tb - CHÉS TCHUINS D'ZIU D'ÉCH BAROUMOAITE - bt
archives du premier semestre 2014

[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/01/14

Ch’est Noé

Ch’est Noé au soér, acoute Mèrie,
Vo falloér éq tu foaiches (foaiches signifie fasses, vient de foaire) tin ptchot (ptchot signifie petit) !
I n’est point loin d’onze heures et nemie,
Éne t’indordéle (indordéle signifie endors, vient de indordeler) point, nom des os.
Chés chrétiens i n’attinde'te éq ti,
Din in.ne édmie-heure i sront lò,
Et pi conme ch’est ti qu’tu sros s’mére,
Tin ptchot i feut pinser à l’foaire!

Siq j’éroais seu (seu signifie su, vient de savoér) qu’tu fuches (fuches signifie sois, vient de ête) in.ne sainte,
Ch’premier jour, j’t’éroais planté lò.
Mais achteure (achteure signifie maintenant) éq té vlò inceinte
Ch’qué t’os d’miux à foaire, ch’est tin ptchot!
Éj sais bien, ch’feurre (feurre signifie paille) i n’est point sé,
Ch’beudet pi ch’beu ch’est dz ortopos (ortopo signifie abruti) ,
Ch’toét d’él cassine (cassine signifie crèche) l’est déhansé (déhansé signifie démoli, vient de déhanser)
N’impêque qu’i feut qu’tu foaiches tin ptchot!

Chés bertchers i vont rabziner (rabziner signifie ici venir rapidement) ,
Feut point qu’i fuche'té (fuche'té signifie soient, vient de ête) vnus pour rien.
Sin o, i vont leu z-épiner (épiner signifie impatienter) .
Ch’est des bertchers, ch’est point des tchiens!
Tu n’vux point qu’chés bêtes i té rbé'te (rbé'te signifie regardent, vient de rbéyer) ?
I n’voéront mie rien, i foait nuit!
Mais tout d’minme, t’es lò qu’tu t’intête,
Tin ptchot i feut qu’tu l’foaiches in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) .

Siq t’accouches él lin.nemain d’chés fêtes
Cho sro fini, cho sro foutu.
Mais quoé qu’ch’est qu’t’os don din t’cawette (cawette signifie caboche) ?
Mèrie, jé n’té l’répéterai pu!
Cmint qu'tu t’conduis! A n'est point bieu (bieu signifie beau) ,
Tu foais d’l’imblée (d’l’imblée signifie des manières) pire qu’un minisse!
Pour point gadrouiller (gadrouiller signifie galvauder) ch’Noé nouvieu,
Feut foaire tin ptchot rondébilis (rondébilis signifie rapidement) !

Infin cha y est, t’vlò raison.nabe,
N’té bile point, toute i s’passero bien
Drés qu’t’os fini, jé m’mets à tabe,
J’mingerai tout seu, y o presqué rien.
Mais dvant qu’j’intasse et pi qu’j’infique (infique signifie ingurgite, vient de infitcher)
Pousse coére un boin cœup, ch’est gaingnant!…
Cho y est, sn auréole a s'défique (s'défique signifie ici sort laborieusement, vient de défitcher)
… Il est né chu divi n-éfant

Éch baroumoaite él 24 déchimbe 2014, avuc Joseph, alias Bernard Dimey,


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/01/14

chés leus i n’leu maque'té point l’in.ne l’eute!

Ch’est l’histoére d’in.ne gin qu’il est snateu (snateu signifie sénateur) , i n’y o point d’sot métier, qu’os m’direz! I vind étou (étou signifie aussi) des chars, os savez chés fanmeux chars d’asseut! Appelons-llé Merlon. Merlon il est don présumé innochint –conme o dit si bien–, innochint d’avoér foait poéyer des gins pour qu’i voéche'té (voéche'té signifie aillent, vient de aller) voter pour li. Mais os savez sûremint qu’chés élis i sont pèrlémintairemint immuns (en vieux français, immun signifie exempt) . Siq os ainmez miux, i sont tertous immunisés conte chés porsuites éd chés juges. Ch’qu’i foait qu’i sont tertous irresponsabes. Ch’est des intouchabes!

Adon un juge i n’put point rien foaire conte un ésnateu justaquanq ses camèrades-ésnateux il euche'té (euche'té signifie aient, vient de avoér) lvé sn immunité d’ésnateu. Pi siq i n’veu'té point, bin, ch’juge i n’o pu qu’à aller s’débiller (débiller signifie déshabiller) pi rmette és rhabillure éd tous les jours. Ch’est exactémint conme cho qu’a s’est passé pour éch brave camèrade Merlon. Quoé qu’os voulez, chés leus i n’leu maque'té (maque'té signifie mangent, vient de matcher) point l’in.ne l’eute!

Cho ch’étoait n-y o in.ne coupe (in.ne coupe signifie une paire) dé smain.nes, mais dpu ch’temps-lò, jé nn ai apprins in.ne belle. I pèraîtroait qu’éch gouvernémint il éroait allongé un miyard d’euros pour éq no brave Merlon i puche (puche signifie puisse, vient de pouvoér) moderniser s’production. I feut dire qu’chés chars Tornade qu’i fabrique, i n’y o janmoais yeu qu’nos mirlitaires français pour ész acater, i pèroaît qu’ch’est d’boin.ne djerre –conme siq in.ne djerre al pourroait t-ête boin.ne! Din chés eutes poéyis, tout du contraire, ch’est bernique aux sanson.nets. Cho foait biétôt trente ans qu’chés modéles i sont sortis, alorss, i n’sont pétête pu à l’pointe d’éch progrés?

Mais bié seur, o n’put point acater des votages et pi moderniser in minme temps. I feut coésir (coésir signifie choisir) ! Merlon il o coési, i n’o point modernisé. Os nin sonmes lò in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) . Un miyard éq no présidint –éd gueuche– i s’in vo prinde din vo poche pi din l’mien.ne pour seuver ch’paure ésnateu Merlon –éd droéte. O nn’o point granmint (granmint signifie beaucoup) intindu pèrler, chés jornalisses i n’avoai'té mie l’temps. Il étoai'te otchupés eute pèrt.

Forchémint, chu minisse d’échl In.ndin (d’échl In.ndin signifie de l'Intérieur) il avoait décidié d’és foaire un molé (un molé signifie un peu) d’réclame. Il o don pondu in.ne cirtchulaire à tous chés préfets, pour afin d’interdire chés éspectaques à M’ramo M’ramo. Os savez, chti qu’il o coési Jean-Mèrie pour t-ête éch pèrrain d’és file! O n’put point dire qu’i foaiche (foaiche signifie fasse, vient de foaire) din l’dintelle, échtilòl, éj n’ainme point ch’qu’i foait et pi li, éj né l’ainme point du toute, mais tout d’minme… Éne dit-on point qu’la France ch’est l’poéyis d’chés libertés?

