 jours dès lundi  ».
D’éch gouvernémint d’confinis : « diminche os irez voter pi lundi os srez confinés »

seize éd mars
Apprins pèr chés jornals : 45 milliards pour soutenir les entreprises…
et pi combien pour éco­rer (écorer signifie soutenir) l’hôpital qu’il étoait djò à bout d’forche édvant qu’l’épidémie al écminche (écminche signifie commence, vient de cmin­cher)  ?

vingt-quate éd mars
Un minisse confini, conme ész eutes, i nous pèrle dé chl’hôpital militaire annonché l’seize mars. Il est prêt ; 30 lits, à ch’train lò…

vingt-huit éd mars
Intindu din ch’poste : « éch gouvernémint i cmande (cmande signifie commande, vient de cmander) un miyard éd bèrboéres (bèrboéres signifie masques)  ». Édpu l’31 d’janvier, o sait qu’éch virus il est arrivé in Italie. Quasimint 2 moés pour prinde él décision. Foaisez (foaisez signifie faites, vient de foaire) éch compte : 2 moés d’réflexion + 2 moés d’fabrication + 2 moés d’distribution… In attendir (In attendir signifie en attendant) , ch’est-ti point d’él mise in danger d’él vie de chés soégnants qu’i n’y in o point un d’étchipé ? Quoé qu’ch’est qu’il attinde'té pour déposer plainte conte no gouvernémint éd confinis  ?

vingt-neuf éd mars
Os apprins cmint qu’il est foait ch’décompte des morts in France : ch’est seulemint chés morts din chés hôpitals. I nn o sûremint autant qu’i meur'té din chés Épades, pi autant din leu lit à leu moaison. Ch’décompte il est foait pèr un confini.

trente éd mars
No gouvernémint d’confinis i pèrle éd nation.nalisation… Bié seur ! quanq chés interprinzes i perde'té d’l’èrgint, i feut szés nation.naliser. Conme cho ch’est ch’contribuabe qu’i poéro chés dividendes à chés action.naires.

trente-et-un d’mars 2020
Macron i visite in.ne interprinze qu’al fabrique des bèrboéres (bèrboére signifie masque) . Conme Clémenceau din chés tranchées in quatore. I nous don.ne lò l’eximpe d’un déplachemint inutile. À moins éq «  la com  » éne fuche (fuche signifie soit, vient de ête) él priorité d’chés priorités pour no confini d’présidint ?

Avri

preume d’avri 2020
Coére un TGV d’pèrti avuc 30 malades ! i nin feudroait un chint pour soulager ches hôpitals pèrisiens. J’apprinds étou qu’à Londres, il ont hansé (hansé signifie construit, vient de hanser) , in in.ne ésmain.ne, un hôpital éd campaingne éd 4000 lits ; 120 foés d’puss qu’échti foait à Mulhouse. In France os n’ons point d’hôpiral militaire éd 4000 lits, mais os ons un gouvernémint d’confinis !

deux d’avri  :
Intindu un député socialisse dire « Macron il o raison, ch’est la djerre, i sont in route à nous rjuer juin quèrante ». Mi j’dis qu’ch’est point juin quèrante, ch’est la Bérézina ! Ch’est conme cho quanq o z‑o un gouvernémint d’confinis.

troés d’avri
Li din chés gazettes.
Le Monde :
«  l’agenda écologique d’Emmanuel Macron percuté par la crise sanitaire  » No confini éd Présidint i foait d’l’écologie avu ch’greuet (greuet signifie croc) à Phinances d’éch Pére Ubu.
Li din Libération, Didier Lallement, préfet d’police éd Pèris il o déclèré :
«  Ceux qui sont aujourd’hui hospitalisés, ceux qu’on trouve dans les réanimations, ce sont ceux qui, au début du confinement, ne l’ont pas respecté, c’est très simple, il y a une corrélation très simple ». Conme o dit din min poéyis, d’un tchul foéreux, i n’vient qu’d’él drinse (drinse signifie matières fécales diarrhéiques)  !
Tchéques heures pèr aprés, communitché d’él préfecture éd police :
«  Didier Lallement regrette les propos qu’il a tenus ce matin lors d’une opération de contrôle des mesures de confinement et tient à les rectifier  ». Éch principal intré deux confinis conme Lallemand pi Castagnier, ch’est d’és mette bien d’accord insen.ne.

quate d’avri
Pu d’mille morts in 24 heures. In France os n’ons point d’bèrboéres, mais os ons des confinis. Ch’est eux qu’i nous gouverne'te.
Li mon (mon signifie chez) chés mutins de Pangée él réponse à ch’confini de Lallement d’un médecin qui gère des fins de vie de malades graves du Covid, non prioritaires en réanimation :
Vous avez compris ? Si vous crevez aux urgences, ce n’est pas parce que ceux qu’on trouve au sommet de l’Etat aujourd’hui nous ont dit, en même temps, d’aller au théâtre, d’aller voter, d’aller bosser et de rester chez vous ou chez nous (on sait plus), pas parce qu’ils n’ont eu comme obsession jusque-là que de supprimer du personnel de santé, des lits, pas parce qu’il manque de tout (même de sacs mortuaires), pas parce qu’ils ont préféré faire des milliards de cadeaux aux patrons du CAC 40 pour aucun ruissellement plutôt que de sauver nos hôpitaux ou plutôt que d’acheter des stocks de masques quand on a vu le coronavirus arriver à nos portes, pas parce qu’ils étaient obnubilés par passer en force la réforme des retraites au 49.3, ni par les élections municipales, ni par les performances de Griveaux, ni parce qu’ils ont abandonné à la faillite les usines qui fabriquaient des masques (Honeywell de Plaintel), des bouteilles d’oxygène (Luxfer), ni parce qu’ils ont jugé inutile de fabriquer sur le territoire des médicaments indispensables à la réanimation dont on manque aujourd’hui aux urgences, ni parce qu’ils ont méprisé les revendications des personnels de santé depuis des années, leur répondant à coup de matraques, de grenades, de LBD, de gaz lacrymo, quand les soignants et les syndicats tiraient tout simplement le signal d’alarme... non rien de tout ça, aucune corrélation, si vous crevez du coronavirus c’est que vous êtes... une bande de cons !
O z-attind tours (tours signifie toujours) él démission d’éch confini d’Lallement.