Pinsez! Aprés qu’chés juges éd Nantes il euche'té don.né tort à no minisse pi à sin préfet, il o follu l’aïude (aïude signifie aide) d’éch Conseil d’État pour éq no Valse –i nn o un grain chtilòl (chtilòl signifie celui-là) – i n’euche point l’air d’un hocleux (hocleux signifie incapable) . Ch’est tout d’minme un mèrtieu-pilon pour écatir (écatir signifie écraser) in.ne mouque à bruns! Pi soin i n’feut point confonde in.ne mouque à brin avuc chés mouques à bruns! Éj nin dirai rien d’puss pasqué…

Pasqué, durant ch’temps-lò, no Marine Nation.nale a n’dit rien pi a nin pinse point d’puss. Mais avuc chés jornals qu’i foai'te mousser tout cho, Marine al intasse des voéx pour chés votages à vnir. Ayez soin, mes gins, no prochain présidint, cho sro sûremint in.ne fenme. Pi point n’importe éltchelle (éltchelle signifie laquelle) ! Pi a n’est point ton.nant…

Quoé qu’os voulez, pour foaire in.ne politique éd droéte pi minme d’estrême-droéte, i vut miux un gouvernémint d’droéte ou bin minme d’estrême-droéte –népoint (népoint signifie n'est-ce pas) , Leonarda? Éd tous sins (sins signifie façons et se prononce sin) , no Mi‑Présidint social-démocrate i ll’o bien comprins, li qu’i vient d’nous annoncher chinquante miyards d’écononmies supplémintaires! Conme cho i pourro don.ner trente-chonq miyards à chés patrons! Cho vut dire qu’os allons coére (coére signifie encore) t-ête obligé d’nous serrer no chinture ! Pi tchéche qu'i s'in vo coére sé nin mette plein ses poches ?

Tant qu’à l’fanmeuse quénelle, jé n’distchuterai point d’trop d’éch qué ch’est, ni quoé qu’a vut dire, mais j’pinse din mn à pèrt –né l’répétez point, o pourroait m’interdire d’él dire–, éj pinse éq lò, o mé ll’o mis bien avant (avant signifie profond) … et pi point qu’à mi, mais ch’n’est point in.ne consolation!


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/02/14

ch’est dmain diminche

Éch roti du diminche. O bien ch’gigot. O bien coér éch poulet, acatè à ch’coconier (coconier signifie marchand d'œufs et de volaille) qu’il o s’boutique din ch’rincoin d’él Plache Saint-Pierre. Ch’est du boin gros poulet, aveuc des tchuiches «conme o» pour rimplir éne panche sans fond conme él miéne. Un poulet qu’il o dz’ailes conme des tchuiches d’un poulet d’magasin. Du vrai boin poulet sans hormonnes. Point du poulet d’hachéléme! conme i cante Jean Ferrat din s’canchon qu’al pèrle éd la montaingne. Du poulet d’viux, in sorte, aveuc édz osses et pi dol vianne alintour.

Éch poulet, ch’est papa qu’i s’y atéle pour él dépiécher. Décoper ch’fricot, ch’est éne afoaire d’honme. J’én sais point à cœuse? A doét rmonter à loin, à chés cavérnes pétète? Pi a dure coér. Meume innhui au nouvieu sièque, à no moaison, ch’est mi qu’éj déquèrpis chés grosses piéches éd vianne.

Ch’poulet il o tchuit in tornant dsu éne broche. Al est livrèe aveuc éch nouvieu four aléctrique qu’i tronne din no nouvelle tchuisine. Un four «aléctrique», mande un molé! Ch’est un four «à l’pyrolyse», qu’a veut dire qu’i s’décrape tout seu, in cauffant rudmint fort pi in brulant tout ch’cros pi ch’noér dsu chés paroès. Ch’est éne rude invintion. I veut miu point réster din l’piéche quante a s’met in route: a pue, a dégritte à ses zius, pi a n’doét point t-éte boin à ses poumons non pu.

Os vous rapapinez (rapapinez signifie régalez, vient de rapapiner) , à mesure (à mesure signifie ici je suppose) ? Eh bin o nn’érez point d’puss! Chés tchéques (tchéques signifie quelques) lines qu’os vnez d’lire, ch’est point mi qu’jé sz ai écrit. Os vous nnin doutez bien. Os n’advinez point tchéche (tchéche signifie qui) ? Ch’est ch’preume éd chés écriveux in picard. Aussi vrai qu'éj vous l'dis! I nn est qu’éd vir (vir signifie voir) , ch’est li qu’i ratiboése tous chés prix d’chés concours picards, édpu Bieuvais dusqu’à Tornai. Quoé qu’os voulez d’miux?

Tout cho pour dire qu’éch tchot (tchot signifie petit) bout d’chuque (chuque signifie sucre) qu’os avez pu chucher (chucher signifie sucer) pu heut, ch'étoait pour vous amorcher. Pi cha n’est qu’un tout ptchot morcieu d'éch qué min boin camèrade Jean-Luc il o dessatché (dessatché signifie sorti, vient de dessatcher) . Pasqu’i n-y in o pu d’soéxante pages conme cho. Des ramintuveries (ramintuveries signifie souvenirs) d’jon.nesse qu’il o rassen.nées din un live qu’éch Lanchron i vient de publier et pi qu’j’ai rchu pour min ptchot Noé!

In puss éd ses ramintuveries dsu chés diminches, os vous régalerez avuc in.ne gron.née (gron.née signifie multitude) d’mots picards qu’il ont té illustrés pèr in.ne tchote érmèrque, un seurte éd proverbe o bin coére (coére signifie encore) un clognon (din ch’poéyis à Jean-Luc, o n’foait point d’tchuins d’ziu o foait des clognons) , d'éximpe :

Djigner
Grand-mére al djigne à sin ridieu.

Vaque
Rindi rindo, du brin d’vaque ch'est du bouzo

Ugéne
Chol lampe à Ugène.

Et pi pèr aprés, in ramindo (in ramindo signifie en supplément) , tchéques boin.nes pages bien sévreuses (sévreuses signifie ici vivantes, mot à mot pleines de sève) . Tout cho, dvant d’dégoter ch’lexique qu’i définit chl’ouvrage. Jé n'vous nin raconterez point d'puss. Ah sié! Qu'éch vous diche! Éch camèrade Jean-Luc il o yeu droét, pour ésn ouvrage, à in.ne page intiére d'éch Courrier Picard, pèr un diminche bié seur! I feut llé lire!

Ch’live-lò, os llé trouvarez din tous chés boin.nes (boin.nes signifie bonnes) librairies, a n'sroait-ti qu'Ternisien, Adville, ou bin coére éch Labyrinthe, Anmiens. Mais, coére émiux, os pouvez llé cmander (cmander signifie commander) à mon (à mon signifie chez) ch’Lanchron (page de commande de ch'Lanchron), in rcopiant ch’bon qu’il est «foait pour» édsu chl’intèrnéte. Ch’est (page de commande de ch'Lanchron)! Un chint (Un chint signifie une centaine) d’pages pour douze euros, a n’est point tchér poéyé, surtoute pour un grand cru classé d’picard conme échti-lò…

Éne vous berlurez point, chl’éditeu ch'est ch'Lanchron, échl écriveu ch’est Jean-Luc Vigneux pi ch’live i s'appéle Chés diminches. Et pi, siq os n’avez point de sit nomen (du sit nomen c'est de l'argent) pour éll’acater, dérouflez-llé (dérouflez-llé signifie volez-le, vient de déroufler) , nom dé boés!