chonq (chonq signifie cinq) d’avri  :
Le président de l’AP-HP demande aux Parisiens de respecter le confinement. (d’après l’AFP)
Pour nous dire cho, Martin Hirsh il o un bèrboére, il est-ti homolodjé ?
In tous les cas ch’Dur et pi ch’Mo i sont au rados (au rados signifie à l’abri) . Leus blancs-bon.nets i leus in ont tricoté in.ne poaire.
In.ne fenme qu’al avoait ratché (ratché signifie craché, vient de ratcher) dsu des cadoreux, al o té confinée pèr chés juges din l’prison d’Anmiens pour deux moés.
Combien d’contaminés in France ? Ch’est selon.
D’après Salomon, no confini d’directeur éd la Santé, éch quate d’avri : 68605.
Mais au dire éd ll’université améritchain.ne Johns-Hopkins : 90853.
A vo avis, tchéche qu’il o raison ?
Conmunitché éspécial : Vu l’ décarsure (décarsure signifie débacle) éq ch’est dsu l’terre,
jé n’deschindrai point à Pâques.
Ch’est vous eutes qu’os monterez !

(Jésus-Christ)
[et marci à m’tchote sœur]

six d’avri
Él 17 éd mars, Sibeth Ndiaye, porté-parole confinie d’no gouvernémint al disoait : «  Les Français ne pourront pas acheter de masques dans les pharmacies, car ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade  » In.nhui (in.nhui signifie aujourd’hui) él minme gouvernémint d’confinis i nous dit qu’tout l’mon.ne i doét porter un bèrboére. Du moins, siq él production a llé permet.
Hihihi !… Os voéyez, minme chés confinis i peu'té canger d’avis
In plein coronavirus, éch directeur de l’ARS Grand Est confirme  : « 600 suppressions de postes à l’hôpital de Nancy. Il n’y a pas de raison de remettre en cause le Copermo pour le CHRU de Nancy » a estimé éch confini d’service, Christophe Lannelongue.
Li din Libé : «  Lundi poésie : aujourd’hui, “nous mangions en silence tels des cénobites”…  »
Ch’est bien vrai cho, les cénobites trantchilles !

sept d’avri
Éj n’ai point intindu in.nhui un seul éd nos confinis d’éch gouvernémint. Ch’est-ti qu’il éroai'te érchu des muséliéres pour leus étchiper ?
In attendir, j’ai déteupé (déteupé signifie découvert, vient de déteuper) un site qu’i m’o bien plé (plé signifie plu, vient de plaire) : les cénobites tranquilles (allez-y don foaire un tchot tour) j’y ai li des texes conme jé sz’ainme, éj vous invite à nin foaire autant.

huit d’avri
Pèr nuit, j’ai déniché, un molé (un molé signifie un peu) pèr hazerd, in ransant (ransant signifie flanant, vient de ranser) mon chés cénobites, un eute site qu’i m’o coére plus plé : La feuille Charbinoise (ch’est du boin) O z-y dit in français ch’qué j’pinse in picard, et pi est bien dit. J’y ai trouvé étou in.ne carte éd France qu’al asplique écmint qu’din chés hôpitals os nin sonmes évnus doù qu’os nin sonmes in.nhui :
Os voéyez qu’ch’est point d’in.nhui qu’chés confinis qu’i nous gouverne'te il ont décidiés éd rinde chés hôpitals rintabes. Ch’o té pubié din ch’Figaro, un jornal anarchisse bien con.nu.
Christophe Lannelongue il o té viré d’sin poste éd directeur éd l’ARS Grand Est. Supprimer des postes din chés hôpitals, ouai, est bien, mais in puss, él djeuler dsu chés toéts, nan. I feut t-ête coére pu confini qu’chés pu grands confinis !
À intinde Bruno Lemaire, minisse confini d’no Écononmie, l’État i s’in vo nationaliser à fond d’train. Bié seur, quanq ches interprinzes al gaingne'té dl’èrgint, o szés privatise, pi quanq i nin perde'te, o szés rnation.nalise. D’un sin, chés action.naires il ingrange'te, pi d’l’eute ch’est chés contribuabes qu’i poéye'te.
Éd sin côté, Michelin i s’in vo « développer, fabriquer et mettre à disposition, dans des délais très courts des masques FFP2 et FFP1 en grande quantité ».
I n’ont jamoais mis qu’dix smain.nes édvant d’érmuer leu tchul.

dix d’avri
Intindu din chés radios : « 77% des Français pensent que le gouvernement leur a menti à propos de l’épidémie ». Chés 23% qu’i rest'te, ch’est chetlò qu’i n’pinse'té point ! Minme point quanq éch confini d’La Castagne i dit, sans rire : « Il n’est pas question de guerre des masques entre les collectivités et l’Etat ». Vu sur le site des mutins de Pangée : « T’as ton masque ? T’as bien mis l’heure sur ton attestation ? Tu es sorti combien de fois ce mois-ci  ? Et le chien il a fait caca ? T’as bien laissé reposer tes courses plusieurs heures sur le palier ? Comment tu fais avec le congelé ? T’as nettoyé ton paquet de chips avec des lingettes ? Tu sais qu’on en a jusqu’à l’été, et même peut-être l’automne ? Et qu’après ça va être encore très long ? Tu fais quoi à Noël ? Il y a eu le monde d’avant, il y a le monde de pendant et il y aura le monde d’après… Tu sais faire un masque au fait ? »

onze d’avri
Médiapart : Des livraisons en retard, des opportunités ratées, des interlocuteurs fiables méprisés et, "in fine", des importations plus efficaces pour les entreprises que pour les soignants: une nouvelle enquête de Mediapart, étayée par des témoignages et des documents confidentiels, démontre les choix stratégiques catastrophiques du gouvernement dans l’approvisionnement du pays en masques. In.ne preuve éd puss qu’os ons bien un gouvernémint d’confinis !

douze d’avri
Rien à dire. Jé m’sus mis in vagances. J’ai rbéyé (rbéyé signifie regardé, vient de rbéyer) troés films : Nosferatu, qu’éj con.noais pèr tchœur, Les tontons flingueurs pour él tchinzieinme foés, pi Fitzcarraldo d’Herzog, éq jé n’m’in lasse point.

treize d’avri
Értrouvé un molé (un molé signifie un peu) pèr hazèrd, édsu "20Minutes", in.ne déclèration d’Agnès Buzin, jusse aprés éq d’ête minisse confinie éd la Santé, al fuche (fuche signifie soit, vient de ête) pèrtie cabaler (cabaler signifie ici mener campagne) à chés élections : « J’ai pu m’engager pleinement dans les municipales en quittant un ministère où j’ai réglé de nombreux dossiers : le dossier hôpital était derrière moi et, concernant le coronavirus, j’ai anticipé l’épidémie en préparant le système de soins. » Os maginez qué décarsure éq ch’éroait té, siq a n’avoait point prévu toute ?
Tanq à Gille Legendre (chef éd La République En Marche à l’Assemblée), il o pu pèrler sans rire d’« un plan d’investissement massif pour l’hôpital ».
(Vir él quèrte éd France un molé pu heut !)
Pi au soér, quoé qu’o put attinde éd no confini d’Président ?… quoé qu’éj dis, Manubu i n’est qu’éch présidint d’un quèrt éd chés Français, chés confinis qu’i n’pinse'te à rien. I vo pétête (pétête signifie peut-être) nous raconter ch’qu’i leus ont dit durant troés heures, li pi ch’professeur Didier Raoult. In tous les cas, éne vous attindez point, surtoute, à ch’qu’il asplique tous chés tripatouillages à perpos d’chés bèrboéres, pi tous chés mintiries qu’os ons dû in­cor­ser (incorser signifie ingurgiter) dpu biétôt troés moés, édsu chés blouses, chés tests, chés médicamints, él déconfinition… éj vux dire éch déconfinemint ! D’tous les façons, assuré (assuré signifie à soup sûr) qu’pour li, cho sro la déconfiture…

quatore d’avri
Lò, os pouvez nn êtes sûrs, chés bèrboéres, chés blouses, chés tests, chés médicamints, toute i sro lò, toute i sro in plache pour chu onze éd mai. Piq o déconfine éch jour-lò, ch’est qu’toute i sro d’étcherre à ch’momint-lò. Ch’est no confini d’Présidint qu’i ll’o annonché hier au soér ! Os savez qu’o put li foaire fiate (fiate signifie confiance) , i n’o jamoais mantché d’parole, jamoais foait d’contes à Robert Mon.noque… Infin point granmint (granmint signifie beaucoup)  !… « N’étant spécialistes ni en ceci ni en cela, ils sont compétents en tout, notamment pour nous éclairer sur l’amour, la mort, et même la cuisson des pois chiches. » Cho, ch’est un morcieu d’artique d’éch jornal La Croix, écrit pèr Alain Rémond. J’m’ai dit, in preume, éq La Croix al avoait rtorné s’ritchimpette. Aprés avoér appelé à voter Macron, i llé dégonmoai'te. J’croés bien qu’éj m’ai berluré. Ch’est aprés chés philosophes qu’i nn avoait, éch Rémond. Mais quanq j’y rpinse jé m’dis éq ch’est pétête bien tout d’minme à no confini d’Présidint qu’i s’in prindoait, mais sans l’dire vraimint. I n’sroait-ti point un molé jésuite des foés, échl Alain Rémond ?

tchinze d’avri
Une infirmière en réanimation : « On nous envoie au front sans arme ».
À tchéche qu’o dit merci, Mame l’Infirmiére ?
Rintabilisez , rintabilisez qu’i disoai'té chés confinis qu’i nous gouverne'te .

seize d’avri
Pèr nui j’ai yeu conme in.ne figée (in.ne figée c’est un écair) qu’al o trécopé (trécopé signifie traversé, vient de trécoper) mes boéyeux d’chervelle. J’ai comprins à cœuse (à cœuse signifie pourquoi) éq chés gins, du début d’éch confinemint, il acatoai'té (acatoai'té signifie achetaient, vient de acater) des monts d’papier-tchul. Ch’étoait pour leu foaire des bèrboéres ! I n’foaisoai'té point fiate à no confini d’Présidint. Mais j’m’édman.ne coére quoé qu’chés Améritchains i vont foaire éd chés fusils qu’il ont acatés ? Cho sroait-ti pour escoffier (escoffier signifie tuer) ch’confini d’Trump ?