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/02/14

Ernestine Blondin

Cmint (Cmint signifie comment) qu’al est arrivé lò? Al vient d’in.ne réderie (réderie signifie brocante de trottoir) probabe? Siq ch’est point mi, ch’est Gristiane qu’a ll’éro ramnée, durant l’été passée. Ch’est-ti in.ne carté-postale? est mèrtché à ch’dos, mais ch’est putôt in.ne photo d’famille. Heureusemint, o sait qu’ch’est pour Monsieu pi Madame Poéret-Noblesse qu’i sont mon (mon signifie chez) Mame Véve Poéret, débitante à Ailly sur Sonme. Coére (Coére signifie encore) bien, pourtant, un puss, os éroème pu avoér él date et pi ch’tampon d’él Poste, éroait té bien, mais nan!

Os n’in sérons point d’puss. Tout d’minme os savons qu’ch’est Ernestine Blondin qu’al signe pi qu’al pèrle éd chés ptchots éfants à Monsieu-Madame Poéret-Noblesse. Quanq o pinse qu’ém grand-mére al s’appeloait Émérentienne Blondin, os vous doutez bien qu’éj m’in vos aller vir (vir signifie voir) d’un molé (un molé signifie un peu) pu prés quoé qu’i nin rtorne.

Adon mé vlò din chés archives éd la Sonme, éj vourroais din ch’village d’Ailly sur Sonme… chés rcinsemints. Ém vlò don pèrti din chu rcinsemint éd 1911, o n’pu point dman.ner pu tèrd. Pu tèrd ch’est éscret, point toucher. Pour mi, él carte al date éd d’aprés l’djerre quatore. Arrivé à l’page 18 –éj sus t-à pein.ne à mitan (mitan signifie moitié) –, éj tchais (tchais signifie tombe, vient de tchair) dsu:
Poéret Anatole, né in 1872 à Ary (Allery, 80) , chèrcuitier
Poéret Alice, née in 1874 à Ary, débitante
Poéret Giséle, née in 1901 à Ailly, leu file.

Ch'est m’balle (m’balle signifie mon affaire) ! et pi i vien'té (vien'té signifie viennent, vient de vnir) d’Ary, coére! éch poéyis d’chés fous, à 2 tchilométes éd d’Dreu Dreuil-Hamel maintenant rattaché à Airaines, 80) , ch’poéyis d’ém mére et pi d’ém grand-mére Émérentienne. In 1911, chés fenmes din chu rcinsemint i port'té leu nom d’dame. Éj vos vir chu rcinsemint d’1906. Lò, chés fenmes il ont wardé (wardé signifie gardé, vient de warder) leu nom d’file. Ch’est du minme pèré! i n-y o, in puss, in.ne Claire Poéret qu’al vit avuc eux, née-native d’Ary in 1888. Ch’est leu belle-sœur. In.ne sœur à Alice? Tchéche qu'i sait (tchéche qu'i sait signifie qui sait) ?

Ch’est don in.ne Alice Poéret qu’al o mèrié un Anatole Poéret. Point ton.nant (ton.nant signifie étonnant) , à Ary, ch’est pu d’él mitan d’éch poéyis qu’i s’appéle Poéret. Et pi i leu mèrie'te insen.ne (insen.ne signifie ensemble) ! Chés archives d’Ary éj con.noais un molé. I n’sont point complétes et pi surtoute o diroait qu’chés Mormons il ont jué à l’bataille avuc chés rgistes. Toute n’y est point et pi ch’est point din l’orde. Édvant d’y aller, éj vos vir él naissinche éd Giséle, Ailly don! J’ai bien foait, j’ai coére récoué (récoué signifie récupéré, vient de récouer) un tchot tchéque cose (un tchot tchéque cose signifie un petit quelque chose) , chés prénoms; pour éch pére, qu’il est épicier in 1901: Mary Maxime Anatole; pour él mére, ch’est point Alice, ch’est Alix Rosa Émeline; leu file, Giséle Rosa Émeline, a s’mèriero in 1921 avuc Georges Henri Claveau…

Éj n’y coperai point, feut qu’éj voéche (voéche signifie aille, vient de aller) à Ary! Jé m’lanche. Un preume éj vos vir chés tabes décimales –conme il éroait dit Lucien, min voésin–, lò, tout il est à peu prés d’étcherre (d’étcherre signifie d'aplomb) . In preume éch mèriage. Anatole il o mèrié Alix él 27 d’avri 1898. Éj vos vir un molé pu avant, ou un molé pu tôt siq os ainmez miux. Tiens, vlò un Ugéne Poéret pi in.ne Clémentine Noblesse qu’i leu mèrie'te pèr un 29 éd juin 1882. Éj trache coére un molé pu loin, é-rien. Ch’est sûremint les mien.nes! I n’resté pu qu’à déteuper (déteuper signifie ici découvrir, trouver) leus éfants pi pèr aprés leus ptchots-éfants, chetlò (chetlò signifie ceux) qu’i sont dsu l’photo.

Coére heureux, chés archives d’Ary i n’sont point d’trop mèrdochées (mèrdochées signifie amochées, vient de mèrdocher) pour chés énnées-lò, a dvroait t-ête aisié. Wate (Wate signifie bernique) , j’ai bieu tracher (tracher signifie chercher) , jé n’trouve point neune pèrt un seul deschindant à mes Poéret-Noblesse. Ch’est-ti qu’cho n’sroait point chés boins? Pi quoé qu’ch’est qu’i brasse'té mon l’véve Poéret? Éj pinsoais, du début, qu’ch’étoait leu mére, mais cha n’est mie possibe, Alix al est d’1874 pi eux i leus ont mèrié in 1882. I sont pu viux qu’elle. In.ne sœur, à mesure (à mesure signifie peut-être) ? et pi Claire là-ndin?

Éj lanche don in.ne boutelle din l’mère éd Dreu et pi in.ne din chetlò d'Ary: siq os êtes éd famille (éd famille signifie parent) avuc chés gins-lò ou bin minme siq os szés con.naissez, foaisez mé un tchot mot d’billet! Éj dormirai pu trantchille!


Chèrlot Colmesse,
pèr éch seize éd février 2014.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/03/14

Ernestine, coére!

Pour mes deux boutelles lanchées din chés mères d’Ary (Allery) pi d’Dreu (Dreuil-Hamel) i n-y o tchinze jours, éj n’ai rchu qu’un seul mel, d’in.ne gin (in.ne gin c’est une personne) , monsieu B. Tavish pour éne point l’nonmer. Din sin billet, B. Tavish il asplique, bien conme i feut, tous chés cochoncetés (cochoncetés signifie cochonneries) qu’i vut foaire avuc Gristiane. Eh bin, Gristiane a n’li répondro point mais al m’o dman.né d’li foaire dire éq chés cochoncetés-lò, a szés foait avuc mi pi point avuc person.ne d’eute. Mais tout cho, a n’foait point granmint (granmint signifie beaucoup) avancher no schmilblick.