dix-sept d’avri
Pour nous canger d’idée, in.ne tchote histoére. A s’appelle

Colle cho à t’manche

I l’avoait à pein.ne vu qu’i nn est tcheu (tcheu signifie tombé, vient de tchair) anmoureux
Il y o foait d’l’imballe.
In roulant des épeules, i y o dit « j’sus tatoué »
a ll’o rbéyé, fin fiére, pi a i o robolé (robolé signifie répliqué, vient de roboler)  :
« Tais-tté, mont d’brin ! doù qu’t’os apprins ch’picard ?
O n’dit point j’sus tatoué, o dit éj sus t-à ti »
Al o coére rajouté :
« Ch’picard i foait d’l’imblée (foaire éd l’imblée signifie faire des manières) , ll’imballe (l’imballe est de la toile d’emballage) ch’est chés tisseux. »
Mais cho ch’étoait pour mi.

dix-huit d’avri
Li hier din Libé Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec plus de 30 000 décès. La Chine a annoncé vendredi près de 1 300 morts supplémentaires à Wuhan, nouveau décompte qui porte à 4 632 le bilan des décès enregistré dans le pays le plus peuplé du monde…[ ] 17 920 personnes sont mortes des suites du Covid-19 en France. J’ai foait chés comptes cho foait, pèr miyon d’habitants : 100 morts pour chés États-Unis, 264 in France et pi in Chine minme point l’mitan d’un.
Pétête éd chés Chinois il ont minti, mais d’tous sins (d’tous sins signifie de toutes façons) , nous eutes os sonmes loin pa dvant. Merci à tchéche ? à no confini d’Présidint.

vingt d’avri
Hier au soér j’ai rbéyé un dotchumintaire Un mode obèse, ch’étoait un rplé d’Arte qu’i m’o bien plé. O nn apprinds des belles, mais j’n’ai point té surprins. Ch’est conme cho qu’chés sodatiers, chés foaiseux d’boéchons gazeuses siq os ainmez miux, il ont don.né des miyons d’dollars a des scieintifiques. Chetlò il ont pubiés des études qu’i prouve'te éq chés chuques (chuques signifie ici sucres) din chés boéchons i n’sont point responsabes du diabéte éd chés buveux. Et pi des chuques pourtant i n-y in o à-ti-à-masse (à-ti-à-masse signifie en abondance) din leu saloperie. Du minme pérel éq tchéques dizain.nes d’énnées dvant, chés cigèrettiers i poéyai'té dz éspécialisses pour dire éq chés goudrons pi l’nicotine éd leus cigèrettes ch’étoait boin pour no santé. N-y o soéxante-chonq (chonq signifie cinq) miyons d’énnées chés dinausaures il ont dispèru d’la terre à cœuse d’un météorite. Éll’éspéce humain.ne al dispèraîtro étou, mais cho sro point un cailleu tcheu din ch’temps (ch’temps signifie le ciel) , ché sro l’société qu’al sé détruiro d’elle-minme. Pi os nin sonme pétête point si loin qu’cho. In.ne société d’confinis pérels a n’mérite point d’survive !

vingt-et-un d’avri
Li din libé du 17/04 : Nonobstant les élucubrations du Pr. Montagnier, relayées volontiers par les médias d’extrême-droite, on sait avec une quasi-certitude que Covid-19 n’a jamais été modifié en laboratoire. Pétête éq ch’est dz élucubrations, mais quanq o voét ch’qué CocoCola il est capabe éd foaire, éj croés bien qu’din chés laboratoéres, conme d’eximpe (d’eximpe signifie par exemple) , chetlò d’él CIA,i n’térint'te (térint'te signifie hésitent, vient de térinter) point, pi qué l’djerre bacté­riologique al foait pèrtie de leus élucubrations justémint. D’lò à pinser qu’i pourroait n-y avoér yeu des fuites… Din un monde éd confinis pérels, tout il est possibe !
Un ratro (un ratro signifie ici une élucubration) d’éch confini d’Christophe Bèrbier : « Pour sauver quelques personnes âgées, on va mettre des milliers de gens au chômage ? » Bié seur, i feut rdémarrer l’écononmie, aït aït ! Os n’ons point d’bèrboéres, os n’ons point d’tests pour déteuper chés malades, os n’ons point d’médicamints pour észés soégner, quoé qu’a pu foaire, hein ? Piq os vous dis qu’l’écononmie al o à rfoaire (avoér à rfoaire signifie être souffrant, cliquer pour voir la conjugaison de rfoaire)  !
Médiapart, 17/04 : Après avoir nié la réalité de la pénurie de masques, le gouvernement a changé de stratégie: noyer les Français sous un déluge de chiffres d’importations depuis la Chine aussi mirifiques qu’incohérents, comme l’a montré dimanche la conférence de presse du premier ministre. Et refuser de répondre aux questions sur le sujet. Li din el Monde du 22/04, in.ne déclèration d’Jean-Paul Hamon, présidint d’él Fédération d’chés médecins de France : « Au début de la crise, le ministère nous a dit qu’ils étaient prêts (…). Mais on a vite réalisé que c’était faux. (…) On a été dépendants de dons de particuliers, d’entreprises. Et l’administration française a été complètement défaillante » Rien à crainde, Monsieu Hamon, chés confinis qu’i nous gouverne'te i vont continuer d’nous mintir et pi d’défaillir, conme os disez, o put leu foaire fiate (fiate signifie confiance)  !