Éj sus don ratorné din chés archives d’Ary, pèr intèrnéte, bié seur, et pi j’ai té, coére un cœup, tracher (tracher signifie chercher) aprés Claire Poéret din chés listes. Cmint (Cmint signifie comment) qu’éj né l’ai point vu i n-y o deux smain.nes? J’ai idée qu’chés listes il ont té cangées dpu ch’temps-lò, a n’est point possibe eutrémint! Vlò-lò in.ne Claire Poéret, née l’trente éd novimbe 1888, al est don d’âge avuc él Claire Poéret qu’al vit in 1906 mon (mon signifie chez) d’Alix Poéret et pi sn honme Maxime. Ch’est-ti qu’éj taroais (taroais signifie tiendrais, vient de tnir) chu fil d’Ariane?
— Nan, Lucien, (o diroait qu’jé ll’intinds, ch’nom des zeu (nom des zeu est une altération euphémique de nom de Dieu) -lò!) éll Ariane-lò, ch’est point in.ne fusée, ch’est in.ne tchote pouillette (tchote pouillette signifie jouvencelle) qu’al o aidié Thésée à s’dessatcher (dessatcher signifie sortir) d’éch labyrinthe avuc in.ne fichelle!

Quanq j’ai té rmette min nez din chés actes d’Ary, ch’étoait pu in.ne fichelle, ch’étoait un combe (un combe est un cordage de 3-4 cm de diamètre servant à maintenir les gerbes sur les charrettes à la moisson) . Étnez-vous bien, j’m’ai aperchu qu’ém Claire Poéret, ch’est l’file à Ugéne Poéret pi à Clémentine Noblesse! Lò, ch’est çartain, éj tiens ch’boin bout. À pèrtir éd lò j’ai seu qu’j’avoais gaingné, j’alloais détouiller toute. Ch’n’étoait pu qu’in.ne tchestion d’patieinche.

J’ai fini pèr trouvoér éch mèriage à Ugéne pi Clémentine in 1877 et pi j’ai yeu ch’fin mot, os allez comprinde. Quanq i leu mèrie'te éch 26 éd juin 1882, Ugéne il est véve (véve signifie veuf) d’un premier mèriage avuc Irma Cahon, et pi Clémentine éd sin côté al est véve étou (étou signifie aussi) , véve d’un nonmé Joseph Blondin. Llé vlò min Blondin!

Tchéques (Tchéques signifie quelques) érgistes pu tèrd et pi tchéques pages pu loin, j’ai déteupé (déteupé signifie découvert, vient de déteuper) Alix, él file à Ugéne pi Irma! et pi étou ch’fiu à Joseph et pi Clémentine, Ernest… Ernest Blondin. Achteure (Achteure signifie maintenant) toute il est réglé conme du papier à musique. In dix neu chint, Ernest i s’mèrie avuc Laure Mullier, il ont djò deux éfants, Alexandre né in 1896 et pi Ernestine qu’al est d’dix-huit-chint-quatré-vint-dix-neuf. Ernestine, émn Ernestine al est lò, à chés noces éd ses pèrints. Et pi des éfants i s’in vont continuer d’nin foaire, Ernest et pi Laure, des éfants qu’i sont lò pu bos dsu l’photo!

Pour miux comprinde écmint qu’est inmanché, vlò un tchot bout d’abe génalogique. Siq os amnez ch’nez d’vo soéris dsu un nom, os érez coére un molé (un molé signifie un peu) puss éd rinseignemints.

Maxime POIRET
  
  Irma CAHON    × 27/04/1898 à Allery=========>  Bernard POIRET
    Gisèle POIRET
   × 18/05/1874 à Allery=========>  Alix POIRET
  
  Eugène POIRET
   
    × 29/06/1882 à Allery=========>  Claire POIRET
   
  Clémentine NOBLESSE  Alexandre BLONDIN
    Ernestine BLONDIN
    × 28/04/1877 à Allery=========>  Ernest BLONDIN  Marcelle BLONDIN
    Claire BLONDIN
  Joseph BLONDIN       × 05/05/1900 à Allery=========>  René BLONDIN
    ??? BLONDIN
  Laure MULLIER  Zoé ? BLONDIN

Du cœup, l’photo qu’éj croéyoais éd d’aprés l’djerre quatore, al o té foaite édvant qu’Alexandre i meurche (meurche signifie meure, vient de moérir) , à chu Cmin des Dames, él seize d’avri 1917. Al o minme sûremint té foaite édvant qu’i fuche (fuche signifie soit, vient de ête) mobilisé in avri 1915. Conme o n’avoait sans doute point l’goût d’foaire des photos durant la djerre, à la fin des fins, vlò don in.ne photo qu’al o dû t-ête foaite édvant l’déclèration d’djerre, él troés d’ahoute 1914. Os n’pourrons point nin dire rien d’puss. Lò étou, ch’nez d’vo soéris dsu chés fidjures i vous don.nero ch’tchot nom d’chés éfants, pi d'chés pèrints. Pi ch’est bien chés ptchots éfants à Clémentine Noblesse.

la photo du groupe Pour éch qu’i nn est d’él pèrinté, j’ai té vir dusqu’à l’Révolution sans trouvoér éd lien intér deux Émérentienne Blondin, m’grand-mére, et pi Ernest Blondin, pourtant né natif éd Dreu! In rmontant coére pu loin, est asseuré qu’o tchairoait (tchairoait signifie tomberait, vient de tchair) dsu des taïons (taïons signifie ici ancêtres) in conmun, mais o n’o pu granmint d’sin (sin signifie sens) . O sait bien qu’din chés ptchots village, in 1800, tout l’mon.ne il est d’famille (d’famille signifie parent) ! O n’dit-ti point qu’chés Français i deschinde'té tertous éd Chèrlémagne? Ch’est pour cho qu’éj nin resterai lò pour in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) .

Ernestine Ernest Laure Alexandre Marcelle Renée ??? ??? ???

 


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/03/14

à l’reue!

Min pére il llé disoait, pi min grand-pére étou (étou signifie aussi) ! Os étoème-ti à gruger (gruger signifie ici écraser des pommes) des pinmes (pinmes signifie pommes) , atchiéni (atchiéni signifie acharné, vient de atchiénir) dpu des heures édsu chés manoéyéles (manoéyéles signifie manivelles) d’éch grugeoér (un grugeoér est un broyeur pour les pommes) , ch’étoait bien rère qu’i n’y euche (euche signifie ait, vient de avoér) point yeu l’eune ou l’eute pour nous dire in risotant: «Ah! Os êtes à l’reue, vous eutes!»
Cho vouloait dire « Os avez d’él chance… os avez in.ne boin.ne (boin.ne signifie bonne) plache!»

Et pi ch’étoait tours (tours signifie toujours) dit in min.niére éd rire, d’és motcher –gintimint, bié seur! Du cœup quanq j’intinds ll’espression-lò, ch’est pu fort éq mi, éj magine… quoé qu'éj dis, j'éne magine point, éj voés! Éj voés in.ne gin (in.ne gin signifie un individu) , pèr nuit, toute imbrondjé (imbrondjé signifie barbouillé, vient de imbrondjer) d’beues du heut in bos d’és rhabillure, in route à pousser à l’reue d’un bégneu (bégneu signifie tombereau) inratché (inratché signifie embourbé, vient de inratcher) dusqu'à chés moéyux, durant qu’i pleut à dague (à dague signifie à verse) . Pour mi ch’est cho «ête à l’reue»!

J’ai tout d’minme traché (traché signifie cherché, vient de tracher) , pour éne avoér él tchœur net… jé m’sus lanché dsu chl’intèrnéte. Éj n’ai point déteupé (déteupé signifie découvert, vient de déteuper) grand cose, jusse in.ne page qu’al foaisoait mn affoaire, ch’étoait d’l’èrgot! Ch’étoait lò l’début d’in.ne longue histoére. In.ne foés qu’j’ai mis min nez din des diction.naires, os l'savez, a n’est point aisié d’mé nin dessatcher (dessatcher signifie sortir comme d’un sac) . Pi lò n-y in avoait à l’gron.née (à l’gron.née signifie à foison) , él pu durte ch’o té d’coésir (coésir signifie choisir) !

Autant qu’éj vos l’diche (diche signifie dise, vient de dire) tout d’suite, éj n’ai point rien trouvé d’rère édsur à l’reue, qu’a vourroait dire t-ête asteux (asteux signifie malin) in langue verte. Mais ch’étoait pèrti, pi bien pèrti! Ch'o té in.ne verlée (verlée signifie randonnée) d’pusieurs moés din chés diction.naires d’èrgot. I nin reste in.ne page qu’os pouvez aller vir siq os voulez. Ch’est lò (allez don vir ‘le picard et l'argot’) !

Mais, din in.ne page, jé n’pux mie dire toute… D’eximpe, quoé qu’ch’est qu’j’ai pu tracher dsu jocko! éch jocko d’no boulindjer, bié seur! éch jocko d’no huche à pain, éch jocko qu’chés Pèrisiens i n’con.noaisse'té point! Des jockos qu’il ont té din sz-édvantures éd chés boulingeries un siéque durant, édvant d’t-ête escoffiés (escoffiés signifie tués, vient de escoffier) pèr él badjette, din l’aprés-djerre; pi in deux cœups d’tchuillére à pot coére (coére signifie encore) . Mais ch'est point tasseulemint din chés diction.naires éq j'ai ransé (ransé signifie rôdé, vient de ranser) !… Jé nn ai-ti li des jornals, des gazettes et pi des mémoéres! Pi pour finir?…

Bin pour finir, cho sroait un mot qu’i nous varoait (varoait signifie viendrait, vient de vnir) d’Pèris, justémint! Quanq éj vous disoais qu’chés Pèrisiens i n’savoai'té point qu’o pouvoait frutcher (frutcher signifie grignoter) du jocko! Din les énnées 1820 i n-y éroait yeu un dénonmé le Mazurier qu’il éroait foait un triomphe à l’porte Saint-Mèrtin; din in.ne piéche éd théïâte qu’a s’appeloait Jocko, le singe du Brésil. Il éroait foait courir tout Pèris, à ch’qu’o dit. Chés fenmes i leu pâmoai'te in rbéyant (rbéyant signifie regardant, vient de rbéyer) moérir le Mazurier dédjisé in singe Jocko!

Cmint qu’éd lò o nn est vnu à ch’boulindjer Jocko? pi d’éch boulindjer Jocko à ches pains jockos? Bien malin chti (chti signifie celui) qu’i pourroait l’dire, mais ch’qu'i y o d'vrai, ch'est qu’ch'est dpu ch’temps-lò qu'din min poéyis, o z-o mingé du jocko!…


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/04/14

À lire diminche tchi vient din ch’
                                         

  CH’MUR et pi CH’DOin picard, pèr JACQUES DULPHYLO 

I n’s’agit pu éd térinter

Ch’Mur : Quoé qu’ch’est qu’tu nin dis, ch’Do ? J’ai idée qu’ch’est lo éne rude ran­douillée !
 
Ch’Do : Non, ch’Mur, ch’est coér pire qu’éne randouillée, ch’est éne détchu­lottée. Ch’n’est point la Bérezina, ch’est Waterlo. Mais quoé qu’ch’est qu’tu vux, foaire éne politique éd droéte quanq o z-est d’gueuche, a n’o janmoais réussi à personne.
 
Ch’Mur : Tu sais-ti ch’qu’o dit à Murtchicourt ? Chés gins, des foés, i nin racont'té des droles. Mais lo ch’est sartain ! Ch’est pèr éch fiu Ratruchtinette qu’i travaille à Pèris qu’os ll’ons seu. I s’in vo n-y avoér du cangemint din ch’gouvér­némint…
 
Ch’Do : T’es vlo lo qu’tu foais d’l’imblée, ch’Mur, mais Pipolet i ll’o bien dit qu’éch gouvérnémint i s’in vo seutir, i n’y avoait point dzoin éd-t-ête Pèrisien pour sé nin douter ! I feut rserrer tous chés boulons. I feut foaire édz éco­nonmies din tous chés ministéres, pi meume foaire édz éco­nonmies d’ministéres. I feut…
 
Ch’Mur : Oui ch’Do, i feut surtoute éq chés chomeux i touche'té moins d’èrgint, conme cho i tracheront d’l’ouvrage un molé d’puss qu’i né l’font innhui. Est vrai, quoé !
 
Ch’Do : Ch’est-ti qu’t’éroais té infté pèr éch virus bleusemarine, ti achteure ? Mi, éj sais bien ch’qu’i feut.
 
« Pipolet i s’in vo prinde éch Cayin conme premier minisse ! » Ch’Mur
 
In preume, i feut arter d’donner d’l’èrgint à chés patrons, au dire éq chetlo i s’in vont créer dz imploés.
 
Ch’Mur : Ch’est-ti qu’t’éroait tcheu din ch’cœudron à Touillinchon, dis-mé ch’Do ? À t’intinde, o porroait l’croére in tous cas !
 
Ch’Do : Soin à ch’qué tu dis lo, ch’Mur, i n’feut point grand cose pour ém mette à bout, pi tu porroais bien l’sintir passer.
 
Ch’Mur : Os n’allons mie nous atuire à cœuse éd chés élections, lo cho sroait ch’coq. Pi tu n’m’os point laicher finir. Tu n’vux point l’savoér éch qu’éch fiu Ratruchtinette i nous o conté ?
 
Ch’Do : Asseuré qu’éj vux l’savoér, pi tu t’in vos mé l’dire. Éd tous sins, conme éj té connoais, tu n’séroais mie t’atnir.
 
Ch’Mur : Bon bin, j’min vos té l’dire qua meume. Mais tu méritroais qu’jé m’taiche. Et pi tienne-té bien, pasqué tu t’in vos nin rester dsu l’tchu.
 
Ch’Do : Lo ch’est coér à vir. Tu pinses tout d’meume bien qu’i nin feut gramint puss éq cho pour m’émo­tionner.
 
Ch’Mur : Tu sais qu’Mathiu, ch’fiu Ratruchtinette, il est scrétaire pèrti­tchulier d’échl éscrétaire éd chés éscrétaires, à ch’ministére… jé n’sais pu ltchel éq ch’est, mais j’sais qu’il est à La Définse.
 
Ch’Do : Tu n’t’in vos point m’ra­conter s’vie à tin Mathiu, éne torne pu alintour d’éch pot, nom des os. Éch n’est point d’ti qu’o porroait dire éq tu vos droét à ch’dizieu. Arrête tes décatours. Raque éch morcieu. Éj t’acoute…
 
Ch’Mur : Mais mais mais mais, qué l’évertiné qu’ch’est-ti ! Attinds un mo­lé et pi tais-tté don siq tu vux savoér. Ch’est vrai quoé, t’es lo qu’tu m’boustchules. O n’sonmes point aux piéches !
 
Ch’Do : Siq ch’est cho, mi j’m’in vos, et pi qu’cha t’étouffe !
 