vingt-troés d’avri
Édsu ch’site Arrêt-Sur-Images : Si un ministre ou une porte-parole assurent que le masque n’est pas indispensable (Ndiaye, 17 mars ; Salomon, 19 mars ; Nunez, 20 mars), puis, quelques jours plus tard, se réjouissent de l’arrivée espérée d’un milliard de masques sur le sol français (Véran, 28 mars), ou les présente comme indispensables lors du déconfinement (Philippe, 19 avril) alors la confiance disparaît. Et ne revient plus, quels que soient les actes posés par la suite.

vingt-quate d’avri
Hier dsu France Inter, Jacques Monin (cellule investigation de Radio France) : Air Liquide s’est associé à PSA, Valeo et Schneider Electric pour produire 10 000 respirateurs artificiels. Cette mobilisation de l’industrie française doit répondre aux besoins urgents des soignants. Mais une enquête de la cellule investigation de Radio France montre qu’ils sont inadaptés aux malades du Covid-19. Tout cho, cha prouve bien qu’i n-y o des confinis tout pèrtoute.

vingt-chonq d’avri
Olivier Véran, confini d’minisse éd la Santé dsu France Inter hier, rapport à (rapport à signifie à propos de) chés bèrboéres : « Oui, d’accord, on prend un peu plus de temps que les autres pays pour les fabriquer et les produire (…) on a fait un choix rigoureux, mais ça ne vous étonnera pas – sinon on ne serait pas la France – que d’avoir des masques très filtrants.» Aprés troés moés d’cafouillages et pi d’mintiries, ch’est vrainmint prinde chés Français pour des confinis.

vingt-six d’avri
Dsu ch’site France Inter, hier au soér
Dans un avis rendu public ce samedi 25 avril, le Conseil scientifique affirme qu’il était favorable à ce que les crèches et les écoles restent fermées jusqu’en septembre mais « prend acte de la décision politique » d’une réouverture progressive à partir du 11 mai. Dès lors, « il incombe aux autorités de s’assurer que les mesures sanitaires soient opérationnelles au moment de l’ouverture de chaque établissement scolaire ».
Éj sus contint d’apprinde qu’éch Grand Manubu i n’o point dzoin d’chu Conseil scieintifique pour prinde chés décisions qu’i n’feut point quanq i n’feut point. Cha prouve éq ch’est pétête bien un Grand Manubu, mais qu’ch’est surtoute un Grand Confini.
Din le Monde (24/04) « Testez, testez, testez ! » conseil de lutte énoncé le 16 mars par Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Les chiffres sont cruels. L’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE) signale qu’en date du 15 avril, le nombre de personnes dépistées en France était de 5,1 pour 1000 habitants, derrière la Turquie (5,3 pour 1000) et devant le Chili (4,8 pour 1000). C’est près de trois fois moins que la moyenne des pays de l’OCDE, deux fois moins qu’aux Etats-Unis (9,3 pour 1000), et loin derrière l’Allemagne (17 pour 1000).
D’Olivier Véran, minisse confini d’él Santé : « La France a un système de protection sociale que beaucoup envient ». In.ne protection sociale éq no confini d’Manubu il est in route a démangler (démangler signifie démolir) dpus qu’il o té éli Présidint.

vingt-sept d’avri
Chés dintisses i sont in pile-corps (in pile-corps signifie ici en costume d’Adam, à poil siq os préférez) , ch’est ch’Dr Quenottes qu’i mé ll’o dit : « Os allons rouvrir nos cambinets alors qu’os n’ons pu d’bèrboéres pu d’gel, pu rien. »
Li din Le Monde : La mortalité en réanimation beaucoup plus forte qu’annoncée en France. Le taux serait de 30 % à 40 %, selon les données du Réseau européen de recherche en ventilation artificielle, soit beaucoup plus que les 10 % évoqués par le gouvernement le 17 avril. I nous mint'te à longueur éd jour. Puss pire éq des arracheux d’dints, tas d’confinis !

vingt-neu d’avri
Médiapart : Le gouvernement est incapable à ce jour de connaître les capacités des laboratoires sur son territoire à réaliser des tests. Din ches discours offociels, o s’aperchut qu’chés bèrboéres pi chés tests, qu’i n’servoai'te à rien du début, i sont dévnus indispinsabes à no déconfinemint. In foait d’déconfinemint, ch’est putôt la déconfiture éd no governémint. Chés porris d’confinis-lò i mint'té conme i respire'te.

trente d’avri
Libé d’hier : « Sur les masques, je veux profondément démentir la chose, je comprends qu’on peut… euh… qu’on puisse s’étonner d’un changement de doctrine c’est le cas, mais là… euh… le changement de doctrine, il est pas politique, il est scientifique, les mêmes scientifiques qui nous disaient… euh… il y a deux mois ou qui ne parlaient pas, disaient que le… que le… qu’en tout cas le masque n’était pas quelque chose qui… qui… servait à… qui devait servir aux soignants mais pas au grand public, à l’heure actuelle ils nous disent plutôt l’inverse alors nous on s’adapte, on écoute le scien… les… le comité scientifique, on écoute l’Académie de médecine qui ne s’était pas prononcée et qui nous dit que les masques sont utiles. Tant mieux on va les utiliser entre autres, moi qui suis député de Paris, dans les transports en commun, on peut pas respecter la distanciation physique, c’est ça le plus important, la distanciation physique on ne peut pas la respecter, alors à ce moment-là on porte le masque. » Signé Sylvain Maillard, député et porte-parole confini du groupe LREM à l’Assemblée nationale. Radmirez conme i cause bien. Ch’est clair conme du jus d’chique !