Ch’Mur : Siq ch’est cho, mi jé m’tais, pi tu n’séros rien !
 
Ch’Do : Nous vlo lo rmonté dsu no grands gvos, coér un cœup. Allez, mèrche, dis-mé-llé…
 
Ch’Mur : Tu né l’répéteros point, mais o dit à Pèris qu’Valls ch’est in attindant et pi qu’à l’fin des fins Pipolet i s’in vo prinde éch Cayin conme premier minisse !
 
 
 
Ch’Do : Peut qu’mantcher ! Tu pux-ti m'dire qué différence qui y o intér deux Valls et pi ch'Cayin ? I nn’o point un qu’i veut miu qu’l’eute. Quoé qu’a cange­roait ?

Térinter : hésiter. Randouillée : correction. Foaire éd l’imblée : faire de l’esbroufe. I tracheront : ils chercheront. Innhui : aujourd’hui. Infté : infesté. Achteure : maintenant. Arter : arrêter. Tcheu : tombé. Cœudron : chaudron. Atuire : disputer. S’atnir : se retenir. Qu’jé m’taiche : que je me taise. Droét à ch’dizieu : droit au but. Raque : crache. Évertiné : impatient. Peut qu’mantcher : quelle importance.

 

Éch Mur et pi ch’Do,
pèr éch preume d’avri 2014.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/04/14

El grand Valsator

I nn ’est d’chés pichons d’avri conme éd chés eutes bétails, ch’est à l’perte à l’gaigne (à l’perte à l’gaigne signifie au petit bonheur) ! A mesure (A mesure signifie parfois) , o croét qu’ch’est in.ne niche (niche signifie farce) et pi o n’est point pu saisi qu’éch n’est point pour rire, éq ch’est pour du boin! J’avoais prépèré min cœup édpu tchéques (tchéques signifie quelques) jours. J’avoais perton.né (perton.né signifie fignolé, vient de perton.ner) m’page in rmanglant (rmanglant signifie pastichant, vient de rmangler) ch’CourPic pi j’pinsoais foaire distchuter chés deux person.nages à Jacques Dulphy édsu chu rmanimint probabe éd gouvernémint.

Wate (Wate signifie macache) , ch’étoait sans compter dsur éch Grand Valsator. Éch nom des os d’vastépluque (vastépluque signifie chenapan) -lò i m’o copé ch’gazon in dsous min tchuin d’ziu (coper ch’gazon in dsous ch’tchuin d’ziu, vieille expression picarde signifiant couper l'herbe sous le pied) . Arrivé à ch’preume d’avri, chu rmanimint il étoait foait… et pi mi j’étoais rfoait! Il o don follu qu’éj radiabe (radiabe signifie rafistole, vient de radiabler) émn ouvrage. Pi point tasseulemint él radimincher (radimincher signifie peaufiner, se conjugue comme adimincher) , tout il étoait à rvir (rvir signifie revoir) du début dusqu’à l’fin!

Ch’est qu’émn idée ch’étoait d’foaire croère éq no présidint il alloait prinde Zikarsor conme premier minisse. Bin ch’o point té cho, bié seur, mais ch’n’est point miux! Éj mé dman.ne quoé qu’i put bien s’passer din l’tête éd no grand chef socialisse! Est à croère qu’il o s’chervelle à l’invers! In attendir, éch bèrométe éd chés sondages i n’o janmoais deschindu sitant bos. À dix-huit sur chint, ch’est in.ne rude grimpette (grimpette signifie ici pente) à rmonter pour din troés ans d’ichi.

Est vrai qu’no Grand Valsator, li i n’est point sitant mal plaché. Trente sur chint d’droéte et pi dix-huit éd gueuche à li foaire fiate (fiate signifie confiance) ; ch’est tout d’minme quèrante-huit sur chint. À quoé qu’i pinse, du matin, quanq i s’rase, no Grand Valsator? Ch’qu’o put dire, ch’est qu’i con.noaît la musique. O sait djò qu’i s’in vo foaire poéyer chés pauves, vu qu’ch’est eux-eutes qu’i sont chés pu nombreux !

Éd sin côté, Zikarsor i n’est point trantchille nan pu. In preume, i n’és foait point d’illusion, i feuro qu’il attinche (i feuro qu’il attinche signifie il faudra qu'il attende) 2017, mais surtoute, i n’voét point d’un boin ziu qu’éch Grand Valsator i puche (puche signifie puisse, vient de pouvoér) li foaire éd l’ombe. Ch’est qu’i sé rsen.ne'té (rsen.ne'té signifie ressemblent, vient de rsen.ner) conme deux gouttes éd roussie (la roussie est l’eau qui s'écoule des tas de fumiers) , chés deux noércassiers (noércassier signifie fripouille) -lò! D’un eute sin, Zikarsor i s’rapure (s’rapure signifie s'apaise, vient de s’rapurer) un molé (un molé veut dire un peu) quanq i s’rapinse Rocard. Li ch’est Mitterand qu’i li avoait foait un creuche-pied (creuche-pied signifie croque-en-jambe) , in llé nonmant premier minisse justémint! Pétête (pétête signifie peut-être) qu’éch Grand Valsator i sro rousti (rousti signifie anéanti) tout conme Rocard à l’heure éd chés votages présidintiels, tchéche (tchéche signifie qui est-ce) qu’i sait?

In tous les cas, pour chetlò (chetlò signifie ceux) qu’i né l’con.noaisse'té point bien, allez don vir édsu chl’intèrnéte él page Wikipedia d’éch Grand Valsator.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/05/14

éch brin d’mudjet

Éj croés bien éq puss qu’o vient viu, puss qu’o vient mawais! Éd tt à l’heure (Éd tt à l’heure signifie tout à l'heure) , quanq o z-o tapé à m’porte, j’ai té miler (miler signifie ici observer) pa driére mes cassis (cassis signifie vitre, carreau) . J’ai vu chés troés quate nasus qu’i vnoai'té m’vinde, fin tchér, un tchot (tchot signifie petit) brin d’mudjet à mitan rtrit (rtrit signifie rabougri) . Os m’croérez siq os voulez, jé n’leus ai point rouvert. Qu’i voéche'té (voéche'té signifie aillent, vient de aller) s’édmander (s’édmander signifie mendier) eute pèrt, mi j’sus sourdiu! Stapindant (Stapindant signifie pourtant) , édvant, tous lz ans, éj leus acatoais (acatoais signifie achetais, vient de acater) un brin ou bien deux. Du brin! Échl énnée-chi i n’éront rien!

Pi ch’est du minme pèré (du minme pèré signifie la même chose) pour granmint (granmint signifie beaucoup) d’coses. Jé n’pèrlé point d’él politique Le socialisme veut abolir théocratie, monarchie, capitalisme, et substituer la libre coopération des esprits et des forces à l’autorité du dogme, à la tyrannie du monarque, au despotisme de la propriété. (un ratro à Jean Jaurès) , lò ch’est à braire, ch’est pour cho qu’j’ainme miux nin rire. Mais j’pinse à tout ch’qu’i s’in vo arriver d’ichi tchéque (tchéque signifie quelque) temps. Chonq (Chonq signifie cinq) ans, dix ans, trente ans? tchéche qu’i sait! Mais, asseuré (asseuré signifie sûrement) qu’a n’durero point si longtemps qu’chés contributions.

Quanq j’étoais ptchot, min grand-pére i nous disoait «éch progrés i tuero ch’progrés!» Os savez, quanq il étoait jon.ne, min grand-pére, o croéyoait coére éq chés trains qu’i rouloai'té à des quatré-vingt tchilométes à l’heure, cho rindroait fous chés voéyageurs. Mais dpu l’temps, os nin sonmes pu lò. Cho foait in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) point loin d’soéxante-dix ans qu’chés honmes il ont hansé (hansé signifie fabriqué, vient de hanser) l’bombe atonmique et pi qu’il ont acumonchelé (acumonchelé signifie accumulé, vient de acumoncheler) din des silos –conme i di'té si bien– éd quoé berziller (berziller signifie détruire) à foait (à foait signifie complètement) él terre intiére.

Mais minme, éne pèrlons point d’cho. Din tchéques énnées chés honmes il éront échuché (échuché signifie épuisé, vient de échucher) chés réserves éd no planéte. Os maginez un mon.ne sans voéture, piq (piq signifie puisque) i n’y o pu d’pétrole? Des gins qu’i créve'té d’faim, piq i n’y o pu d’phospate pour mette din chés camps. Un mon.ne adoù qu’i n’y o pu d’pinmes (pinmes signifie pommes) , pu d’cherises minme pu d’gravinchons (gravinchons signifie prunelles) ? Forchémint, piq chés drogues à Monsanto il éront foait moérir tous chés mouques à mié (mouques à mié signifie abeilles) .

O z-éro bieu assayer d’réder (réder signifie bricoler) des mouques-robots, mais i nn éroait follu bien d’puss qu’o n’pouvoait nin foaire. O z-éro étou arté d’fabritcher des pan.neaux solaires, vu qu’o n’trouvaro pu d’silicium neune pèrt (neune pèrt signifie nulle part) . Bref, os serons quasimint rnus à l’âge éd chés cailleux bis (les cailleux bis sont des silex) taillés pèr chés Gromagnons. Mais soin (soin ! signifie attention !) ! chés Gromagnons il étoai'té tchéques miyers, achteure (achteure signifie maintenant) , chés honmes, o szés compte pèr miyards. Est bien simpe, i n-y o puss d’honmes qu’i n-y o d’cailleux bis!

Et pi, rien qu'éd buser (buser signifie réfléchir) à tout cho, éj sus fin contint. Point d’éch qu’i s’in vo arriver, i n’feuroait (feuroait signifie faudrait, vient de falloér) point m’prinde pour pu mawais qu’jé n’sus. Nan, mais j’sus fin contint d’pinser qu’éj sus d’trop viu pour con.noaîte tout cho. Qu’éj srai à ch’camp d’soéle (camp d’soéle signifie cimetière) édvant qu’a n’és produiche. Éj vous souhaite bien du plaisi, jon.nes gins.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/05/14

j’ai foait un reuve…

I feut qu’éj vous raconte, j’ai foait un reuve pèr nuit qu’i n’est point ordinaire.

J’ai reuvé qu’Vals il étoait pèrti. Il avoait té prins d’un grain d’folie foéreuse. Minme qu'édpu ch'temps-lò, o z-appéle cho ch'grain d'Vals. Est bien simpe, i s’prindoait pour Naboléon. O ll o intorsillé din in.ne catelongne (catelongne signifie couverture) pi o l’o rinvoéyé din l’Catalongne éd ses taïons (taïons signifie ancêtres) . Sancte Boin Debla, ora nobis (latin d’tchuisine truté d’picard, a vut dire Saint Bon Débarras, priez pour nous) !

Éj n’ai point bien rétnu éch nom d’sin rimplachant… Toutinchon, Touillinchon ou tchéque cose conme cho. Tours (Tours signifie touours) est-ti qu’éch Touillinchon-lò i n’o point perdu sin temps. I n’étoait point lò dpu huit jours qu’il avoait djò révolution.né toute.

In preume, nation.nalisation d’Alstom, racaté pour un euro symbolique. Total, éch pétrolier, pèrel (pèrel signifie pareil) . Chés autoroutes à Sanef nation.nalisées, elles étou (étou signifie aussi) un euro!
Éd deuze, chu Smig i passe à 2000 euros. Pour éch salaire pi chés indinmnités d’chés députés, d’chés sénateus pi d’chés minisses: tout insen.ne a n’pourro janmoais dépasser deux foés chu SMIG.
Éd troése, chés minisses, chés sénateus pi chés députés il ont rchu in.ne carte éd cirtchulation gratiss éd la RATP. Tous chés voétures éd fonction i s’in vont t-ête rvindues à l’intchère.
Éd quate, chés patrons qu’i gaingne'té pu d’deux foés chu Smig, ch’supplémint il est automatiquemint rversé à l’Tchaisse éd chés Asseurances. Din troés moés d’ichi, ch’déficit i sro deffacé.

Bié seur os ons tchitté l’Europe, no mon.noaie ch’est rdévnu chu franc. La Corse al est indépindante pi o s’in vo foaire un référindonme pour éq chés brétons i l'fuche'te (fuche'te signifie soient, vient de ête) étou. I pourront trantchillemint tricoter leus bon.nets rouges in famille. Marine al o foait troés du chint à chés darins votages. Du cœup, al pèrle d’és n-aller in Suisse.

Ch’pu bieu, ch’est tout d’minme éch T.E.A. [Taux d'Existence Vitale] qu’il o té ahansé (ahansé signifie conçu, vient de ahanser) pèr éch tout nouvieu Ministére éd l’Hibernation. Éch fanmeux T.E.A. il est cartchulé grâce à chu R.P.P. [Rapport Pollution/Production]. Chés gins il ont l'droét d'vive durant tchéques jours pi aprés o szés met in boéte din dz espéces éd congélateurs pu grands qu’no cathédrale.

Éq j’ai-ti rigolé quanq o z-o seu qu’Bernèrd Quèrpéte, avuc sin yote éd nabab et pi sin jéte privé il avoait droét à in.ne jornée tous les troés ans… él resse du temps, cryogénisé Bernèrd! Éj n’ai pu sitant ri quanq j’ai rchu m’feuille éd T.E.A. à mi: deux jours pèr moés! Éj sais bien qu’jé n’sus pu boin à grand cose, mais tchestion pollution, à pèrt un tchot molé d’méthane quanq éj péte…

Bref, min reuve i tornoait cœuchemèr, il étoait grand temps qu’jé m’rinveille. Eh bin, ch’est ch’qu’éj viens d’foaire.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

01/06/14

Wéjiheu!

Din min poéyis, du temps d’chés gvaux, chés tchultivateurs i dvisoai'te avuc leus gvaux. Bié seur, n-y avoait ch’cordieu, mais ch’étoait surtoute avuc leu voéx qu’i djidoai'té (djidoai'té signifie guidaient, vient de djider) leu attelage. Pour avancher ch’étoait «hue!» conme tout pèrtoute, pour arter (arter signifie arrêter) ch’étoait «ho!» conme din granmint d’eutes indroéts. Pour aller à gueuche ch’étoait «do!» souvint répété pusieurs foés. Pour él droéte ch’étoait «wéjiheu!»