J’ai fini pèr déteuper, din ch’Pèrisien d’éch 25 d’avri, un artique qu’i pèrle éd chés proportions d’mortalité din chés divers poéyis. Est putôt rère, pi o z-y voét qu’la France al est din ch’ploton d’tête, point loin d’él Belgique, éq ch’est ch’coq, et pi quasimint à égalité avuc l’Espagne pi l’Italie !
Alorss lò, jé m’pose des tchestions, cmint qu’a s’foait qu’o n’voét quasi­mint jamoais chés chiffes-lò neune pèrt ? ch’est-ti qu’chés jornalisses i sroai'té confinis, eux étou ?
D’aprés ch’jornal L’Humanité, chés laboratoéres Sanofi i s’in vont distribuer quate miyards à leus action.naires. Et pi, pétête bien qu’i vont étou don.ner chint miyons pour chés hôpitals, tchéques frouettes (tchéques frouettes signifie quelques miettes) , quoé !…

Mai

preume éd mai
Manubu Martuffe, no présidint confini i nn o coére sorti in.ne belle. I o dit conme cho qu’i vouloait « retrouver dès que possible les 1er Mai joyeux, chamailleurs parfois qui font notre nation ». O voét qu’il o l’habitude d’és foaire aflater (aflater signifie caresser) pèr chés matraques éd chés chamailleux d’cadoreux !
Chés responsabes il ont coére gaingné ch’pompon : dsu l’carte éd France d’éch déconfinemint, il ont mis in rouge troés dépèrtémints qu’i né l’méritoai'té point. Tas d’confinis d’cafouilleux !

deux d’mai
Li din le Monde d’in.nhui : « Selon des enquêtes du Cevipof et d’Ipsos-Sopra Steria dans différents pays, les sondés français sont à la fois plus angoissés sur la situation et plus sceptiques sur leurs dirigeants. Le niveau d’anxiété en France rend l’étape du déconfinement périlleuse. » Ch’est achteure soéxante-deux pour chint d’chés Français qu’i n’sont point contints d’chés confinis qu’i nous dirige'te.

troés d’mai
Tours din le Monde : Le docteur Eric Loupiac, médecin jurassien, est mort du Covid-19. Son épouse souhaite porter plainte contre Olivier Véran et Agnès Buzyn, ainsi que contre l’ARS de Bourgogne-Franche-Comté et le directeur de l’hôpital de Lons-le-Saunier, où exerçait son mari. Siq tout l’mon.ne i foait pèrel, chés juges i n’vont point mantcher d’ouvrages. No gouvernémint d’confinis i foait pourtant tout ch’qu’i put, mais surtoute tout ch’qu’i n’feut point.

quate éd mai
À huit jours d’éch déconfinemint, adoù qu’os nin sonmes ?
Tchestion d’chés tests, o nn intind point granmint pèrler. D’aprés d’autchuns, est pourtant indispensabe, i feut déteuper chetlò qu’i sont atteints. Pour chés tests, Olivier Véran, no confini d’minisse éd LaSanté i mint, a n’vous surprindro point, i mint quanq i dit qu’o foait troés chint mille tests pèr ésmain.ne. I mint conme tous chés confinis reponsabes d’in.ne situation pérelle. Chés chiffes éd Santé publique France i di'te éq ch’est moins d’él mitan ; la France al est drière él Turquie, os voéyez qu’os sonmes bien plachés !
Pi chés bèrboéres, pèrlons-nné ! Chés gran.nes surfaches i s’in vont nin vinde, soéxanre-chonq miyons qu’o dit, mais chés soégnants i nn’ont tours point leu contint d’bèrboéres chirurgicals, i nin manque din chés Éhpads pi chés dintisses i nn ont point nan pu !
Pi din chés écoles, écmint qu’a vo s’passer ? Person.ne i né l’sait, surtoute point chés maristers !
Pour chés médicamints, o n’sait point cmint qu’os srons achalandés, avuc chés usines apothicaresques qu’i sont in Chine ou bin coére in Inde. O srons in manque, probabe. À forche éd délocaliser, o z-arrive qu’o n’o pu rien à li.

chonq éd mai
I n’y o point dzoin d’foaire éd conmintaires :
04/05 Libé
[Un dénonmé] Véran, [confini d’minisse,] assure une nouvelle fois que « jusqu’au 1er avril, toutes les recommandations ne prônaient pas le port du masque en général. Je pense à l’Académie de médecine, au conseil scientifique… », insistant sur l’inexistence de consensus scientifique précoce. Sauf que le conseil scientifique, qui aiguille l’Elysée, préconisait dès le 12 mars « la disponibilité de masques chirurgicaux pour les populations » 04/05 Médiapart
Devant l’Assemblée nationale, le mardi 28 avril, Édouard Philippe n’a pas hésité à convoquer « la vertu », « cette antique qualité qui mêle la rectitude, l’honnêteté et le courage ». C’était tout à la fin de son discours présentant « la stratégie nationale de déconfinement », où le premier ministre essayait de sauver la face d’un État en perdition sous l’effet des injonctions contradictoires, incohérentes et irresponsables de celui qui est supposément son chef, le président de la République. 04/05 France Inter
Entre infantilisation et responsabilisation, le gouvernement s’enlise dans un paradoxe intenable. Monique Pinçon-Charlot, sociologue, déclare au micro de Daniel Mermet, le 29/04/2020 : Et comme par hasard, en France, il n’y a ni masques ni tests. Ça n’est pas fait exprès ? D’où ça sort, toutes ces lacunes, comment c’est possible ? Ils devront rendre des comptes, parce que ces erreurs, ces lacunes sont en réalité criminelles, elles ont en tout cas des conséquences criminelles. Du cœup jé m’pose in.ne tchestion, tout conme éch monolecteallez-y don, vir éch blog d’éch monolecte !  : À quel moment sait-on que l’on vit dans un monde dirigé par d’immondes raclures ?

six éd mai
Intindu Jean-Paul Sthal, professeur de maladies infectieuses et tropicales au CHU de Grenoble (Isère), du matin édsu France-Info : « C’est laisser les enfants chez eux qui leur ferait courir un risque supplémentaire »
« J’aurais des enfants à mettre en classe, je les mettrais »
« Le risque pour les enfants est extrêmement faible »
« Plus ils sont petits, moins ils transmettent le virus »
« à moins de 15 ans le risque pour les enfants est extraordinairement faible ».
« les études scientifiques montrent que les enfants sont très peu contaminés, de l’ordre de trois à sept fois moins que les adultes. »
« plus de 90% des enfants qui ont été contaminés par le virus l’ont été dans le milieu familial ».
I n-y in o conme cho des gins qu’i n’dout'té dé rien. Des gins qu’i sont prêts à invoéyer leus éfants à l’école – surtoute quanq i nn’ont point. Des gins qu’i n’ont janmoais intindu pèrler d’chés paures éfants qu’i leu rtrouve'te, aprés avoér té infecté pèr éch covid-19, avu in.ne seurte éd maladie qu’al ersen.ne à l’maladie d’Kawasaki. Des gins qu’il avanche'té des chiffes qu’o n’sait point adoù qu’il ont té szés tcheur (tcheur signifie quérir, chercher ; verbe défectif utilisé seulement à l’infinitif) . Qu’est-ti bieu un Monsieu ÉJ-SAIS-TOUTE conme cho !

sept éd mai
In réponse à ch’djudjusse d’hier, li din Libé : Des chercheurs allemands n’ont pas constaté de différence marquée entre le niveau de charge virale chez l’adulte et chez l’enfant, mais la comparaison repose sur un très faible nombre de cas chez l’enfant. Il n’est pas possible d’en tirer des conclusions définitives. Pi din chés dépéches AFP, pèr Paul Ricard journaliste : Alors que le débat sur la réouverture des écoles fait rage, de nombreuses inconnues demeurent sur le #Covid19 chez les enfants, en particulier leur capacité à transmettre la maladie.

huit éd mai
I y o soéxante-tchinze ans, troés quèrts éd sièque, ll’érconstruction d’un nouvieu monde al écminchoait, éch monde d’aprés la djerre. Édmain ou d’aprés-dmain, cha pourroait t-ête pérel, éch monde d’aprés ch’covid-19. Un monde qu’i dvroait t-ête érconstruit pèr chetlò qu’i ll’ont seuvé. Os savez éch peupe, él racaille qu’o déméprisoait hier – i n’avoait qu’a trécoper l’rue pour trouvoér éd l’ouvrage. Chés soégnants, chés tchaissiéres éd super-mèrtché, pi tous sz’eutes. Acoutez szés. I vous di'te : Je ne suis pas un héros (cho dure 7 minutes) .
Mais surtoute éj vous invite à intinde Un appel de Vincent Lindon (cho dure 20 minutes) , un appel adoù qu’i dit : « La corruption politique me paraît un crime plus grave qu’un braquage de banque. »

neuf éd mai
Siq os n’savez point ch’qué ch’est qu’él distan­ciation, rbéyez (rbéyez signifie regardez, vient de rbéyer) bien, La Castagne i vous foait vir écmint qu’o foait. Ch’est vraimint un confini d’minisse éd l’Intérieur !

Li din Charlie Hebdo L’État ruiné par le corona-virus va tout de même refiler 7 milliards de nos euros à Air France, symbole étincelant de la crise écolo­gique. Air France, ce n’est pas seulement les gaz à effet de serre. C’est aussi un rapport à la réalité, à l’espace, au temps, à la vitesse. C’est encore 17678 aéroports dans le monde et des centaines de millions de zozos qui croient voyager quand ils ne font que transporter leur portable et leur perche à selfies.

dix éd mai
Ch’est don pour édmain, éch deuxieinme acte i s’in vo s’éjuer, tout autant casvel (casvel signifie fragile, précaire) qu’éch premier. Avuc les minmes confinis d’minteux qu’i condui'te no poéyis. Qu’i llé condui'té droét din ch’mur. Éch mur éd leu société libérale, éch mur d’éch déréglémint climatique. Asseuré qu’aprés l’décarsure qu’o vnons d’vive, i s’in vont coére vouloér accélérer !
À quel moment sait-on que l’on vit dans un monde dirigé par d’immondes raclures ? qu’i disoait ch’monolecte – ou putôt qu’al disoait, vu qu’ch’est in.ne fenme dénonmée Agnès Maillard.
Éj croés bien qu’achteure, o llé sait.
J’espére étou qu’os né ll’oublierons janmoais !

 

Merci à Félix éd Charlie Hébdo, mais à cœuse (à cœuse qu’ signifie pourquoi) qu’i feuroait attinde 2022 ?

Fermer
 


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

01/06/20

jé m’déconfilme

Cha foait achteure (achteure signifie maintenant) troés smain.nes éq jé m’déconfilme. Tous les jours au matin, un film, tous les jours aprés-non.ne (aprés-non.ne signifie après-midi) , un eute film pi tous les jours au soér un troésienme film. Dusqu’adoù qué j’tarai (tarai signifie tiendrai, vient de tnir) , éj né l’sais point, mais pour ch’qu’i nn est d’in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) , a vo!