A n’étoait point pèrtoute pèrel (pèrel signifie pareil) , mais cho n’cangeoait (cangeoait signifie changeait, vient de canger) point granmint (granmint signifie beaucoup) : à Dreu (Dreu c’est Dreuil-Hamel maintenant rattaché à Airaines 80) , o disoait «weu!» pour arter, «dja!» pour gueuche et pi «weuyueu!» pour droéte. Eute pèrt a pouvoait coére (coére signifie encore) t-ête «hi!» pour «hue!»; des foés «dia!» ou minme «gha!» pour «do; «ho-hu-ho (ho-hu-ho en langage cheval c’est arrête-avance-arrête comment pouvaient-ils s’y retrouver ?) !» pour «wéjiheu!», mais tout cho ch’est du minme ton.nieu.

Éch cordieu ch’étoait in.ne longue corde in canve (canve signifie chanvre) ; chu gvau d’cordieu, ch’étoait chu gvau d’gueuche, rapport qu’ (rapport qu’ signifie parce que) éch conducteur i sé tnoait toudi (toudi signifie toujours) à gueuche d’ésn attelage. Éd tous sins (Éd tous sins signifie de toutes façons) , éch cordieu, i n’servoait point à grand cose, i pouvoait tout jusse foaire arter chés gvaux, pi, à mesure (à mesure signifie éventuellement) , észés foaire avancher in llé foaisant clatcher dsu ch’dos d’chu gvau d’cordieu. Nan, toute i s’foaisoait à l’voéx.

Chés gvaux i rcon.naissoai'te él voéx d’leu moaîte. Simon ch’étoait dit tout duchemint (duchemint signifie doucement) , ch’est à pein.ne siq os l’éroète (éroète signifie auriez, vient de avoér) intindu, mais ses gvaux sié (sié est ici un oui renforcé) ! Sin frére Alphée, tout du contraire. Quanq i rabouroait din l’Vallée Normande, o ll’intindoait djeuler (djeuler signifie gueuler) dusqu’à Ferriéres. Il étoait pourtant à pu d’un tchilométe!

Pour chés gvaux d’voéture ou minme chés beudets, i n-y avoait chés djides (djides signifie rênes) , bié seur, mais ch’étoait coére souvint à l’voéx qu’il obéichoai'te él miux, tout conme chés gvaux d’attelage. Mais m’vlò lò pèrti din des contes qu’i nin finiche'té pu. Jé n’sais minme pu éd quoé qu’éj vouloais vous pèrler!…

Ah sié! J’y sus! Des gvaux d’attelage, i n’y in o pu; din chés camps o n’intind pu Alphée s’égargater (égargater signifie égosiller) et pi ses deschindants, i sont din l’cambine climatisée d’leu tracteur éd troés chints (chints signifie cents) gvaux. Mais stapindant (stapindant signifie pourtant) , mi jé nn intinds coére! Ch’est tous les jours quasimint, éq j’intinds des «wéjiheu». Os n’ész intindez point vous eutes?

Éch darin cœup (Éch darin cœup signifie la dernière fois) ch’étoait à Calais, quanq no gouvernémint il o foait démangler (démangler signifie démolir) chés camps d’réfugiés. À droéte, o z-y vo, o z-y vo minme tellemint bien qu’os allons nous rtrouvoér à l’estrême droéte. Vu qu’él gueuche al est à droéte; pi qu’él droéte al s’a noéyée din chés castroles qu’al traîn.ne à sin tchul édpu Zikarsor. Durant ch’temps-lò, la Marine al rit din ses bèrbes et pi al sé frotte ses mains.


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

16/06/14

Él bête Cantereine.

In.ne foés d’puss, il ont foait vir (vir signifie voir) leu vrai nature, il ont montré qu’il étoai'té du côté d’chés riches conte chés paures gins! qu’il étoai'te in.nhui (in.nhui signifie aujourd'hui) conme hier à l’botte éd chés gros capitalisses. ET PI I NN’ONT POINT D’HONTE!!! Et pi, i leu di'té (i leu di'té signifie ils se disent) socialisses! Jaurés i doét nin braire (braire signifie braire,_pleurer) din sin certcheuil!

Ouvriers, chômeux, SDF, paures couillons, allez vous foaire vir, tas d’cotchus! Quanq os avez mis vos bulletins din chés urnes, os avez sûremint maginé qu’os avoète coési (coési signifie choisi, vient de coésir) des gins pour vous définde! Tout du contraire! I sont lò pour définde leu bout d’gras et pi chés patrons du CAC 40. À croère qu’i sont tertous porris dusqu’à l’moélle éd leus os!

Os avez-ti intindu? «I feut savoér finir in.ne gréve!» O prind chés démétures (démétures signifie ici dépouilles) éd chés morts pour sé nnin dédjiser et pi s’mucher (mucher signifie cacher) pèr in-dsous. Feut-ti rappeler ch’qu’il o vraimint dit Meurice Thorez in 1936?
« I feut savoér finir in.ne gréve austôt qu’o z-o yeu ch’qu’o dman.noait»
Intermittents, cheminots, os avez-ti yeu ch’qu’os vouloète?

Chu rfrain il est bien con.nu. «O n’put point foaire eutrémint; i feut vous serrer vo chinture!» Ouai, mais, ch’qu’i n'di'té point ch’est «Nous eutes, qu’os avez élis (élis signifie élus, vient de élire) , os continuerons d’nous rondir (s’rondir signifie ici s’empiffrer) , éd nous nin mette des boin.nes panchies (panchies signifie ventrées) et pi d’rimplir nos poches avuc chés sous qu’os érons prins din l’vôte.»

Pi l’eute cayen (cayen signifie ici coquelet arrogant) qu’il ose annoncher «Soin! la gueuche al put moérir!» Mais, paure hocleux (hocleux signifie incapable) , la gueuche al est morte! Al est morte du jour éq t’os té nonmé premier minisse! Al n’alloait djò point bien fort édvant, la gueuche, mais lò, pour él cœup, ch’o té ch’cœup d’grâce. Michel Audiard i llé disoait les cons ça ose tout. C’est même à ça qu’on les reconnaît. Eh bin in.nhui j’viens d’apprinde qu’i n-y avoait des carongnes (carongnes signifie charognes, ) qu’i pouvoai'te étou (étou signifie aussi) t-ête des cons!

Soin! (Soin ! signifie Attention !) Tas d’tchieux d'vers (tchieux d'vers signifie jean-foutre ; mot à mot chieur de vers) ! Soin à vous! Cho sro d’vo feute. Chu rtour d’él Bête Cantereine, os ll’érez dsu vos épeuilles (épeuilles signifie épaules) jé n’dis point dsu vo conscieinche, vu qu’os nn’avez point.
«Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde.»
(La Résistible Ascension d’Arturo Ui, Bertolt Brecht)

In attendir (In attendir signifie en attendant) , él coupe du mon.ne éd fotballe al continue trantchillemint à indordeler (indordeler signifie endormir) bien conme i feut chés gins. Ch’est dévnu l’opium du peuple, bien miux qu’l’ieu bénite à chés tchurés.
Boins matches à tertous!


[01/01/14] [16/01/14] [01/02/14] [16/02/14] [01/03/14] [16/03/14] [01/04/14] [16/04/14] [01/05/14] [16/05/14] [01/06/14] [16/06/14]

Adé

tchuin d’ziu du 1er juillet 2014 Archive des tchuins d’ziu du 2e semestre 2013