Du début j’ai rbéyé (rbéyé signifie regardé, vient de rbéyer) des trucs qu’éj con.naissoais djò, pi qu’i m’plaisoai'té bien, mais achteure, ch’est tout du contraire. Éj trache (trache signifie cherche, vient de tracher) des films éq jé n’con.noais point. Mais soin (soin interjection signifiant attention) , foait pèr des gins qu’éj con.noais!

Ch’est conme cho qu’j’ai déteupé (déteupé signifie découvert, vient de déteuper) Les Neiges du Kilimandjaro, un film éd 1952 foait d’aprés ch’live d’Hemingway, os savez bien, éch meudit inragé d’cache (cache signifie chasse) et pi d’toérrida. Bé, j’pux vous dire qu’Henry King, éch metteu in scéne et pi chl’acteur Grégory Peck i n’m’ont point foait canger d’avis. Quanq o cminche (cminche signifie commence, vient de cmin­cher) avuc du brin, o finit avuc du brin.

Heureusemint qu’a n’est point tours (tours signifie toujours) aussi nul à tchier. Éj vous invite à rbéyer Les Chemins de Katmandou, foait in 1969 pèr Cayatte avu ll’aïude éd Barjavel. Os y rvoérez ch’sourire un molé (un molé signifie un peu) tran.nant (tran.nant signifie tremblant, vient de tran.ner) d’Jane Birkin, chés gringnes (gringnes signifie grimaces) à Gainsbourg. Ch’est chu rgard à Cayatte édsu chl’aprés 68 –il est interdit d’interdire!

Mais surtoute éj vourroais (vourroais signifie voudrais, vient de vouloér) qu’os rbéyèche Au feu, les pompiers. Ch’est un film éq Milos Forman il o torné in 1967, édvant d’t-ête obligé d’és réfugier in France. Ch’étoait ch’printemps d’Prague qu’i s’inseuvoait dvant chés tanks à Brejnev. Au feu, les pompiers ch’est don ch’darin (darin signifie dernier) film qu’Milos Forman il o foait in Tchécoslovaquie, pi ch’est sin prémier film in couleur.

Tâchez dé l’trouvoér, éd tous sins (éd tous sins signifie de toutes façons) cha sro tours miux éq d’acouter chés ratros (ratros signifie lamentations) d’un viux con, filmé ou bin point (j’ai té rvir étou Nelly et Monsieur Arnaud avuc Emmenuelle Béart pi Michel Serrault).


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

16/06/20

PIQ (piq signifie puisque) o vous dit qu'toute i vo bien…

Os ll’avez-ti intindu, diminche au soér? ll’étoait-ti point contint d'li? ll’étoait-ti point fiér dé sn étchipe? in.ne étchipe qu’al o seu mner éd main d’moaîte éch combot conte éch virus covid19? I nn est qu’dé s’croère(*) [signifie approximativement : il suffit d'avoir du culot] , mais j’croés putôt qu’i foait sen.nant (sen.nant signifie semblant) . Jé n’croés point qu’i fuche (fuche signifie soit, vient de ête) con (confini?) au point d’croère li minme éch qu’i vut nous foaire in­cor­ser (in­cor­ser signifie ingurgiter) .

J’croés putôt qu’i veut surtoute qu’os oblionche. Qu’os oblionche tous chés ratages pi, coére (coére signifie encore) puss, tous chés mintiries qu’i nous ont débagoulées (débagoulées signifie dégoisées, vient de dé­ba­gou­ler) durant prés d’troés moés. À ll’intinde tout il est rmis d’étcherre (d’étcherre signifie d'aplomb) . O s’in vo pouvoér torner l’page. Révnir à ch’berzillage (berzillage signifie massacre) éd chés rtraites, révnir à l’rintabilisation d’chés hôpitals. Pi pour éq chés action.naires d’éch cac-quèrante i n’y perde'té point l’mitan (l’mitan signifie la moitié) d'un sou, i s’in vo falloér ouvrer (ouvrer signifie œuvrer, travailler) puss.

In attendir, ch’est tours (tours signifie toujours) él minme, chu boin roé Manubu i s’adréche à sin peupe. Ch’est point in.ne rinconte avuc des jornalisses, conme minme éch dessinsé (dessinsé signifie fou, toqué) d’Trump i put nin foaire. Ch’est la Sainte Parole éd Sa Majesté qu’al sé répind dsu nos têtes, qu’al rinte din nos érelles. O n’pose point d’tchestion. O n’o pu qu’à dire amen. O n’o pu d’méchant sang à s’foaire, n-y o tchéqu’un (tchéqu’un signifie quelqu'un) qu’i pinse à no plache. Qu’o z-est-ti heureux in Macronie!

Pi pour finir, vlò un tchot (tchot signifie petit) bout d’in.ne piéche éd théïâte (in.ne conmédie, bié seur):

La Castagne, grand chef éd chés cadoreux (cadoreux signifie policiers) d'éch Pére Ubu:
— À pèrtie d’in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) , os n’érez pu l’droét d’étran.­ner (étran.ner signifie étrangler) chés gins.
Éch tchœur éd chés cadoreux:
— Sié, sié! Os voulons coére étran.ner chés gins!
La Castagne, aprés un momint d'réflexion:
— Bon, bé alorss, rien qu’un tchot molé (un tchot molé signifie un petit peu) , et pi tout duchemint.


[01/01/20] [16/01/20] [01/02/20] [16/02/20] [01/03/20] [16/03/20] [01/04/20] [16/04/20] [01/05/20] [16/05/20] [01/06/20] [16/06/20]

Adé

tchuin d’ziu du 1er juillet 2020 Archive des tchuins d’ziu du 2e semestre 2019